dessein

dessein

n.m. [ de l'anc. fr. desseigner, dessiner ]
Sout. Intention, idée précise : Son dessein est de créer sa propre entreprise
Remarque: Ne pas confondre avec dessin.
À dessein,
dans une intention précise : C'est à dessein qu'elle n'a pas pris son sac

dessein

(desɛ̃)
nom masculin
fait de se donner un but, un objectif Son dessein est d'aider sa famille.
avec une intention particulière Elle n'est pas venue à dessein. faire qqch à dessein

DESSEIN

(dè-sin ; l'n se lie dans le parler soutenu : un dè-sin-n habile ; au pluriel, l's se lie : des dè-sin-z habiles) s. m.
Mode déterminé d'après lequel on conçoit quelque chose, plan. Le dessein de ce poëme est très heureux.
Quiconque connaîtra l'homme verra que c'est un ouvrage de grand dessein qui ne pouvait être ni conçu ni exécuté que par une sagesse profonde [BOSSUET, Connaiss. IV, 1]
Après avoir expliqué le dessein de cet ouvrage [ID., Hist. Préf.]
Pour recueillir tout mon dessein et tout le caractère de saint Charles en peu de mots [FLÉCH., Panég. II, p. 282]
Ensemble de combinaisons pour obtenir un résultat.
Si le roi de Suède s'est jeté dans le péril plus avant que ne devait un homme de ses desseins et de sa condition [VOIT., Lettre 74]
Vous savez les desseins de tout ce que j'ai fait [CORN., Héracl. II, 3]
Elle [Sémiramis] soutint les vastes desseins de son mari [BOSSUET, Hist. III, 4]
Peut-être, au défaut de la fortune, les qualités de l'esprit, les grands desseins, les vastes pensées pourront nous distinguer du reste des hommes [ID., Duch. d'Orl.]
Qui peut de vos desseins révéler le mystère, Sinon quelques amis engagés à se taire ? [RAC., Baj. IV, 7]
Dessein sur, vue sur l'avenir de quelque personne ou de quelque chose.
Les desseins qu'il a sur son peuple [BOSSUET, Hist. II, 1]
Il ne leur prédit que les desseins de Dieu sur eux [MASS., Car. Voc.]
Ainsi le Seigneur dans ses desseins de miséricorde sur vous.... [ID., ib.]
Accomplir les desseins éternels de la Providence sur les justes [ID., Car. Mélange.]
Et comment connaîtrez-vous les desseins de Dieu sur votre destinée ? [ID., Car. Voc.]
Il faut que vous soyez instruit, même avant tous, Des grands desseins de Dieu sur son peuple et sur vous ? [RAC., Athal. IV, 2]
Avoir des desseins sur, former des entreprises pour gagner, pour attaquer, etc.
Ils ne cesseront de faire de nouveaux desseins sur.... [BOSSUET, Hist. I, 8]
Ces Grecs ont craint que nous n'eussions des desseins sur leur liberté [FÉN., Tél. X]
Avoir dessein pour ou sur une femme, songer à gagner son cœur, à en faire sa maîtresse.
Villarceau, en parlant au roi d'une charge pour son fils, prit habilement l'occasion de lui dire qu'il y avait des gens qui se mêlaient de dire à sa nièce que Sa Majesté avait quelque dessein pour elle [SÉV., 106]
Pour cacher les desseins qu'il avait sur Mme de Senantes [HAMILT., Gramm. 4]
Il se dit aussi des projets d'une femme pour gagner le cœur d'un homme.
Avant que la Vallière eût aucun dessein sur le cœur du roi [VOLT., Louis XIV, 25]
Dans le même sens, mais archaïquement.
Toutes basses amours sont pour vous trop petites ; Ayez dessein aux dieux [RÉGNIER, Sat. XII]
Tous deux ont eu dessein dessus ma liberté [ROTR., Vencesl. IV, 6]
Dessein contre, plan formé contre.
Peut-elle contre vous former quelque dessein ? [RAC., Phèd. I, 1]
Détermination à quelque chose. Il est parti dans le dessein de faire telle chose.
Lors était tout mon dessein Du jeu d'amour et de la table [RÉGNIER, Stances rel.]
Je pense qu'en me dissuadant de ce dessein et en ayant peur pour moi, on a eu peur de moi aussi [VOIT., Lett. 28]
Je suis venu à bout, Dieu merci, de mon dessein [ID., Lett. 42]
Dans un si grand dessein rien n'est à négliger [CORN., Sertor. II, 2]
Je forme un beau dessein que son amour m'inspire [ID., Rodog. II, 4]
Arrache-lui du cœur ce dessein de mourir [ID., Cinna, III, 5]
Que direz-vous, madame, Du dessein téméraire où s'échappe mon âme ? [ID., Sertor. II, 2]
Si vous aviez dessein d'attaquer cette place [ID., Nicom. I, 3]
Vous avez bien vu que j'ai fait mes efforts Pour rompre son dessein et calmer ses transports [MOL., Tart. IV, 5]
