darder

(Mot repris de darde)

darder

v.t.
Lancer vivement de manière à blesser : Darder des flèches décocher
Darder son regard sur qqn,
Litt. le regarder avec intensité.
Le soleil darde ses rayons,
Litt. il brille intensément.

darder

(daʀde)
verbe transitif
1. arme lancer avec force darder des flèches
2. figuré envoyer avec intensité Le soleil darde ses rayons.

darder


Participe passé: dardé
Gérondif: dardant

Indicatif présent
je darde
tu dardes
il/elle darde
nous dardons
vous dardez
ils/elles dardent
Passé simple
je dardai
tu dardas
il/elle darda
nous dardâmes
vous dardâtes
ils/elles dardèrent
Imparfait
je dardais
tu dardais
il/elle dardait
nous dardions
vous dardiez
ils/elles dardaient
Futur
je darderai
tu darderas
il/elle dardera
nous darderons
vous darderez
ils/elles darderont
Conditionnel présent
je darderais
tu darderais
il/elle darderait
nous darderions
vous darderiez
ils/elles darderaient
Subjonctif imparfait
je dardasse
tu dardasses
il/elle dardât
nous dardassions
vous dardassiez
ils/elles dardassent
Subjonctif présent
je darde
tu dardes
il/elle darde
nous dardions
vous dardiez
ils/elles dardent
Impératif
darde (tu)
dardons (nous)
dardez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais dardé
tu avais dardé
il/elle avait dardé
nous avions dardé
vous aviez dardé
ils/elles avaient dardé
Futur antérieur
j'aurai dardé
tu auras dardé
il/elle aura dardé
nous aurons dardé
vous aurez dardé
ils/elles auront dardé
Passé composé
j'ai dardé
tu as dardé
il/elle a dardé
nous avons dardé
vous avez dardé
ils/elles ont dardé
Conditionnel passé
j'aurais dardé
tu aurais dardé
il/elle aurait dardé
nous aurions dardé
vous auriez dardé
ils/elles auraient dardé
Passé antérieur
j'eus dardé
tu eus dardé
il/elle eut dardé
nous eûmes dardé
vous eûtes dardé
ils/elles eurent dardé
Subjonctif passé
j'aie dardé
tu aies dardé
il/elle ait dardé
nous ayons dardé
vous ayez dardé
ils/elles aient dardé
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse dardé
tu eusses dardé
il/elle eût dardé
nous eussions dardé
vous eussiez dardé
ils/elles eussent dardé

DARDER

(dar-dé) v. a.
Frapper avec un dard.
Cambyse, ne pouvant darder Crésus, dit à ses serviteurs de le prendre et le tuer [P. L. COUR., II, 158]
Élina, je darderai pour toi la baleine ! [CHATEAUBR., Natch. VIII, 336]
Lancer comme un dard. Darder un javelot. Darder un poignard.
Je lance une pique plus loin qu'un autre ne darde une flèche [FÉN., t. XXI, p. 378]
Poétiquement.
Frappe ce lâche sein du trait de ton tonnerre Le plus fort que jamais tu dardes sur la terre [ROTROU, Hercule mourant, III, 5]
Par extension. L'abeille darde son aiguillon. Le serpent darde sa langue.
Une guêpe partagée par le milieu du corps continue à marcher, et son ventre darde l'aiguillon comme le ferait la guêpe elle même [BONNET, Consid. Corps organ. Œuvres, t. V, p. 363, dans POUGENS.]
Il se dit aussi des rayons, des flammes lancées comme des dards.
Un antiquaire, nommé d'Ouvrier, imagina pour Louis XIV l'emblème d'un soleil dardant ses rayons sur un globe, avec ces mots : Nec pluribus impar [VOLT., Louis XIV, 25]
Ces champs où le soleil darde ses premiers feux [ANCELOT, Louis IX, II, 1]
C'était l'instant où ces flammes furieuses étaient dardées de toutes parts et avec le plus de violence sur le Kremlin ; car le vent, sans doute attiré par cette grande combustion, augmentait d'impétuosité [SÉGUR, Hist. de Napol. VIII, 6]
Absolument. Le soleil dardait sur notre tête. Fig. Darder un regard, lancer un coup d'œil vif d'amour, de colère, de ressentiment. Darder un sarcasme, lancer un mot piquant.
Tu vas dardant Dessus moi ton courroux ardent [RÉGNIER, Stances]
Terme d'horticulture. Un arbre darde ses branches quand il pousse des branches horizontales comme des dards.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Le chevalier lui darda sa lance au corps [, Perceforest, t. IV, f° 127, dans LACURNE]
  • XVIe s.
    Sa dextre main jecte et darde un brandon Qui brusle et ard, sans merci ne pardon [MAROT, II, 280]
    Aussi soudain que la premiere beauté a dardé dans leurs cœurs le moindre de ses rayons [LANOUE, 140]
    Les Carthaginois ne sçavoient point jetter ny darder les leurs [javelots], ains combattoient de javelots courts à coups de main seulement [AMYOT, Marcell. 17]
    Il eut les deux cuisses percées de part en part d'un coup de javelot qui se darde avec une courroye attachée au milieu [ID., Philop. 9]
    Les Espagnols content d'un soldat qui, aiant une lance à travers le corps, l'arracha et la darda à celui qui la lui avait mise [D'AUB., Hist. II, 68]
    M. de Vieilleville luy darda à cette parole sa dague [CARL., VI, 46]
    Ils dardoient leurs piles [javelots] de telle roideur, que souvent ils en enfiloient deux boucliers et deux hommes armés et les cousoient [MONT., I, 363]

ÉTYMOLOGIE

  • Dard ; wallon, dârer ; namurois, daurer.

darder

DARDER. v. tr. Lancer une arme, ou quelque autre chose, comme on lancerait un dard. Darder un trait, une flèche. Par analogie, L'abeille darde son aiguillon. Fig., Le soleil darde ses rayons. Darder sur quelqu'un un regard furieux. Darder une épigramme.

Il signifie aussi, par extension, Frapper, blesser avec un dard. Darder une baleine.

darder

Darder, act. acut. Est jetter un dard, Iaculum torquere, Eiaculari, Il se prend aussi pour blesser d'un dard.

Je vous darderay, Iaculo te transuerberabo.

Darder un dard, Iaculum torquere, Immittere acri nixu.

Darder et jetter ses picquans, Aculeos in aliquem emittere, Inijcere, Iaculari.

Aisé à darder et jetter, Missilis, Iaculabilis.

Traductions

darder

pijlengooien, pijlen gooien

darder

sagĵeti

darder

züngeln

darder

saettare

darder

[daʀde] vt [+ regard] → to dart
Le soleil darde ses rayons → The sun's beating down.
Le serpent darde sa langue → The snake flickers its tongue.