détronqué, ée

DÉTRONQUÉ, ÉE

(dé-tron-ké, kée) adj.
Terme de la Suisse romande.
Se dit des membres d'une famille qui ont quitté la maison paternelle, et dont les biens ne sont plus indivis avec ceux de leurs parents [BONHÔTE, Glossaire neuchâtelois, 1867]
Sont envisagés comme ressources et soumis à l'impôt, la subsistance et l'entretien qu'un individu majeur et détronqué reçoit d'autrui, à moins qu'il ne les reçoive à titre d'aumône et d'assistance [, Loi sur l'impôt direct, 2 juillet 1867, art. 9 (Neuchâtel)]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. detruncare, séparer du tronc, de de, et truncus, tronc (voy. ce mot).