derrière

1. derrière

prép. [ lat. de et retro, en arrière ]
1. Indique une situation, un lieu qui se trouvent dans le dos d'une personne ou d'une chose (par opp. à devant) : Elle avait les mains liées derrière le dos. Le tableau qui est derrière vous date du xvie siècle. La mairie se trouve derrière la poste.
2. Indique le rang qui suit ; à la suite de : Les visiteurs marchent derrière le guide.
3. Indique que qqch est situé au-delà de ce qui est montré : Derrière son apparente timidité se cache une volonté de fer sous
Avoir une idée derrière la tête,
avoir une pensée qu'on n'énonce pas mais qui transparaît.
adv.
1. Du côté opposé à l'avant : Tu vois l'hypermarché ? Le cinéma est derrière.
2. En arrière ; au deuxième rang : Pour la photo, les grands se placent derrière.

2. derrière

n.m. [ de 1. derrière ]
1. Partie postérieure de qqch (par opp. à devant) : Le derrière de la voiture est cabossé.
2. Partie postérieure de l'homme ou d'un animal comprenant les fesses : Tomber sur le derrière.

de derrière

loc. adj.
À l'arrière de qqch, du corps : Le chien se dresse sur ses pattes de derrière arrière

DERRIÈRE

(dè-riê-r') prép.
En arrière de, au dos de, au revers de. Avoir les mains liées derrière le dos.
Il s'est retiré derrière un retranchement [D'ABLANCOURT, Arrien, liv. I, dans RICHELET]
Il se lève, et soudain pour signal, Achillas Derrière ce héros tirant son coutelas.... [CORN., Pomp. II, 2]
Il se met derrière celui qui parle [LA BRUY., VI]
Venez, derrière un voile écoutant leurs discours.... [RAC., Esth. II, 8]
Il laissait tous les autres derrière lui [FÉN., Tél. V]
Son grand-père défendit que je montasse derrière aucun carrosse, et que je suivisse personne hors de la maison [J. J. ROUSS., Conf. III]
Chevaliers, criait-il d'une voix plus terrible, Devant nous l'ennemi, derrière nous les eaux ; Sachons vaincre ou mourir.... [MASSON, Helvétiens, VII]
C'est à cent lieues plus loin que Smolensk, dans une position plus resserrée, derrière les marais de la Bérézina, c'est à Minsk qu'il lui faut aller chercher des quartiers d'hiver dont quarante marches le séparent [SÉGUR, Hist. de Napol. IX, 5]
Regarder derrière soi, tourner la tête pour regarder en arrière. Fuir sans regarder derrière soi, fuir à la hâte et précipitamment.
Allons, mon maître, suivons le conseil de la vieille ; partons et courons sans regarder derrière nous [VOLT., Candide, 14]
À la suite. Ses gens venaient derrière lui. Fig. Le désappointement marche derrière l'enthousiasme. Laisser quelqu'un bien loin derrière soi, ou, adverbialement, bien loin derrière, le surpasser.
Au XVe siècle, l'Italie laissait bien loin derrière elle tout le reste de l'Europe [RAYNAL, Hist. phil. I, Introd.]
Adv. En arrière.
Nous demeurâmes un peu derrière [FÉN., Tél. I]
Eucharis, rougissant et baissant les yeux, demeurait derrière, toute interdite, sans oser se montrer [ID., ib. VII]
Hâtons-nous de courir, de peur d'être laissés derrière [ID., t. XVIII, p. 83]
Sens devant derrière, loc. adv. En mettant le devant à la place du derrière. Elle a mis son bonnet sens devant derrière (voy. SENS). Terme de chasse. Derrière ! commandement pour arrêter un chien et le faire demeurer derrière.
S. m. La partie postérieure d'un objet. Le derrière de la maison. Le derrière de la tête.
Un lapin des plus agiles sort par les derrières du terrier et va avertir un berger voisin [FÉN., t. XIX, p. 52]
M. du Maine monta dans le carrosse de M. le duc avec M. le prince de Conti, tous deux au derrière et lui au devant avec M. le comte de Toulouse [SAINT-SIMON, 20, 237]
Terme de marine. Synonyme d'arrière et de poupe. Terme de peinture. Synonyme de champ ou de fond.
