damoiselle

damoiselle

n.f. [ forme anc. de demoiselle ]
Au Moyen Âge, jeune fille noble avant son mariage ; femme d'un damoiseau.

DAMOISELLE

(da-moi-zè-l') s. f.
Titre qu'on donnait autrefois dans les actes aux filles nobles.
En honneur les avance et les fait damoiselles [RÉGNIER, Sat. III]
Fig. et familièrement.
Damoiselle belette au corps long et fluet.... [LA FONT., Fabl. III, 17]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Une fois ierent en dosnoi [dosnoi ou mieux donoi, la cour faite aux dames] Entre dames et damoiselles [, Fabl. et contes anciens, t. I, p. 101]
    En celle amour la damoisele ont prise Si parent, et donné seigneur Contre son gré un vavasseur [AUDEFR. LE BAST., Romancero, p. 6]
    La damoiselle devant lui [elle] vient ester ; La moie dame [ma dame], qu'avez ci à plorer ? [, ib. 70]
    Atant prist deux damoisi elles à tout deux coffres bien garnis d'or et d'argent [, Chron. de Rains, p. 6]
    Moult fu bien vestue Franchise ; Car nule robe n'est si bele Que sorquanie à damoisele [, la Rose, 1224]
  • XIVe s.
    Ledit maistre Girart pour la façon de IIIJ damoiselles de fust, nettement ouvrées et paintes, à bon or bruni, à tenir les miroirs des dictes dames, à cause de leur dict atour [DE LABORDE, Émaux, p. 244]
    Une desvidouere, une damoiselle et unes tables et un estui [ID., ib.]
  • XVe s.
    La propre nuit que la maladie le prit, il avoit soupé en grant revel avecques damoiselles de la ville [FROISS., II, II, 56]
  • XVIe s.
    Ô vous, dames et damoiselles, Que Dieu fist pour estre son temple [MAROT, II, 204]

ÉTYMOLOGIE

  • Féminin de damoisel ou damoiseau ; wallon, damehèle ; liégeois, damezèle ; namurois, damejèle ; provenç. damisela et donzella ; espagn. damisela et doncella ; ital. damigella et donzella. Aux XIIIe et XIVe siècles, damoiselle s'est dit d'un ustensile qui portait les miroirs des dames.

damoiselle

DAMOISELLE. s. f. Titre qu'on donnait autrefois aux filles nobles dans les actes publics. Damoiselle telle, fille mineure. Ladite damoiselle. Voyez DEMOISELLE.

damoiselle

Damoiselle, C'est proprement et selon l'usage ancien du mot, une gentil- femme, n'ayant titre de dame, et est le feminin de damoisel qui signifioit gentil-homme n'estant chevalier. Mais à present par Damoiselle est entendue toute femme qui porte coquille, attour et chaperon pendant de velours, n'estant femme de chevalier, comte, marquis ou de plus eminent titre, Mitellata matrona, vel mitrophora: vt Capitiata, Bourgeoise, Femme à chaperon, Bud.

damoiselle


*DAMOISELLE, s. f. Il s'est dit aûtrefois, et se dit encôre au Palais pour Demoiselle. — Marsolier le dit toujours de même, mais mal.

Traductions

damoiselle

jonkvrouw(e)