Le ciel parfois seconde un dessein téméraire [ID., Dép. amour. III, 1]
Il forma le dessein de le perdre [PASC., Prov. 2]
En suite de tant d'occasions si surprenantes on a pris le dessein d'examiner leurs livres pour en faire le jugement [ID., Prov. 3]
Il [Pépin] sut la soutenir [la puissance] par un grand mérite et prit le dessein de s'élever à la royauté [BOSSUET, Hist. I, 11]
Antiochus conçut le dessein de perdre ce peuple [ID., ib. II, 5]
Voulez-vous qu'un dessein si beau, si généreux.... [RAC., Androm. I, 4]
Dans ce dessein vous-même il faut me soutenir [ID., Mithr. II, 6]
Le dessein en est pris, je pars, cher Théramène [ID., Phèd. I, 1]
Rien ne me retient plus, et je puis dès ce jour Accomplir un dessein qu'a formé mon amour [ID., Baj. II, 1]
Ma mère a ses desseins, madame, et j'ai les miens [ID., Brit. II, 3]
On ne sait point d'où part ce dessein furieux [ID., Phèd. V, 5]
Je médite un dessein digne de mon courage [ID., Mithr. II, 2]
Gardez qu'avant le coup votre dessein n'éclate [ID., Androm. III, 1]
Protésilas est entré dans le dessein de Philoclès [FÉN., Tél. XII]
Qui change ses desseins découvre sa faiblesse [VOLT., M. de César, III, 5]
Lanterne en main, dans l'Athènes moderne Chercher un homme est un dessein fort beau [BÉRANG., Nouv. Diog.]
Bon dessein, c'est-à-dire bonnes intentions.
Non que je désapprouvasse les lois, qui, pour remédier à l'inconstance des esprits faibles, permettent, lorsqu'on a quelque bon dessein, qu'on fasse des vœux ou des contrats qui obligent à y persévérer [DESC., Méth. III, 2]
Ils ont regret du passé et bon dessein pour l'avenir [PASCAL, Prov. 10]
Faire dessein, avoir l'intention de....
Ayant fait dessein de ruiner ma foi.... [MALH., V, 6]
Il n'y a point d'apparence qu'un particulier fît dessein de réformer un État, en y changeant tout dès le fondement et en le renversant pour le redresser [DESC., Méth. II, 2]
Depuis que j'ai fait dessein de douter de toutes choses.... [ID., Médit. 4]
Si tu faisais dessein de m'éblouir les yeux.... [CORN., Héracl. I, 2]
Je te promets, marquis, qu'il fait dessein d'aller sur le théâtre rire avec tous les autres [MOL., Impromptu, 3]
Absolument. Intention arrêtée, vues arrêtées. Il y a là du dessein.
Vous avez du dessein, de la prudence [SÉV., 432]
Plus ces historiens font voir de dessein dans les conquêtes de Rome, plus ils y montrent d'injustice [BOSSUET, Hist. III, 6]
Le peuple agit par sa fougue et non par ses desseins [MONTESQ., Espr. II, 3]
Sans dessein, sans intention.
Ce qu'elle en a fait a été sans dessein [MOL., Sicil. 16]
Il marche sans dessein, ses yeux mal assurés N'osent lever au ciel leurs regards égarés [RAC., Brit. V, 8]
À bon dessein, à bonne intention.
Toutefois cela peut avoir été fait à bon dessein [VOIT., Lett. 42]
Pour lui avoir coupé le bord de sa robe, quoique ce fût à bon dessein [BOSSUET, Polit.]
De dessein formé, de propos délibéré.
être mauvais plaisant de dessein formé [MOL., Critique, sc. 1]
Qui, bien loin d'être touchés de la perte d'une âme, affectent d'y contribuer positivement, y travaillant de dessein formé.... [BOURD., Sur le scandale, 1er Avent, p. 101]
À ce dessein, dans cette intention, à cet effet.
Attale à ce dessein entreprend sa maîtresse [CORN., Nicom, I, 5]
Mais elle-même vient ; hélas ! à quel dessein ? [CORN., Théod. V, 3]
La locution à ce dessein peut très bien et très correctement remplacer la mauvaise locution dans ce but, qui s'écrit et se dit si souvent.
À dessein, loc. adverb. Avec une intention toute particulière. Il a été incivil à dessein.
À dessein d'éblouir le roi, Rome et la cour [CORN., Nicom. I, 5]
C'était donc à dessein qu'elle cachait ses yeux Comme rouges de honte en sortant de ces lieux [ID., Théodore, IV, 6]
C'est peut-être à dessein de vous entretenir [RAC., Brit. IV, 1]
Orcan, qui me dictait ce cruel stratagème, La servait à dessein de la perdre elle-mème [ID., Bajaz. V, 11]
À dessein que, avec le subjonctif. Cela a été dit à dessein que vous en fissiez votre profit.
Mais il n'est arrivé ce dessein qui me tue, Qu'à dessein que ta gloire en prenne plus d'éclat [CORN., Imitation, III, 29]