Le derrière, l'arrière-corps d'un logis. Il est logé sur le derrière.
.... ce logis avait sur le derrière De quoi pouvoir introduire l'ami [LA FONT., Gag.]
On ne veut point de bruit, on est sur le derrière [SÉV., 389]
Porte de derrière, porte pratiquée dans le derrière d'un bâtiment.
Je vis sortir M. le duc de Chartres d'une porte de derrière de son appartement [SAINT-SIMON, 2, 42]
Pour la fuite du roi, il paraît que le prince d'Orange l'a bien voulu ; le roi [Jacques II] était fort bien gardé par le devant de sa maison, tandis que toutes les portes de derrière étaient libres et ouvertes [SÉV., 505]
Fig. Porte de derrière, un faux-fuyant, une échappatoire.
Nous nous réservons une porte de derrière pour sortir d'affaire avec le parlement [RETZ, II, 312]
Il faut avoir une pensée de derrière et juger de tout par là [PASC., Pens. div. 183]
Quand on a compté sur un mariage de cette autorité, il ne se trouve plus de porte de derrière, et il leur [aux Mailly] fallut sauter le bâton d'assez mauvaise grâce [SAINT-SIMON, 3, 55]
Chacun parlant tout haut devant tant de témoins, il n'y avait plus de porte de derrière [ID., 49, 72]
Il a toujours quelque porte de derrière, se dit d'un homme peu sincère qui trouve toujours quelque subterfuge.
La partie inférieure et postérieure du corps.
Après ce joli compliment, Qu'elle fit un peu brusquement, Elle lui tourna le derrière D'une dédaigneuse manière [SCARRON, Virgile trav. IV]
Mme de Castries aurait passé dans un médiocre anneau ; ni derrière, ni gorge, ni menton [SAINT-SIMON, 42, 252]
Le baron chassa Candide à grands coups de pied dans le derrière [VOLT., Cand. 1]
Et quand c'eût été George, s'écrie Turenne en se frottant le derrière.... [J. J. ROUSS., Ém. IV]
Le canard s'assied sur son derrière et remue doucement la queue [CHATEAUB., Amér. XVIII]
Populairement. Montrer le derrière, avoir des vêtements en si mauvais état que l'on peut apercevoir le linge ou le corps lui-même par des trous. Il signifie de plus fuir dans un combat, et aussi manquer aux promesses que l'on avait faites. Grossièrement. S'en torcher le derrière, faire peu de cas de quelque chose.
Des lois du sort la dame fière Se torche souvent le derrière [SCARRON, Virg. trav. liv. VI]
Fig. et familièrement. Faire rage des pieds de derrière, faire tous ses efforts pour réussir.
Les derrières d'une armée, les corps qui viennent les derniers. Fondre sur les derrières de l'ennemi. Le côté auquel l'armée tourne le dos ; le pays qu'elle laisse derrière elle. Assurer ses derrières, les mettre en défense contre les attaques de l'ennemi.
Terme de marine.
Derrière carré, nom donné à une sorte de navire de charge dont l'arrière avait, dans ses œuvres mortes, la forme d'un carré. Un derrière carré de 150 tonneaux, chargé de sucre et de coton, [, État des prises faites par l'escadre du sieur Renau, dans JAL]
Par derrière, loc. adv. Par le côté du dos.
On peut donc tuer par derrière.... [PASC., Prov. 7]
J'ôterai ensuite ma main, et vous me verrez par derrière, mais vous ne pourrez voir mon visage [SACI, Bible, Exode, XXXIII, 23]
Aller au-devant par derrière, prévenir adroitement quelque disgrâce, se préparer un avantage par quelque précaution. Par derrière, loc. prépositive.
À la vue de Krasnoé, les troupes de ce maréchal se débandèrent et coururent à travers champs, pour dépasser la droite de la ligne ennemie, par derrière laquelle elles arrivaient [SÉGUR, Hist. de Nap. X, 5]

PROVERBES

  • À passage et à rivière, Laquais devant, maître derrière.
  • Il ne faut pas regarder derrière soi, en certaines entreprises, c'est-à-dire il faut aller hardiment en avant.

