dalmatique

(Mot repris de dalmatiques)

DALMATIQUE

(dal-ma-ti-k') s. f.
Terme d'antiquité. Tunique blanche et bordée de pourpre que l'on fabriquait en Dalmatie.
Vêtement que les diacres et les sous-diacres portent par-dessus l'aube, dans les fonctions de leur ministère.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Et puis après la daumike, en quoi on list l'evangile, qui doit iestre blanche, et senefie droiture [, Chr. de Rains, p. 104]
  • XVe s.
    En lieu de mitre, il portoit un bassinet en sa teste, pour dalmatique portoit un haubergeon [MONSTREL., I, ch. 85]
  • XVIe s.
    Ainsi ils [les diacres] n'avoient que faire de tuniques, ni dalmatiques, ni autres habits de fols pour se deguiser [CALV., Instit. 173]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. espagn. et ital. dalmatica ; du latin dalmatica, sorte de vêtement en usage chez les Romains du temps de l'empire, et qui a passé dans le costume ecclésiastique. Il leur venait de la Dalmatie.

dalmatique

DALMATIQUE. n. f. Sorte de tunique qui se fabriquait d'abord en Dalmatie, portée sur leur aube dans certains offices par les diacres et les sous-diacres.

Il désigne aussi l'Ornement de soie que portent les évêques à l'autel sous leur chasuble.

dalmatique

Dalmatique, f. penac. Est une maniere de vestement sacerdotal à la Grecque, descendant jusques aux talons, ainsi dit parce que les Dalmatiens et Sclavons, comme dit Isidore, l'ont au premier mis en usage, et tissu de blanc et moucheture de pourpre l'estoffe dont ils faisoient faire telle maniere d'habit, Nic. Giles en ses Annales parlant du Roy Charles le Chauve: Il contemnoit de vivre et soy habiller à la maniere des François et se gouvernoit à la maniere des Gregeois. Il avoit volontiers vestue une grande Dalmatique, qui luy venoit jusques aux talons, et avoit la teste envelopée d'un couvrechef de soye, ainsi qu'on peind le grand Soudan de Babylone, et portoit une couronne dessus, et tousjours avoit à son costé un grand badelaire Turquois, Dalmatica vestis, Pallium Dalmaticum, Matthieu de Westmonstier en son Flores historiarum insere une lettre de Charlemagne à Offas Roy des Merkieurs (Merciorum) auquel entre autres choses il escrit en ces mots: Cognoscat quoque dilectio vestra quod aliquam benignitatem de Dalmaticis nostris vel pallijs ad singulas sedes Episcopales regni vestri, vel Ethelredi direximus, in eleemosynam Domini Apostolici Hadriani.

Dalmatique est aussi appelé l'un des vestemens desquels est mystiquement usé en la celebration de la messe, qui est fait à manches larges en maniere de croix, mis en avant par le Pape Sylvestre au lieu du Collobe qui estoit sans manches. La façon et signifiance mystique de laquelle, et qui sont ceux qui en doivent estre vestus, sont au long declarez par Durand lib. 3. c. 11. In rationali diuinorum officiorum. Alcuinus de diuinis offic. Amalarius Fortunatus lib. 2. c. 21. de ecclesiastic. offic. Rhabanus de institut. clericor. lib. 1. c. 20. Walafridus de reb. ecclesiast. c. 24. Et Yves Evesque de Chartes, De reb. ecclesiast.

Estre vestu à la Dalmatique ou Dalmacienne, Dalmatiatus, Ainsi Philippe Venuti en son dictionnaire Italien rend ceste maniere de parler Italienne, Vestito alla sciavonesca, Mais Lampride In Heliogabalo, dit Dalmaticatus, In publico post coenam saepe visus est Gurgitem Fabium et Scipionem se appellans, quod cum ea veste esset, cum qua Fabius et Cornelius a parentibus ad corrigendos mores adolescentis in publicum essent producti.

dalmatique


DALMATIQUE, s. f. [Dalmatike.] Vêtement des Diacres et des Sou-Diacres, quand ils servent le Prêtre à la Grand'Messe. "Nos Rois, à la cérémonie de leur sacre, portent une dalmatique sous leur manteau royal.

Traductions

dalmatique

dalmatiko