détendre


Recherches associées à détendre: se détendre

détendre

v.t.
1. Diminuer la tension de ; relâcher ce qui était tendu : Détendre un câble raidir, tendre
2. Faire cesser la tension nerveuse, la fatigue : Un bon bain te détendra décontracter, délasser, relaxer ; énerver, stresser
3. Diminuer la pression d'un gaz.
Détendre l'atmosphère,
faire disparaître les conflits, les tensions dans un groupe : Cette plaisanterie a détendu l'atmosphère.

se détendre

v.pr.
1. Devenir moins tendu, se relâcher, en parlant de qqch : La corde s'est détendue se distendre ; se raidir
2. Relâcher sa tension nerveuse ; se reposer : Elle se détend en regardant un film se relaxer
3. Devenir moins tendu, moins agressif, en parlant de qqch : Leurs rapports se sont détendus s'apaiser

DÉTENDRE

(dé-tan-dr') , je détends, tu détends, il détend, nous détendons, vous détendez, ils détendent ; je détendais ; je détendis ; je détendrai ; je détendrais ; détends, détendons ; que je détende, que nous détendions ; que je détendisse ; détendant ; détendu v. a.
Relâcher ce qui était tendu. Détendre une corde, un arc, un ressort. On détendit le piége. Fig. Détendre l'arc, se donner quelque relâche d'esprit. Poétiquement.
Le temps, la triste adversité Détend les cordes de ma lyre [VOLT., Épît. 38]
Fig. Faire cesser un état de tension morale ou intellectuelle. Ces discussions détendirent quelque peu les âmes irritées.
Un prince qui a de pareils ministres.... peut détendre la contention de son esprit, sans que ses affaires en pâtissent [BALZ., Avis écrit.]
Détacher ce qui était tendu, déployé, dressé. Détendre une tapisserie, un lit.
On le détendra [le tabernacle du témoignage], et on le dressera de nouveau dans le même ordre [SACI, Bible, Nombres, II, 17]
On dit dans le même sens, détendre un salon, une chambre à coucher.
Va demain, le plus matin que tu pourras, me chercher un tapissier pour détendre mon cabinet et ma chambre [MARIVAUX, Pays. parv. t. I, 2e part. p. 63, dans POUGENS]
Absolument. Défaire les tentures. On détendit après que le saint sacrement eut passé. Défaire les tentes d'un camp. On avait déjà détendu dans tout le camp.
L'armée eut ordre de charger les gros bagages avec défense de détendre et de rien remuer [SAINT-SIMON, 47, 49]
Se détendre, v. réfl. Cesser d'être tendu, se relâcher. Un ressort qui se détend. Fig.
Si le sens de vos vers tarde à se faire entendre, Mon esprit aussitôt commence à se détendre [BOILEAU, Art p. I]
Se détendre se dit aussi du temps qui devient moins froid, de la température qui commence à s'adoucir. Le vent du nord a cessé, le temps s'est détendu. Dans le style du journalisme. Les rapports entre les cabinets de Vienne et de Paris se sont détendus, c'est-à-dire il n'y a plus entre eux l'hostilité, suite de différends.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Plustost [le cheval] lui court que carraus destendus [lancés par l'arc] [, Ronc. p. 54]
  • XIIIe s.
    Et il s'en fu destornés vers Constantinoble, et avoit fait destendre très [tentes] et paveillons [VILLEH., LXXI]
    Tangrés li fis Marquis n'i va plus demorant, Ains fait soner ses grailes, ses trés va destendant, Tout droit au castelet en sont venu errant [, Ch. d'Ant. IV, 503]
    S'il veut porter arc et sajetes, port [qu'il porte] l'arc destendu et les sajetes en la main ou en forrel [BEAUMANOIR, LVIII, 13]
    Et se tans [mauvais temps] monte dont on destenge muelins, et il [le meunier] ne le destent, s'il en mesvient, damages en est sien [TAILLIAR, Recueil, p. 452]
    Li arz est tendus et tout prest de destendre [, Fabliaux mss. t. II, f° 144, dans LACURNE]
  • XIVe s.
    Tant com chevaus peuent destendre [s'élancer] [G. GUIART, Ms. f° 228, dans LACURNE]
    Au lundi matin se destendent, Touz ordenez comme à bataille [, ib. f° 337]
    .... Tu tenderas ton trebuchet, lequel se destendera tout par luy quand le chevreul tirera à la viande [pâture] que tu luy auras donnée [, Modus, f° LXXI]
  • XVe s.
    Reboutez vos espées, et dites à vos archers qu'ils destendent les arcs ; car la ville est vostre sans coup ferir [FROISS., II, III, 43]
    Ainsy se detendit [sépara] cette armée [O. DE LA MARCHE, Mém. liv. I, p. 481, dans LACURNE]
  • XVIe s.
    Commençans jà à destendre leurs tentes, à serrer bagage [AMYOT, Pomp. 6]

ÉTYMOLOGIE

  • Dé.... préfixe, et tendre, v. a. ; provenç, destendre ; ital. distendere.

détendre

DÉTENDRE. v. tr. Relâcher ce qui était tendu. Détendre une corde. Détendre un arc. Un ressort qui se détend. Fig., Détendre son esprit après avoir été longtemps appliqué à quelque chose. L'esprit a parfois besoin de se détendre.

Fig., Il faut quelquefois détendre l'arc, Il faut donner de temps en temps un peu de détente à l'esprit.

Il signifie encore Détacher, enlever ce qui était tendu en quelque endroit. Détendre une tapisserie. Détendre des rideaux. Par extension, Détendre une chambre, détendre un appartement, En ôter, en détendre les tapisseries, le lit, les rideaux, etc. Absolument, On détend dans toutes les rues quand le Saint Sacrement est passé.

détendre


DÉTENDRE, v. a. [Détandre; 1re é fer. 2e lon. 3e e muet.] 1°. Relâcher ce qui était tendu. Détendre une corde, un arc, un ressort. = 2°. Détacher ce qui était posé, attaché, tendu. Détendre une tapisserie, un lit, une tente. — Détendre une chambre, une Église; ôter les tapisseries qui étaient tendûes. On dit en ce sens, neutralement: "On détend dans les rûes, quand la St. Sacrement a passé. "On a détendu dans toutes les chambres, dans tout le camp. On sous-entend, les tapisseries, les tentes. = 3°. Figurément, Détendre son esprit, se relâcher l'esprit, après des ocupations qui demandaient beaucoup d'aplication.

Synonymes et Contraires

détendre

verbe détendre
Faire disparaître la tension nerveuse.

détendre (se)

verbe pronominal détendre (se)
1.  Décontracter ses muscles.
Traductions

détendre

unwind, calm, loosen, relax, release, slackenהרפה (הפעיל), הִרְפָּהverslappenerholendistendere, rilassareрелакс放寬Relaxพักผ่อน (detɑ̃dʀ)
verbe transitif
1. relâcher ce qui était tendu détendre une corde
2. faire disparaître la tension nerveuse Cette promenade m'a détendu.

détendre

[detɑ̃dʀ] vt
[+ fil] → to loosen
[+ personne, atmosphère] → to relax
La lecture, ça me détend → I find reading relaxing.
[+ situation] → to make less tense [detɑ̃dʀ] vpr/vi
[fixation] → to come loose; [câble] → to go slack
[personne] → to relax
Il est allé prendre un bain pour se détendre → He's gone to have a bath to relax.
[atmosphère, situation] → to become less tense