débarquement

(Mot repris de debarquement)

débarquement

n.m.
1. Action de débarquer des passagers, des marchandises : Le débarquement de la cargaison déchargement
2. Action de quitter un navire, un avion, un train (par opp. à embarquement).
3. Opération militaire consistant à débarquer des troupes, du matériel sur un rivage occupé par l'ennemi.

DÉBARQUEMENT

(dé-bar-ke-man) s. m.
Action de débarquer, de mettre à terre des passagers, des marchandises.
On jette l'ancre toutes les nuits, et le débarquement se fait où l'on est le moins attendu [RAYNAL, Hist. phil. V, 22]
Troupes de débarquement, troupes mises à bord des vaisseaux pour être débarquées sur un point et y agir.
Une flotte nombreuse, destinée contre Québec et qui portait cinq ou six mille hommes de débarquement, entre l'année suivante dans le fleuve St-Laurent [RAYNAL, Hist. phil. XV, 11]
L'action d'une personne qui débarque. Il fut arrêté à son débarquement.

ÉTYMOLOGIE

  • Débarquer.

débarquement

DÉBARQUEMENT. n. m. Action de débarquer. Le débarquement des troupes. Le débarquement des marchandises.

Des troupes de débarquement, Des troupes qu'on destine à faire une descente sur une côte.

Par analogie, on dit, en termes de Chemins de fer, Quai de débarquement, aussi bien pour les voyageurs que pour les marchandises.

Il se dit aussi de l'Action d'une personne qui débarque. Il fut arrêté à son débarquement.

débarquement


DÉBARQUEMENT, s. m. DÉBARQUER, v. n. et a. [Débarkeman, débarké: 1re é fer. 3e e muet au 1er, é fer. au 2d.] Débarquement est l'action de débarquer, de sortir d'un vaisseau, ou d'en tirer les marchandises, qui y avaient été embarquées. Le débarquement des marchandises, des Troupes, etc. — Des Troupes de débarquement, Troupes destinées à faire une descente en pays énemi. — Débarquer à un port, débarquer des Troupes, du canon, etc.
   Rem. 1°. On a dit aûtrefois, Désembarquer: on ne le dit plus. 2°. Quelques Auteurs ont doné à débarquer, neutre, le verbe être pour auxiliaire. "Marius étant débarqué sur les côtes d'Afrique. Vertot. "Ayant apris que l'Évêque étoit débarqué à Nangasaqui. Charlev. "Il fit mordre la poussière au plus grand nombre, quoiqu'il ne fût débarqué qu'avec 80 des siens. Prévot. "Adalgise étoit débarqué en Italie. Moreau. "Depuis que M. de la Cr... est débarqué de sa province, pour nous doner dans chaque Mercure des vues profondes et sublimes sur la Législation, sur-tout Criminelle~, etc. Journ. de Mons. "Les premières Nations, qui étoient débarquées au nouveau Monde. Rayn. — Je crois que l'auxiliaire avoir, est plus usité; ayant débarqué; avait débarqué, eût débarqué, a débarqué, etc.
   DÉBARQUER, s. m. Au débarquer, dans le temps, ou au moment du débarquement. "On l'atendait au débarquer.
   DÉBARQUÉ, adj. ou plutôt subst. masc. Nouveau Débarqué, homme nouvellement arrivé de la province. "Il a l'air d'un nouveau débarqué. Le P. Follard a fait une Comédie du Nouveau Débarqué de Paris. "Les Provinciaux nouveaux Débarqués de la Capitale, sont souvent plus ridicules que ne le sont à Paris, les nouveaux débarqués des Provinces.

Synonymes et Contraires

débarquement

nom masculin débarquement
Action de débarquer.
chargement, embarquement, rembarquement.
Traductions

débarquement

landing, disembarkationהחפה (נ), הנחתה (נ), עלייה ליבשה (נ), פריקה (נ), הַנְחָתָהlanding, ontscheping, (het) lossen, aankomstvyloděníαποβίβασηsbarcoLandunglanding방문landning (debaʀkəmɑ̃)
nom masculin
action de faire descendre d'un bateau le débarquement des passagers

débarquement

[debaʀkəmɑ̃] nm
[marchandises] → unloading
[passagers] → disembarkation
(MILITAIRE)landing
le Débarquement → the Normandy landings