daron

DARON

(da-ron) s. m.
Le maître de la maison.
Le daron à pas lents parcourt du même jour La ville, les faubourgs et jardins tour à tour, [, Poëte anonyme, dans RICHELET]
Mot vieilli qui est resté dans l'argot.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Othe vint avant qui estoit fils de Pierre et requist la saisine du daron [manoir seigneurial] comme le plus droit heir apparant de Pierre qui fu signor dou daron, et derainement en fu saisi et tenant com de son fié [, Ass de Jérus. p. 53, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Origine inconnue.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • DARON. - HIST. XIIIe s. Ajoutez : Ce n'est pas un manoir seigneurial en général, c'est la transcription du mot daroum, désignant une localité bien connue, située à une petite distance au midi de Gaza (voy. QUATREMÈRE, Hist. des sultans mamlouks, I, 2e part. p. 238).