développé, ée

DÉVELOPPÉ, ÉE

(dé-ve-lo-pé, pée) part. passé.
Qui n'est plus enveloppé. Un paquet développé. Fig.
Touche, Verbe éternel, ces âmes curieuses ; Celui que ta parole une fois a frappé, De tant d'opinions vaines, ambitieuses Et souvent dangereuses, Est bien développé [CORN., Imitation, I, 3]
Qui n'est plus plié, enroulé. Une pièce d'étoffe développée. Un rouleau développé. Fig.
Un cœur comme le mien, qui ne vous a jamais été assez développé [connu] [VOLT., Roi de Pr. 111]
Qui a pris son développement, sa croissance. Un corps développé. Un germe lentement développé. Fig.
Zoon n'aimant donc rien, ne s'aimant pas lui-même, Vit Iole endormie, et le voilà frappé ; Voilà son cœur développé.... [LA FONT., Filles de Minée.]
Qui a une étendue considérable, en parlant de ce qui est dit ou écrit. Un récit très développé. Une histoire développée.
Exposé, expliqué. L'affaire développée avec beaucoup de soin par l'avocat.
Mis au jour, débrouillé. Ce mystère développé à grand'peine.