déguisement

(Mot repris de deguisement)

déguisement

n.m.
1. Action de déguiser ou de se déguiser ; fait d'être déguisé : Le déguisement prend parfois beaucoup de temps travestissement
2. Ce qui sert à déguiser, à se déguiser : Nous avons choisi un déguisement de magicienne costume
3. Fig. Action de tromper sur sa façon d'être, ses sentiments, un état : Parler sans déguisement en toute franchise

DÉGUISEMENT

(dé-ghi-ze-man) s. m.
Ce qui sert à déguiser une personne.
Ce noir déguisement cache au moins quelque chose [HAUTEROCHE, Deuil, SC. 1]
Et la fière Fulvie Se couvre, sans rougir, d'un vil déguisement [VOLT., Catil. II, 1]
État d'une personne déguisée. Il passa à la faveur de son déguisement.
Sous ces déguisements j'ai déjà rétabli Presque en toute sa force un amour affaibli [CORN., Toison, II, 1]
Fig. Travestissement accidentel de la vérité, de la réalité.
La renommée N'a porté jusqu'à nous ces grands renversements Que sous l'obscurité de cent déguisements.... [CORN., Rodog. I, 1]
Artifice pour cacher la vérité.
Dis, mais en peu de mots, et sûr que les tourments M'auront bientôt vengé de tes déguisements [CORN., Théod. IV, 6]
Fidèle en ses paroles, incapable de déguisement, sûre à ses amis [BOSSUET, Duchesse d'Orl.]
C'est ambition, c'est avarice, c'est envie, c'est animosité, c'est déguisement et supercherie [BOURDAL., Instruct. Prudence du salut, Exhortation.]
Je dis ce que je pense, et sans déguisement ; Je suis, sans réfléchir, mon premier mouvement [REGNARD, Distr. IV, 7]
Cent vertus que l'erreur couronne Sont de vains noms que l'orgueil donne à ses adroits déguisements [LAMOTTE, Odes, t. I, p. 363, dans POUGENS]
Les hommes qui agissent sans déguisement [FÉN., Tél. III]
Que faistu, lui dit-il, faible et timide amant ? Pourquoi troubler les airs de plaintes éternelles ? Est-ce d'aujourd'hui que les belles Ont recours au déguisement ? [J. B. ROUSS., Cantate 6]
Par là, malgré la fraude et les déguisements, Vos yeux démêleront ses secrets sentiments [VOLT., Zaïre, IV, 5]
Action de déguiser, par l'art de la cuisine, une viande ou autre aliment.
Jamais rien ne fut mieux servi, et, entre autres choses, il y eut douze sortes de viandes et de déguisements dont personne n'a jamais ouï parler, et dont on ne sait pas encore le nom [VOIT., Lett. 10]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Si pren.... Autre desguiseüre.... [, la Rose, 11244]
  • XVIe s.
    Ilz n'userent plus de desguisement ny ne controuverent plus de desfaittes, pour la reverence de Caton [AMYOT, Cat. d'Utiq. 80]

ÉTYMOLOGIE

  • Déguiser ; provenç. desguisamen.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • DÉGUISEMENT. - REM. Richelieu, Lettres, etc. t. VI, p. 26 (en 1638), a donné un régime à déguisement, qu'il prend au sens actif : " Le déguisement des résolutions que vous prendrez est si important qu'il n'y a rien que vous ne deviez faire pour surprendre les ennemis. "

déguisement

DÉGUISEMENT. n. m. Action de déguiser, de se déguiser. Le déguisement est une coutume du carnaval.

Il se dit, par extension, de Ce qui sert à déguiser une personne. Prendre un déguisement. Il sera difficile de le reconnaître sous ce déguisement.

Il signifie au figuré Fausses apparences, artifice pour cacher la vérité. Le déguisement de la pensée. Il a beau se servir de déguisements, il ne parvient pas à nous tromper. Parlez-moi sans déguisement.

dêguisement


DêGUISEMENT, s. masc. DÉGUISER, v. act. [Déghizeman, ghizé; 1re é fer. 3e e muet au 1er, é fer. au 2d: l'u est muet: il n'est là que pour doner au g un sens fort qu'il n'a pas devant l'i. Cet i est long devant l'e muet: il déguîse.] Déguisement est l'état où est une persone déguisée. "Je le reconus malgré son déguisement. — Au fig. artifice pour cacher la vérité. "Il a beau se servir de déguisemens. "La vérité se reconnoît malgré tous ces déguisemens.
   DÉGUISER, au propre, c'est travestir une persone de telle sorte, qu'il soit dificile de la reconaître. "On le déguisa en femme, en Abbé; en Moine, etc. — On dit, par extension, déguiser sa voix, son écritûre, son style. — Déguiser des viandes, les aprêter de telle sorte qu'on ait peine à les reconaitre. — Au figuré, cacher sous des formes trompeûses: déguiser les faits, la vérité. — Se déguiser, au propre, se travestir; au figuré, feindre, se cacher, cacher ses vûes, son caractère, ses vices, etc.
   Rem. Divers Auteurs ont doné à Déguiser diférens régimes relatifs. 1°. L'ablatif (la prép. de). "De brillantes assemblées ne lui semblent qu'un coupe-gorge, déguisé du nom spécieux de sociétés sur le bon ton. Du Plaisir. — M. d'Andilly avait aussi dit aûtrefois:
   Déguiser d'un beau nom son ardente avarice.
= 2° La prép. en: "Plus touché de ses faûtes que des vaines louanges, qui les lui déguisent en vertus. Massill. = 3°. Sous:
   Sous les noms spécieux de zèle et de justice,
   Vous vous déguiserez les plus noirs atentats.
       Rouss.
Cette dernière manière est la plus usitée. V. CACHER.
DÉGUISÉ, adj. Amant déguisé, avarice déguisée: "Les vertus des Hommes ne sont que des vices déguisés. St. Evr. — Voyez MASQUÉ.

Synonymes et Contraires

déguisement

nom masculin déguisement
1.  Action de se déguiser.
2.  Action de cacher quelque chose.
3.  Costume pour se déguiser.
travesti -littéraire: masque.
Traductions

déguisement

disguise, fancy dress, costumeהתחפשות (נ), תחפושת (נ), תַּחְפֹּשֶׂת, הִתְחַפְּשׂוּתvermomming, kostuumVerkleidung, Maskenkostümdisfraz, traje de etiquetamascheramento, maschera, travestimento, costumeمَلَابِسُ تَنَكُّرِيَّةmaškarní kostýmudklædningαποκριάτικη στολήnaamiaispukukostim仮装服가장 무도회 의상karnevalskostymeprzebraniefantasiaмаскарадный костюмmaskeradkläderชุดแฟนซีbalo kostümüquần áo hóa trang化装舞会服装偽裝 (degizmɑ̃)
nom masculin
ce que l'on met sur soi pour ressembler à qqn ou qqch

déguisement

[degizmɑ̃] nm (= habits) (pour s'amuser)dressing-up clothes; (pour tromper)disguise