daigner

daigner

v.t. [ lat. dignari, juger digne ]
Accepter avec condescendance de ; vouloir bien faire ce qui est demandé : Ils n'ont même pas daigné nous recevoir

daigner

(deɲɛ)
verbe transitif
accepter de Il n'a pas daigné nous répondre.

daigner


Participe passé: daigné
Gérondif: daignant

Indicatif présent
je daigne
tu daignes
il/elle daigne
nous daignons
vous daignez
ils/elles daignent
Passé simple
je daignai
tu daignas
il/elle daigna
nous daignâmes
vous daignâtes
ils/elles daignèrent
Imparfait
je daignais
tu daignais
il/elle daignait
nous daignions
vous daigniez
ils/elles daignaient
Futur
je daignerai
tu daigneras
il/elle daignera
nous daignerons
vous daignerez
ils/elles daigneront
Conditionnel présent
je daignerais
tu daignerais
il/elle daignerait
nous daignerions
vous daigneriez
ils/elles daigneraient
Subjonctif imparfait
je daignasse
tu daignasses
il/elle daignât
nous daignassions
vous daignassiez
ils/elles daignassent
Subjonctif présent
je daigne
tu daignes
il/elle daigne
nous daignions
vous daigniez
ils/elles daignent
Impératif
daigne (tu)
daignons (nous)
daignez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais daigné
tu avais daigné
il/elle avait daigné
nous avions daigné
vous aviez daigné
ils/elles avaient daigné
Futur antérieur
j'aurai daigné
tu auras daigné
il/elle aura daigné
nous aurons daigné
vous aurez daigné
ils/elles auront daigné
Passé composé
j'ai daigné
tu as daigné
il/elle a daigné
nous avons daigné
vous avez daigné
ils/elles ont daigné
Conditionnel passé
j'aurais daigné
tu aurais daigné
il/elle aurait daigné
nous aurions daigné
vous auriez daigné
ils/elles auraient daigné
Passé antérieur
j'eus daigné
tu eus daigné
il/elle eut daigné
nous eûmes daigné
vous eûtes daigné
ils/elles eurent daigné
Subjonctif passé
j'aie daigné
tu aies daigné
il/elle ait daigné
nous ayons daigné
vous ayez daigné
ils/elles aient daigné
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse daigné
tu eusses daigné
il/elle eût daigné
nous eussions daigné
vous eussiez daigné
ils/elles eussent daigné

DAIGNER

(dè-gné) v. n.
Condescendre à, en regardant la chose comme digne de soi ou comme n'étant pas indigne.
Roi, je ne puis ; prince, je ne daigne ; Rohan suis [, Devise des Rohan]
C'est beaucoup qu'il sorte quelquefois de ses méditations et de sa taciturnité et que, même pour critiquer, il daigne une fois le jour avoir de l'esprit [LA BRUY., V]
Calliope jamais ne daigna leur parler [BOILEAU, Disc. au roi.]
Daigne-t-elle sur nous au moins tourner les yeux ? Quel orgueil ! [RAC., Androm. III, 6]
Heureux que sa bonté daignât tout oublier [ID., Brit. IV, 4]
Daigne, daigne, mon Dieu, sur Mathan et sur elle Répandre cet esprit d'imprudence et d'erreur, De la chute des rois funeste avant-coureur [ID., Athal. I, 2]
Hélène fut la seule de son sexe, parmi tant d'enfants de Jupiter, dont ce dieu daigna se déclarer le père [P. L. COUR., I, 24]
Ce verbe est d'un fréquent usage à la fin des lettres, quand on écrit à un supérieur, à une personne beaucoup plus élevée en dignité. Daignez agréer mes respectueux hommages. Daignez croire à ma sincère et cordiale affection.

HISTORIQUE

  • Xe s.
    Tuit oram [prions] que por nos [elle] degnet preier [, Eulalie]
  • XIe s.
    Vostre olifant soner vous ne deignastes [, Ch. de Rol. LXXXV]
  • XIIe s.
    Se [vous] ne la faites douloir, Tant que [elle] desgnast de moi avoir merci.... [, Couci, IV]
    Puisque merci ne m'i daigne valoir, [je] Ne sai où nul confort [je] pregne [, ib. IX]
    Aumosne aurez, se'l [si vous le] [mon cœur] daigniez retenir [, ib.]
    Dame, comment qu'il m'en preingne, [je] Mercie amour de ce qu'ele me deingne Tenir à sien.... [, ib.]
    Se vous daigniez ma priere escouter [, ib. XII]
    Je doi avoir grant joie en mon courage, S'ele me doigne à son oes [service] retenir [, ib. XI]
    Certes, nenil ; ne me vint en penser Qu'onques nul jour je vous deignasse aimer [QUESNES, Romancero, p. 108]
  • XIIIe s.
    Et li rois lui otrie, nel [ne le] daigna refuser [, Berte, XCVII]
  • XIVe s.
    Et afin que il fasse les gens rire, il dit teles choses que un home gracieux et vertueux ne daigneroit dire [ORESME, Eth. 178]
    Quant le chevalier ot [ouit] Bertran qu'ainsi parla, Il ne dist o ne non, ne parler ne daigna [, Guesclin. 1782]

ÉTYMOLOGIE

  • Bourguig. doignai ; provenç. denhar, deingnar, deinar ; espagn. dignar ; ital. degnare ; du latin dignari, de dignus, digne.

daigner

DAIGNER. v. intr. Condescendre jusqu'à vouloir bien. Daignez m'écouter. Il n'a pas daigné lui faire réponse. On dit à la fin d'une lettre adressée à une personne à qui l'on doit du respect : Daignez agréer l'hommage de... etc.

daigner

Daigner, Il vient de Dignor, dignaris.

Je ne daigne prier et faire la cour aux grammairiens, Je ne les repute pas dignes d'estre priez par moy, Non dignor ambire grammaticos, Horat.

Ne daigner regarder aucun, Auersari aliquem.

Il n'y a nul qui daigne se destourner du chemin, Haud quisquam dignum habet decedere.

Ne daignant regarder les autres, Auersus.

daigner


DAIGNER, v. n. [Dègné, mouillez le g, 1re è moy. 2e é fer.] Avoir pour agréable, s'abaisser jusqu'à vouloir bien. Il est toujours suivi de l'infinitif. "Il demande que vous daigniez l'écouter; il n'a pas daigné lui faire réponse.
   Daignerez-vous compter les jours de mon absence?
   Rem. Il me semble que ce verbe n'est guère d'usage à la première persone, à moins qu'on ne fasse parler Dieu ou un Souverain, ou qu'on parle en badinant, ou dans le dépit. Hors de là il ne doit point~ avoir lieu, et j' ôse ne pas aprouver Bossuet, tout grand homme qu'il est, quand il dit: je ne daignerai, ni les avouer, ni les nier. Cela parait trop fier et trop hautain. — Le même Auteur, employant daigner dans une phrâse négative, retranche pas, et ne met que la particule ne. "M. Jurieu ne daigne entrer dans cet examen. Cela n'est pas dans l'usage actuel.

Synonymes et Contraires

daigner

verbe daigner
Traductions

daigner

zichverwaardigen, zich verwaardigen

daigner

הואיל (הפעיל), הוֹאִיל

daigner

degni

daigner

dignarse

daigner

dignar-se

daigner

[deɲe] vt (soutenu) → to deign
Elle n'a pas daigné me répondre → She didn't deign to reply to me.