détestable

détestable

adj.
Qui a tout pour déplaire : Quel caractère détestable ! exécrable, odieux haïssable

DÉTESTABLE

(dé-tè-sta-bl') adj.
Qu'on doit détester.
Les détestables feux de son ambition [CORN., Cinna, III, 1]
Lâche, tu viens ici braver encor des femmes, Vanter insolemment tes détestables flammes [ID., Sertor. V, 4]
Venez et terminez mes détestables jours [RAC., Théb. V, 6]
Voilà de ton amour le détestable fruit [ID., Androm. V, 3]
Moi seule, j'ai tissu le lien malheureux Dont tu viens d'éprouver les détestables nœuds [ID., Baj. V, 12]
Et le roi, qui ne sait où trouver le coupable, N'impute qu'aux seuls Juifs ce projet détestable [ID., Esth. III, 2]
Il se dit aussi des personnes.
La détestable Oenone a conduit tout le reste [ID., Phèdre, V, 7]
On verra de David l'héritier détestable Abolir tes honneurs, profaner ton autel, Et venger Athalie, Achab et Jézabel [ID., Ath. V, 6]
Oubliez-vous que notre détestable Marie, fille de Henri VIII, fut heureuse jusqu'à sa mort ? [VOLT., Jenni, 7]
Par exagération, très mauvais en son genre. Le temps est détestable.
Je la trouve [l'École des femmes] détestable, morbleu ! détestable, du dernier détestable, ce qu'on appelle détestable [MOL., Critique, 6]
Qui dit froid écrivain dit détestable auteur [BOILEAU, Art p. IV]
Béni sois-tu, vin détestable ! Pour moi tu n'es point redoutable [BÉRANG., les Car.]

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Lequel Besançon estoit de très detestable vie, et qui ne vivoit que de ce que jeunes femmes folieuses gaignoient à un chascun aux champs ou ailleurs [DU CANGE, follis.]
  • XVIe s.
    Les calomnies de nos adversaires pueront et seront detestables à toutes gens de sens rassis et d'integrité [CALV., Instit. 1114]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. detestabilis, de detestari, détester.

détestable

DÉTESTABLE. adj. des deux genres. Qui doit être détesté. Le plus détestable de tous les crimes. la seule pensée en est détestable. Il a des maximes, des opinions détestables. C'est un homme détestable.

Il se dit, par exagération et familièrement, de Tout ce qui est fort mauvais dans son genre. Le temps est détestable. Du vin détestable. Une écriture détestable. Il fait des vers détestables. Un style détestable.

detestable

Detestable et abominable, Detestabilis.

détestable


DÉTESTABLE, adj. DÉTESTABLEMENT, adv. [1re é fer. 2e è moyen, 3e dout. au 1er, 4e e muet, dans la 5e en a le son d'an, le t ne s' y prononce pas.] Détestable, qui doit être détesté. Détestablement, d'une manière détestable. "Crime détestable. Peuple, maxime, opinion détestable; homme détestable. Il se dit plus souvent de ce qui vient des persones, que des persones mêmes. Par exagération, vers détestable, vin détestable. "Chanter, écrire détestablement. L'adv. ne se prend que dans cette dernière acception.
   Rem. Détestable suit ou précède au choix de l'Orateur ou du Poète, guidé par l'oreille et le goût. "Tyran détestable; détestable systême.
   Il punira sur vous le détestable hommage
   De vos adulateurs.
       Rouss.

Traductions

détestable

detestable, abhorrent, abominable, accursed, atrocious, awful, ghastly, gruesome, hideous, horrible, loathsome, nasty, vile, hateful, odiousאיום ונורא, מאוס (ת), מזורגג (ת), משוקץ (ת), מתועב (ת)afschuwelijk, afschuwelijk, afschuwwekkend, abominabel, afgrijselijk, ijselijk, verfoeilijkaaklig, afgryslik, afskuwelikafskyeligabscheulich, gräßlich, gräulich, scheußlich, verabscheuend, verabscheuenswert, verabscheuenswürdigabomena, abomenindaabominable, horrible, horrorosoutálatosandstyggilegur, hræðilegur, hryllilegur, viðbjóðslegurabominevole, orrendo, orribileabominabilis, atrox, aversabilisabominável, repugnanteмерзкий, отвратительный (detɛstabl)
adjectif
très mauvais

détestable

[detɛstabl] adjfoul