détremper

(Mot repris de détremperait)

1. détremper

v.t. [ lat. distemperare, délayer ]
Mouiller, imbiber d'un liquide : Le sentier est détrempé par la pluie.

2. détremper

v.t. [ de tremper ]
Rendre l'acier moins dur, lui faire perdre sa trempe.

DÉTREMPER1

(dé-tran-pé) v. a.
Amollir ou délayer avec un liquide. Détremper de la farme avec du lait, de la chaux avec de l'eau.
On détrempait l'Eucharistie en quelque liqueur [BOSSUET, Comm.]
Et trop souvent pour détremper leur miel, Pleurs douloureux leur servent de rosée [MILLEV., Abeilles d'amour.]
Fig.
L'on m'envoya chercher, un de ces jours passés, Pour détremper un peu l'humeur mélancolique D'un homme dès longtemps au lit paralytique [REGNARD, Fol. amour. II, 7]
Se détremper, v. réfl. Être délayé, amolli. Les couleurs se détrempent. Fig.
Cette armée victorieuse de l'Asie, après s'être détrempée dans les délices l'espace de trente-quatre jours [VAUGEL., Q. C. 285]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Que de la santé [elle] fu à tel point destrempée [, Berte, LXXXII]
    Sa tainture avoit destrempée, Et au miex qu'il pot atrempée [, Ren. 11993]
    Li murs ne doit pas faire faute Por engin qu'on saiche getier ; Car l'en destrempa le mortier De fort vin-aigre et de chaus vive [, la Rose, 3850]
    Et leur assiet [la fortune] comme marastre Au cuer un dolereux emplastre Destrempé, non pas de vin aigre, Mais de povreté lasse et maigre [, ib. 4915]
  • XIVe s.
    Dont a mainte couleur de fin or destrempée, D'argent et de vernis en i ot mainte ouvrée Et d'asur et de geules ; n'i espargna riens née [, Baud. de Seb. XI, 326]
  • XVe s.
    Ils detrempent un peu de leur farine et d'eau.... [FROISS., I, I, 34]
    Festin qu'on destrempe d'eau N'est point beau ; Faut de vin que tu le mouilles [BASSELIN, XXIX.]
  • XVIe s.
    Comme si quelqu'un destrempoit du bon vin d'eau boueuse et amere [CALV., Instit. 245]
    Tout cela destrempe et relasche cette soudure fraternelle [MONT., I, 208]
    Ils sacrifioient aux muses pour destremper par leur doulceur cette furie martiale [ID., III, 253]
    Et menez m'amie ici Pour detremper [tempérer] mon souci [YVER, p. 552]
    Puis deliant doucement sa langue detrempée au miel le plus savoureux [, ib. p. 643]
    Il avoit du poison qu'il gardoit pour une telle occasion, et l'ayant destrempé dedans une coupe.... [AMYOT, Flamin. 41]
    Les Scythes, en beuvant et yvrongnant ensemble, font parfois sonner les chordes de leurs arcs, comme si cela servoit à rappeler et retenir la vigueur de leur courage, laquelle s'escouleroit et se destremperoit autrement par la volupté qu'ilz prenent [ID., Démétr. 24]
    Le païs estoit si detrempé que l'on ne pouvoit quasi marcher [CARL., IV, 32]
    Cest humeur sereux est gardé pour delayer et destremper le sang trop gros [PARÉ, Introd. 6]

ÉTYMOLOGIE

  • Dé.... préfixe, et tremper ; provenç. destemprar, destrempar ; espagn. destemplar ; ital. distemperare. Dans l'ancien français, destremper a aussi le sens de déranger ce qui est bien tempéré ; d'où l'anglais distemper, maladie.

DÉTREMPER2

(dé-tran-pé) v. a.
Faire perdre à l'acier sa trempe, en le faisant rougir au feu. Se détremper, v. réfl. Perdre sa trempe. L'acier se détrempe quand on le passe au feu.

ÉTYMOLOGIE

  • Dé.... préfixe, et trempe.
    On a aussi des exemples où destremper n'a que le sens du simple tremper ; alors dé.... est augmentatif : Atteint au vif d'un trait de ses yeux dont elle avoit destrempé la pointe langoureuse en ses plus delicates mignardises [YVER, p. 554]

détremper

DÉTREMPER. v. tr. Délayer dans quelque liquide. Détremper de la farine avec des oeufs, du lait. Détremper quelque chose dans du vin. Détremper de la chaux. Détremper des couleurs.

détremper

DÉTREMPER. v. tr. T. d'Arts. Débarrasser un métal de la trempe, en le faisant rougir au feu et en le laissant refroidir peu à peu. Détremper de l'acier. Détremper un couteau.
Synonymes et Contraires

détremper

verbe détremper
Imprégner d'eau.
Traductions

détremper

aanmengen, beslaan [kalk], doorweken [grond], verdunnen, doorweken

détremper

soak

détremper

[detʀɑ̃pe] vt [+ peinture] → to water down