HISTORIQUE

  • XIe s.
    S'arere-garde [il] lairrat derere sei [, Ch. de Rol. XLII]
    Sonent cil graile et derere et devant [, ib. CXXXVI]
    Il est darere od celle gent barbée [, ib. CCXL]
  • XIIe s.
    [Il] Fiert Olivier enmi les dos deriez [, Ronc. p. 89]
    Souvent [il] regarde et derrier et devant [, ib. p. 152]
    Sun lit unt [ils ont], veant tuz, enz el mustier porté, Detries le grant autel e fait et aturné [, Th. le mart. 48]
    Ferid les e turmentad en la plus privée partie de lur cors, à lur detries [, Rois, 18]
  • XIIIe s.
    La vieille et sa fille orent pourparlé en derriere [, Berte, XI]
    Derrier le haterel [ils] lui ont si fort noué [la corde] [, ib. X]
    À destre et à senestre, et devant et derriere [, ib. XXVIII]
    Par derriere l'autel s'ert [s'était] la bele mucie [cachée] [, ib. CIX]
    Jà hom qui est bien droituriers Ne jugera autre en derriers [, Ren. 18018]
    Par devant dient qu'il vous aiment, Et par derriers putain vous claiment [, la Rose, 9280]
    Là ne sunt pas li tesmong oy en derriere des parties [BEAUMANOIR, XXXIX, 78]
    Derriere ces trois barons avoit bien trente de leurs chevaliers en cottes de drap de soie pour eulz garder [JOINV., 205]
    À tant es vous [voici que] un Turc qui vint devers la bataille le roy qui dariere nous estoit, et feri par darieres Monseigneur Pierre de Nouille d'une mace [ID., 228]
    Il tournerent ce devant darieres, et s'enfouirent [ID., 215]
  • XIVe s.
    La nuit qu'il s'i logerent, le gait en ordenoit Pour les bestes sauvages que chacun y veoit : Il estoit devourez qui tout devant aloit ; Aussi estoit perdus qui derrier se tenoit [, Guesclin. 9209]
  • XVe s.
    Les enfans sire Jean Mahieu se despartirent au plutost qu'il porent, les uns par devant, les autres par derriere [FROISS., II, II, 54]
    De quoy aucunes gens furent encoulpez en derriere couvertement [ID., I, I, 49]
    [Le roi Charles, les doutes de la mort lui commençant à approcher] manda ses trois freres ès quels il avoit greigneur fiance, et laissa derriere son second frere, le duc d'Anjou, pour tant qu'il le sentoit trop convoiteux [ID., II, II, 70]
    Et vous dis que à aucuns qui demeurerent derriere, on faisoit des torts assez [ID., II, II, 215]
    Tantost celle femme là venue, elle se tourna, et leva ses draps, c'est à savoir sa robe et sa chemise, et montra son derriere aux Hainuyers, Hollandois et Gelandois et à toute la compagnie qui voir le voult [ID., III, IV, 50]
    Et si le roy avoit loué ses œuvres en derriere, encores le loua il mieulx en sa personne [COMM., II, 13]
  • XVIe s.
    Voyez le derriere du rideau [MONT., I, 327]
    Quelqu'un des siens, par le derriere prenant sa teste, luy tord le col [ID., III, 130]
    Nos yeulx ne veoient rien en derriere : nous nous mocquons de nous sur le subject de nostre voisin [ID., IV, 45]
    Ce singe commença à aller du derriere [foirer] tout le long de la chambre et sus les tapisseries [DESPER., Contes, XCI]
    N'aiant point soif de louanges, cachez derriere eux mesmes, et condamnez du ciel à pourrir moisis sur le puant fumier d'une salle oisiveté [D'AUB., Hist. II, 489]
    S'il y en avoit quelqu'un [des chiens] qui emportast la voye du lievre cent pas ou plus devant les autres, il le faudroit arrester en lui disant derriere, et non haye ; ce mot de haye ne se doit dire qu'aux chiens qui sont en faute, comme quand ils chassent le change [SALNOVE, Véner. p. 209, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Picard, darière ; bourguig. darrei ; génev. les derrières, le derrière de la maison ; vivre sur les derrières, ne pas se tenir au courant de ce qui se passe ; provenç. dereire, dareyre ; catal. darrera ; ital. dietro, drieto ; du latin de et retro, qui a subsisté dans l'ancien français riere. L'ancienne forme detries, qui, comme le vers le montre, doit se lire detriés, est correspondante à l'italien dietro ; par une grande singularité l'r est tombée : detries pour de-retries, dietro pour di-retro ; quant à la finale ies, elle indique un ablatif pluriel d'une forme barbare retratus, mis en arrière, et avec la préposition : de retratis, deriés ; comparez certes et volontiers.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    DERRIÈRE. Ajoutez :
    10° Fig. Être derrière, se dit d'une personne qui ne se montre pas, mais qui exerce une action réelle dans une affaire.

