dauphin

1. dauphin

n.m. [ lat. delphinus ]
Mammifère marin vivant en troupe et se nourrissant de poissons.

2. dauphin

n.m. [ de Dauphiné, nom d'une région de France ]
(Souvent avec une majuscule) En histoire, titre du futur héritier du trône de France.

3. dauphin, e

n. [ de 2. dauphin ]
Personne désignée ou pressentie pour remplacer une personnalité : La dauphine du Premier ministre

DAUPHIN

(dô-fin) s. m.
Terme d'histoire naturelle. Gros poisson de mer de la famille des cétacés, carnivore, et dont la graisse fournit une huile (delphinus delphis). Les récits de l'antiquité faisaient de ce poisson un ami de l'homme, et l'on racontait qu'Arion, jeté à la mer, fut sauvé par un dauphin.
Un navire en cet équipage Non loin d'Athènes fit naufrage ; Sans les dauphins tout eût péri ; Cet animal est fort ami De notre espèce ; en son histoire Pline le dit ; il le faut croire [LA FONT., Fabl. IV, 7]
Le dauphin appartient au genre des baleines ; mais sa taille est bien inférieure à celle des grandes baleines ; il n'a que six à sept pieds de long sur une grosseur proportionnée [BONNET, Contempl. nat. 10e part. ch. 25]
Les dauphins émigrent par troupes d'une mer dans une autre [ID., ib.]
Constellation de l'hémisphère septentrional.
Terme de blason. Dauphin vif, celui qui a la gueule close. Dauphin pâmé, celui qui a la gueule béante. Dauphins couchés, ceux qui ont la tête et la queue tournées vers la pointe de l'écu.
Terme de commerce. Espèce de papier. Sorte d'étoffe de laine.
Terme de construction. Pierre creusée d'un trou recourbé pour le passage de l'eau. Extrémité coudée et inférieure d'un tuyau de descente. Terme de marine. Pièces de bois courbes qui servent à lier l'éperon et la guibre d'un bâtiment, avec l'étrave, les aiguilles et le corps.
Machine qui sert à plonger. Sorte de pièce d'artifice qui entre dans l'eau et en sort.
Terme de guerre navale dans l'antiquité. Masse de plomb suspendue aux antennes des vaisseaux qu'on laissait tomber sur le vaisseau ennemi pour l'enfoncer.
Nom du cormoran. Nom d'une coquille univalve.
Titre attaché à certaines seigneuries. Dauphin d'Auvergne. Dauphin du Viennois. Titre qui fut donné, à partir de Philippe de Valois, au fils aîné des rois de France, après la réunion du Dauphiné à la couronne, le dernier seigneur du Dauphiné, Humbert III, en 1343, ayant mis pour condition de la cession de sa seigneurie que le fils aîné serait ainsi nommé.
M. le dauphin [le fils de Louis XIV] entre dans tous les conseils ; n'approuvez-vous pas encore cette conduite ? c'est proprement l'associer à l'empire [SÉV., 14 avril 1691]
Grand dauphin, titre donné quelquefois au dauphin fils de Louis XIV, et père du duc de Bourgogne. Le petit dauphin, le duc de Bourgogne. On nommait, dans les familles, dauphin le fils unique de la maison ou celui de qui on avait grand soin.
Vous me parlez de votre dauphin, je vous plains de l'aimer si tendrement [SÉV., dans le Dict. de DOCHEZ.]
On appela dauphins tous les livres faits par l'ordre de Louis XIV pour l'éducation du dauphin, son fils et élève de Bossuet.
Je ne dois pas oublier ici le service qu'il rendit aux lettres, en nous procurant cette suite de commentaires qui se nomment communément les dauphins, quoique la première idée en fût venue à M. de Montausier ; on est redevable à M. Fenet d'en avoir tracé le plan et dirigé l'exécution [D'OLIVET, Hist. Acad. t. II, p. 394, dans POUGENS]
Adjectivement. Édition dauphine, édition de ces auteurs. Critique dauphine, les commentaires dont on a accompagné l'édition de ces auteurs.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Quant le duc Jehan fut venu à Paris, le roy Charles et le doffin luy firent grant joie [FENIN, 1411]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. dalfin ; catal. delfi ; espagn. delfin ; portug. delfim ; ital. delfino ; du latin delphinus, du grec, dauphin, pouvant de la sorte être rapproché du latin bellua, grosse bête. Quant au dauphin, fils aîné du roi de France, ce nom, porté par les seigneurs du Viennois et transmis à la famille royale lors de la cession du Dauphiné à la couronne de France, était un nom propre, Delphinus, le même que le nom du poisson ; Dauphiné, nom de province, dérive du nom de ces seigneurs, qui avaient pris pour leurs armes trois dauphins.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    DAUPHIN. Ajoutez :
    10° Nom d'un fromage.
    Le fromage dauphin est un fromage de Maroilles très fin ; il a la forme de l'animal marin qui lui donne son nom [HEUZÉ, la France agricole, carte n° 44]

dauphin

DAUPHIN. n. m. T. de Zoologie. Genre de mammifères de la famille des Cétacés, qui ont la forme extérieure d'un poisson. Le marsouin est une espèce de dauphin. Dans les attributs, les armoiries, etc., on représente ordinairement les dauphins sous la figure de poissons à tête grosse et ronde.

Il est aussi le Titre que portaient les princes du Viennois ou Dauphiné, et qui avait passé aux fils aînés des rois de France, depuis la réunion de cette province au royaume. Monseigneur le Dauphin. Les Dauphins de France. On appelait Dauphine la Femme du Dauphin. Madame la Dauphine.

dauphin


DAUPHIN, s. m. [Do-fein; 1re dout.] 1°. Poisson de mer, qui a de la ressemblance avec le marsouin. — 2°. Le Fils ainé de nos Rois. — On apèle Dauphine, la femme du Dauphin.

Traductions

dauphin

Delphin, Tümmler, Delfin, Kronprinzdolphin, dauphindolfijn, kroonprinsבן מלך (ז), דולפין (ז), יורש העצר (ז), ממשיך (ז), מַמְשִׁיךְ, יוֹרֵשׁ הָעֶצֶר, דּוֹלְפִיןdofídelfinδελφίνι, Δελφίνdelfeno, kronprincodelfínkoronahercegdelfino, seguacedelphindelfingolfinho, boto, delfimдельфин, кронпринцkronprins, delfinyunus baliğı, yunusدُلفيـنdelfíndelfiinidelfinイルカ돌고래delfinปลาโลมาcá heo海豚 (dofɛ̃)
nom masculin
gros poisson de mer

dauphin

[dofɛ̃] nm
(ZOOLOGIE)dolphin
[roi] → dauphin; [dirigeant] → heir apparent