décemment

(Mot repris de decemment)

décemment

[ desamɑ̃] adv.
De façon décente : Il ne peut décemment pas se présenter dans cet état convenablement, correctement honnêtement, raisonnablement

décemment

(desamɑ̃)
adverbe
en respectant les règles de politesse être décemment vêtu

DÉCEMMENT

(dé-sa-man) adv.
D'une manière décente. Il est vêtu décemment. Il fut décemment enterré. D'une manière morale.
Elle [une actrice] est votre voisine, elle est sage, elle vit décemment avec sa mère et avec sa sœur [MARMONT., Mém. IV]
Convenablement. Décemment, nous ne pouvons pas nous dispenser de lui faire visite.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Combien leurs classes seroient plus decemment jonchées de fleurs que de tronçons d'osier sanglants [MONT., I, 183]
    Platon me semble avoir aimé cette forme de philosophie par dialogues, à escient, pour loger plus decemment en diverses bouches la diversité et variation de ses propres fantaisies [ID., II, 240]
    L'apostre enseigne que toutes choses se doivent faire decentement et par ordre entre nous [régulièrement] [CALV., Instit. 297]

ÉTYMOLOGIE

  • Décente, et le suffixe ment. Decentement est un effort de la langue du XVIe siècle pour conformer la nouvelle syntaxe des adjectifs en ent à l'ancienne syntaxe des adverbes.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    DÉCEMMENT. Ajoutez :
    Agréablement, avec grâce.
    Mais vous avez Dracon, le joueur de flûte : nul autre de son métier n'enfle plus décemment ses joues en soufflant dans le hautbois ou le flageolet [LA BRUY., III]
    C'est un latinisme :
    junctaeque nymphis Gratiae decentes [HOR., Od. I, 4]

décemment

DÉCEMMENT. adv. D'une manière décente. Se vêtir décemment. Se comporter décemment. Parlez plus décemment. Décemment, nous ne pouvons pas nous dispenser de lui faire une visite.

décemment


DÉCEMMENT, adv. DÉCENCE, s. f. DÉCENT, ENTE, adj. [Dé-saman, Dé-sance, san, sante; 1re é fer. 2e br. au 1er, longue aux trois aûtres.] La décence est la bienséance, l'honnêté extérieûre. Décent, qui est conforme à la Décence. Décemment, d' une manière décente. "Il n'est pas de la décence de faire cela. "Les lois, les règles de la décence. "Cela n'est pas dans~ la décence. "Habit décent: "Il n'est pas décent à un Magistrat d'avoir des manières si libres. "Être vétu fort décemment, etc.
   REM. Décence s'emploie quelquefois au pluriel: "Philipe bravant toutes les lois et toutes les décences, fut jugé par la conscience de ses sujets; et c'est-là pour les Rois un tribunal sans apel. Moreau.
   DÉCENCE, Bienséance, Convenance (synonimes.) La décence regarde l'honnêteté morale: elle règle l'extérieur selon les bones moeurs. La Bienséance concerne l'honêteté civile: elle règle nos actions selon les moeurs et les usages de la société. La Convenance pure s'atache aux chôses moralement indiférentes: elle règle des arrangemens particuliers, selon les bienséances et les conjonctures. Roubaud, Synon.

Synonymes et Contraires

décemment

Traductions

décemment

體面

décemment

anstændigt

décemment

[desamɑ̃] adv
(= convenablement) → decently
(= raisonnablement)
On ne peut pas décemment séjourner à Paris sans aller voir le Louvre → It wouldn't make sense to stay in Paris and not visit the Louvre.