derrière

DERRIÈRE. prép. de lieu. À la suite ou Du côté opposé à la face d'une personne ou d'une chose. Derrière la maison. Derrière le jardin. Derrière la porte. Derrière l'armoire. Derrière la tapisserie. Il était assis derrière vous. Se cacher derrière quelqu'un. Avoir les mains liées derrière le dos. Ils fuyaient à toute bride sans regarder derrière eux.

Fig., Il ne faut pas regarder derrière soi, Il faut continuer quand on a bien commencé, quand une fois on s'est engagé dans une carrière.

Fig., Laisser quelqu'un bien loin derrière soi, bien loin derrière, Le surpasser, avoir beaucoup d'avantage sur lui.

Il s'emploie aussi comme adverbe et signifie En arrière ou Du côté opposé à la face. Je l'ai laissé bien loin derrière. Regarder derrière. Qu'importe que cela soit devant ou derrière?

PAR-DERRIÈRE, loc. adv. Par la partie postérieure. Il le saisit par-derrière. Il fut blessé par-derrière.

Fam., Sens devant derrière. Voyez DEVANT.

Il s'emploie aussi comme nom masculin et se dit du Côté opposé au devant, de la Partie postérieure. Le derrière de la tête. Le derrière de la maison. Il occupe le derrière du logis. Il est logé sur le derrière. Porte de derrière.

Fig., Porte de derrière, Faux-fuyant, défaite, échappatoire. On ne saurait traiter sûrement avec cet homme, il a toujours quelque porte de derrière.

On dit aussi Pensée de derrière la tête, pour une Arrière-pensée, une pensée que l'on tient secrète.

Fig. et fam., Faire rage des pieds de derrière, Faire tous ses efforts, mettre tout en usage pour réussir.

Il se dit au pluriel, en termes de Guerre, des Derniers corps d'une armée en marche ou en bataille et du Côté auquel l'armée tourne le dos, ou du Pays qu'elle laisse derrière elle. Il fondit sur les derrières de l'ennemi. Les derrières de l'armée. Un marais couvrait, protégeait ses derrières. Assurer ses derrières.

Il se dit encore de la Partie de l'homme et de quelques animaux qui comprend les fesses et le fondement. S'écorcher le derrière. Donner un coup de pied dans le derrière à quelqu'un.

Pop., Montrer le derrière, Fuir dans un combat.

derriere

Derriere, penac. Est adverbe local. Post, Retro. voyez Dernier.

Au derrier et fond de la maison, Vltimis in aedibus.

Par derriere, Pone, A tergo.

Escrit par derriere, Scriptus a tergo.

Ils ne peuvent regarder si loing par derriere, Tam longe retro aspicere non possunt.

Venir au devant par derriere, Transuerso tramite occurrere, Per posticum obuiam procedere. B.

Je laisse toutes autres choses derriere, et t'aide, Omnes res posteriores pono, atque oderam tibi do.

Qui est derriere, Posticus.

Demeurer derriere, Remanere.

Col tourné derriere, Auersum collum.

Le derriere, Auersa pars.

Derriere le temple, Pone aedem, Post templum.

Qui ont tousjours une garde derriere, Flexiloqui homines.

