dail

DAIL

(dall', ll mouillées) s. m.
Ancien nom de la faux, encore usité dans certaines provinces.
Pierres à faucheur, pierres à affiler et pierres de faux ou dail [, Tarif, 18 sept. 1664]
Terme de zoologie. Nom de la pholade, sorte de coquillage.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Il venoit d'un sien pré avec un dail à son col [DU CANGE, dalha.]
    Le suppliant d'une faux ou daille frappa icellui Pierre environ le genoil [ID., ib.]
  • XVIe s.
    La mort avec son dail l'eust fauché et cerclé de ce monde [RABELAIS, IV, Nouveau prol.]
    Les huitres, les moucles, les dailles [pholades] [PALISSY, 116]
    Les dailles sont longs comme manche de couteaux, armez de deux coquilles [ID., 366]

ÉTYMOLOGIE

  • Génev. daille, faux ; provenç. dalh, dayll ; catal. dalla ; espagn. dalle ; du germanique : island. deila ; danois, deele ; allem. theilen, partager, séparer.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    DAIL. Ajoutez :
    Ancien nom d'une pierre qui sert à aiguiser (voy. DALLE 3 au Supplément).