desséché, ée

DESSÉCHÉ, ÉE

(dè-sé-ché, chée) part. passé.
Mis à sec. Un étang desséché.
Dont l'humidité est partie. Un tronc desséché.
Quand un lis virginal penche et se décolore, Par un ciel brûlant desséché.... [DELAV., Paria, II, 6]
Fig. Qui est privé de douceur, de sympathie, d'onction.
Cherchez hors de cette sainte unité, vous n'y trouverez guère que des cœurs hautains et desséchés [FÉN., t. II, p. 207]