damas

damas

[ dama ou damas] n.m. [ de Damas, nom de la capitale de la Syrie ]
Tissu de soie d'une seule couleur dont le dessin, mat sur fond satiné, est produit par les effets du tissage.

damas

(dama) , (damas)
nom masculin
tissu à dessins brillants une robe deen damas

DAMAS

(da-mâ ; l's se lie : un da-mâ-z affilé) s. m.
Étoffe de soie à fleurs ou à dessins en relief où le satin et le taffetas sont mêlés ensemble et qui se fabriquait originairement à Damas, en Syrie ; les fleurs sont en satin à l'endroit et forment le taffetas et le fond de l'envers, et le taffetas qui fait le fond à l'endroit est le satin de l'envers.
Des damas d'un blanc satiné, d'autres d'un vert de prairie, d'autres d'un rouge à éblouir [BERN. DE S.-P., Paul et Virg p. 102, dans POUGENS]
Souvent sur le velours et le damas soyeux On voit les plus hâtifs des convives joyeux S'asseoir au banquet avant l'heure [V. HUGO, Odes, V, 20]
Qu'à son gré l'opulence, injuste et vile amante, Berce sur le damas ce parvenu grossier, Et laisse le poëte à l'ombre d'un laurier Charmer par ses concerts le sort qui le tourmente [GILBERT, le Poëte malheureux.]
Damas de table, linge ouvré pour service de table.
Par extension, étoffe de laine, de coton ou de fil de lin damassée qui se fabrique surtout en Basse Normandie.
Serviettes petit damas ou petit Caen [, Tableau annexé aux lett. pat. 16 fév. 1781, Caen]
Sabre fabriqué à Damas et qui est une lame de fer recouverte, sur tout le fil, d'un tranchant d'acier.
Le vois-tu bien [le bonheur] là-bas, là-bas, Là-bas, là-bas, c'est en Asie ? Roi, pour sceptre il porte un damas Dont il use à sa fantaisie [BÉRANG., Bonh.]
Le vieux Omer.... Pour elle [Lazzara] eût tout donné.... Et ses sonores espingoles, Et son courbe damas [V. HUGO, Orient. 21]
Acier damassé.
Nom d'une prune d'assez bonne espèce. Mangez ce damas. Raisin de Damas, ou, simplement, damas, sorte de raisin. Du temps de Ménage on prononçait souvent damarre, prononciation qu'il condamne.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Couverture de drap de damas ynde à queue [, Inventaire des livres de Charles V, dans LACURNE]
  • XVe s.
    Les chevaliers estoient vestus de drap de damas, les escuyers de satin, les varlets de drap de laine [MATH. DE COUCY, Hist. de Ch. VII, p. 667, dans LACURNE]
  • XVIe s.
    Ils auront la senteur de certains damas, violettes, marjolaines, basilics, et autres telles especes d'herbes, qui seront sur le dit accotouer [PALISSY, 75]
    Le rozier de damas blanc [O. DE SERRES, 552]
    Le roy lequel vous trouvastes reveillé se promenant dans un jardin, et venant de hocher un prunier de damas blanc qui portoit les plus belles et meilleures prunes [SULLY, Mém. t. II, p. 136, dans LACURNE, au mot hocher.]

ÉTYMOLOGIE

  • Damas, ville de Syrie.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    DAMAS.
    Ajoutez :
    On appelle damas en général des mélanges plus ou moins intimes de fer et d'acier disposés de manière à obtenir des dessins variés par l'effet des teintes différentes que prennent les deux métaux ; on distingue deux genres principaux de damas : les damas de fusion et les damas de corroie ; le damas de fusion s'obtient par la fusion d'un mélange de fer et d'acier et quelques autres métaux ; le damas de corroie s'obtient par corroyage et torsion du fer et de l'acier, [RONCHARD-SIAUVE, De la fabrication des canons de fusils, Saint-Etienne, 1864]

    ÉTYMOLOGIE

    • Ajoutez : M. Devic, Dict. étym., fait remarquer que le nom de la ville syrienne est Dimachq, dont le q final fait comprendre la forme des dérivés damasquiné, damasquette, à côté des mots plus modernes damassade, damassé, composés directement sur le nom français de Damas.

DAMAS

(da-mas') s. m.
Cigares de la Havane, très petits, très doux et destinés aux dames ; ils figurent pour la première fois dans l'arrêté présidentiel du 14 mai 1849.

ÉTYMOLOGIE

  • Esp. dama, dame, au plur. damas.

damas

DAMAS. (On ne prononce point l'S.) n. m. Étoffe de soie à fleurs et à deux envers, ainsi nommée parce qu'elle se fabriquait originairement à Damas. Damas cramoisi, jaune, vert. Damas de deux couleurs. Damas broché.

Il se dit aussi d'une Étoffe, d'un linge travaillé de la même façon. Damas de laine. Nappe de damas.

Il se dit encore d'une Espèce de prune dont le plant est venu de la ville de Damas. Damas musqué. Damas rouge. Damas blanc. Damas noir. Damas gris. Damas violet.

damas

Damas, Robbe de damas, Serica vestis, Damascena, B.

damas

DAMAS, nom propre de ville, Damascus.

Eauë de damas, debet dici Eau d'amas, id est, de amas, c'est à dire, plusieurs herbes odorantes amassées et distillées ensemble, comme marjolaine, romarin, lavande, menthe, baulme, coq, sauge, thym, baselic, auroenne, lil, flamme.

Qui est de Damas, Damasquin, Damascenus.

damâs


DAMâS, s. m. DAMASSER, v. act. DAMASSûRE, s. f. [Damâ, macé, ma-sûre; 2e lon. au 1er, 3e é fer. au 2d, longue au 3e.] Damâs est une étofe de soie à fleurs. Elle tire son nom de Damâs, Ville de Syrie, où elle a été dabord fabriquée. — Damasser, fabriquer une étofe ou du linge en façon de damâs: Linge damassé. — Damassûre, l'ouvrage du linge damassé. Cette damassûre est fort belle.

Traductions

Damas

Damasc

Damas

Damaskus

Damas

Damasko

Damas

Damasco

Damas

Damaskos

Damas

דמשק

Damas

Damaskus

Damas

Damasco

Damas

ダマスカス

Damas

Damaszek

Damas

Damaskus

Damas

Дамаск

Damas

Damašek

Damas

[damas] nDamascus
trouver son chemin de Damas → to see the light

damas

[dama(s)] nm (= étoffe) → damask