dehaité, ée

DEHAITÉ, ÉE

(de-è-té, tée) adj.
Terme de fauconnerie. Oiseau dehaité, oiseau qui ne vole pas de bon degré.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    De noient [pour rien] mès [il] ne se dehete, Ainz est moult liez et moult joiant [, Ren. 16052]
  • XVe s.
    Il fut ainçois en Bretagne revenu que le roi ni autres sçussent rien de son departement ; mais pensoit chascun qu'il fust dehaité [malade] en son hostel [FROISS., I, I, 153]
    Il lui va conter comment sa femme estoit dehaitée et merveilleusement malade [LOUIS XI, Nouv. XC]

ÉTYMOLOGIE

  • Dehait.