détortiller

(Mot repris de détortillée)

détortiller

v.t.
Remettre dans son état premier ce qui a été tortillé, entortillé : Détortiller un fil de fer.

DÉTORTILLER

(dé-tor-ti-llé, ll mouillées, et non dé-tor-ti-yé) v. a.
Défaire ce qui était tortillé. Détortiller ce cordon.
Quand vous ferez les mords, avant que d'endosser, Détortillez les nerfs jusque dans leur racine [LESNÉ, la Reliure, p. 53]
Se détortiller, v. réfl. Être détortillé. Cet écheveau ne se détortillera pas facilement.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Dame Guiborc nel volt pas anoier ; Un escrin vet moult tost destorteillier [, Bat. d'Aleschans, V. 4753]
  • XIIIe s.
    Moult m'engigna à icele ore ; El seel [seau] entrai sans demore, Et la corde se destorteille, Tu ieres jà en l'autre seille [, Ren. 14341]
  • XIVe s.
    Se le heriçon ne se veult destortillier, l'en le doit mettre en l'eaue chaude, et lors il s'estendra [, Ménagier, II, 5]

ÉTYMOLOGIE

  • Dé.... préfixe, et tortiller.

détortiller

DÉTORTILLER. v. tr. Défaire ce qui était tortillé. Détortiller un ruban, un cordon. Je ne sais comment vous avez tortillé cela, je ne puis arriver à le détortiller.

détortiller


DÉTORTILLER, v. act. [Détorti-glié; 1re et dern. é fer. mouillez les ll.] Défaire ce qui était tortillé. Détortiller un ruban, un cordon. "Je ne sais comment le détortiller.