Le costé et le derriere de la montagne, Tergum collis.

derriere


DERRIERE, prép. [Dé-riè-re; 1re é fer. 2e è moy. et long; r forte, 3e e muet.] Elle est oposée à devant, et elle marque ce qui est après une chôse, ou une persone. Derrière la maison, derrière la porte; derrière vous, derrière lui, etc. — Figurément, laisser quelqu'un bien loin derrière, c'est avoir beaucoup d'avantage sur lui. — Il ne faut pas regarder derrière soi, quand on est dans le bon chemin, il faut avancer toujours, et ne pas retourner sur ses pâs. — En style proverbial, porte de derrière, échapatoire, faux-fuyant. "On ne sauroit traiter sûrement avec cet homme; il a toujours quelque porte de derrière.
   DERRIèRE, s. m. La partie postérieûre. Le derrière de la maison. "Il est logé sur le derrière. — Proverbialement, cet homme fait rage des pieds de derrière. Il met tout en usage pour réussir. = Derrière, est aussi cette partie de l'homme qui comprend les fesses et le fondement. — En style fig. famil., on dit d'un homme, qui ne s'est pas tiré avec honeur de ce qu'il a entrepris, qu' il a montré le derrière.
   Rem. DERRIèRE, est un terme moins malhonête que cul; et les honêtes gens s'en servent de préférence. Au singulier, il a pourtant un sens bâs, quand il est joint aux pronoms possessifs mon, ton, son, leur; mais il n'en est pas de même du pluriel, quand on parle d'une armée. "Cette alliance mettant en sûreté tous ses derrières, lui donnoit lieu de tourner tous ses soins et tous ses efforts du côté de la Macédoine. Rollin. Si cet illustre Écrivain eût dit, mettant en sûreté son derrière, il eût fait rire ses Lecteurs.

Synonymes et Contraires

derrière

nom masculin derrière
1.  Partie postérieure.
2.  Partie comprenant les fesses.
anus, siège -familier: croupe, croupion, fessier, fondement, postérieur -littéraire: séant -populaire: arrière-train, cul, derche, lune, pétard, popotin, trou de balle.

derrière

préposition ou adverbe derrière
1.  Marque l'emplacement.
2.  Familier. Marque le temps.
Traductions

derrière

(dɛʀjɛʀ)
préposition
au dos de derrière le canapé

derrière


adverbe
en arrière Mets-toi derrière ! arriver loin derrière
dans le dos de qqn ou de qqch arriver par derrière

derrière

hinter, After, Arsch, Gesäß, nach, Hintern, hinten, Hinterteilbehind, after, bottom, backside, buttocks, rump, rear, back, seat, abaft, arse, ass, bum, hindquarters, past, posterior, tailachter, achterste, zitvlak, aan, bips, gat, na, over, achteraan, achterkant, achterwerk, erachter, kont, naverloopvan, staartstuk, achterzijde, krent, na verloop vanאחור (ז), אחורה (תה״פ), אחוריים (ז״ר), בעד-, גב (ז), טוסיק (ז), ישבן (ז), מאחורי (תה״פ), עכוז (ז), שת (ז), תחת (ז), טוּסִיק, יַשְׁבָן, אָחוֹרָה, אֲחוֹרַיִםagter, agterent, agterste, na, oorподирcul, darrera de, després de, part posteriorvzadu, za, zadek, po, zadeček, zadní část, zadniceefter, bag, bagdel, tilbagemalantaŭ, post, pugotrasero, detrás de, atrás, después de, tras, detrásjälkeen, takana, takapuoliutánbelakangdietro, sedere, dopo, deretano, posteriorepostbak, etter, endeza, potem, tyłek, z tyłuatrás de, após, depois de, detrás de, garupa, por trás de, traseira, atrás, nádegas, rabodupă, în spatele, în urmaза, после, сзади, ягодицыefter, stjärt, bak, bakombaada ya, nyuma yaarkasından, sonra, arka, arkada, arkasındaπίσω, πισινός, οπίσθια, πίσω απόخَلْفَ, دُبُر, وَراءَiza, straga, stražnjica・・・の後ろに, 後ろに, 臀部...의 뒤에, 뒤에, 엉덩이ข้างหลัง, หลัง, หลังจากmông, ở đằng sau后面, 在...后面, 在后面背後
nom masculin
partie située à l'arrière le derrière de la maison

derrière

[dɛʀjɛʀ]
advbehind
prépbehind
nm
[maison, structure] → back
(= postérieur) → backside, bottom
un coup de pied au derrière → a kick up the backside
(autres locutions) de derrière → back
la porte de derrière → the back door
les pattes de derrière → the back legs, the hind legs
par-derrière → from behind (fig) → in an underhand way
Ils disent du mal d'elle par-derrière → They say nasty things about her behind her back.