REMARQUE

  • 1. Voltaire, sur ce vers d'Héraclius, II, 7 : Quel dessein faisiez-vous sur cet aveugle inceste ? remarque qu'on ne dit pas faire des desseins, mais faire des projets. Toutefois Corneille a encore ailleurs cette locution :
    J'avais fait ce dessein avant que de l'aimer [CORN., Cinna, V, 2]
    Bossuet aussi a dit faire des desseins, dans le sens d'entreprendre contre. Ces raisons font croire que le scrupule de Voltaire n'est pas fondé.
  • 2. On a reproché à Racine d'avoir dit achever un dessein :
    Et ne le forçons pas par ce cruel mépris D'achever un dessein qu'il peut n'avoir pas pris [RAC., Alex. I, 3]
    ; attendu, dit d'Olivet, qu'un dessein, un projet n'est pas une chose commencée.

SYNONYME

  • DESSEIN, PROJET. Ces deux mots expriment une détermination de faire quelque chose. Le dessein est ce qu'on dessine ou désigne d'avance (car dessiner et désigner sont deux mots identiques) ; le projet est ce qu'on jette en avant. Dessein exprime donc quelque chose de plus arrêté que projet.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Et si n'estoit point l'apprest qu'il faisoit, moindre ne moins suffisant que requeroit le desseing de son entreprise [AMYOT, Démétr. 60]
    Son desseing [le but de la philosophie] est de chercher la verité [MONT., II, 230]
    Projecter le desseing [plan] d'un livre [ID., IV, 220]
    Un tas de gens, interpretes et contreroolleurs ordinaires des desseings de Dieu, faisants estat de trouver les causes de chaque accident [ID., I, 248]

ÉTYMOLOGIE

  • Voy. DESSIN, qui n'est qu'une autre orthographe de dessein ; ital. disegno.

dessein

DESSEIN. n. m. Intention d'exécuter quelque chose. Concevoir un dessein. Former un dessein. Faire dessein de. Avoir des desseins. Avoir dessein de voyager. Changer de dessein. Cacher son dessein. Exécuter son dessein. Accomplir ses desseins. Il le fit servir à ses desseins. Être l'instrument des desseins de quelqu'un. Prévenir, renverser, traverser, ruiner les desseins de quelqu'un. Découvrir, pénétrer, éventer le dessein des ennemis. Il y est allé de dessein prémédité, de dessein formé. Il ne va pas là sans dessein. Il est dans le dessein de faire telle chose. Il était parti dans le dessein, avec le dessein d'aller vous voir.

Les desseins de la Providence, Ses arrêts.

Il signifie aussi Projet, plan d'un ouvrage. Le dessein d'un poème, d'une tragédie, d'un tableau.

À DESSEIN, loc. adv. Exprès, avec intention. Je l'ai fait à dessein.

À DESSEIN DE, loc. prép. En vue de, dans l'intention de. Il va chez lui à dessein de le faire changer de résolution, à dessein de lui parler.

dessein


DESSEIN, s. m. [Dé-cein; 1reé fermé.] 1°. Intention de faire quelque chôse; projet, résolution. "Former, exécuter un dessein. Avoir, ou faire dessein (sans article) de faire, de dire, etc. "Il ne va pas là sans dessein: "Il y va avec dessein, à mauvais dessein. Avoir de grands desseins: venir à bout de ses desseins, etc., etc.
   Rem. On dit exécuter, non achever un dessein, à moins qu'on n'entende par-là l'ouvrage d'un homme qui dessine. Achever ne se dit que de ce qui est comencé: or, ce qui est un dessein (un projet) n'est pas quelque chôse de comencé; ou si c'est quelque chôse de comencé, ce n'est plus simplement un dessein, c'est une entreprise. M. l'Abé d'Olivet fait cette remarque, au sujet de ces vers de Racine, dans Alex.
   Et ne le forçons pas, par ce cruel mépris,
   D'achever un dessein qu'il peut n'avoir pas pris.
L'Abé Des Fontaines était du sentiment, qu'achever un dessein, est plus énergique, qu'exécuter, et qu'il est très-français. M. Racine le fils, comme de raison, est du même avis. Pour moi, je n'ose le condamner en vers, mais je ne voudrais pas le dire en prôse. — Racine se soutient; et s'il a dit, achever un dessein, dans un endroit, il avait dit, comencer un dessein dans un autre.
   Hâtez-vous donc, cruels, de me percer le sein,
   Et comencez par moi votre horrible dessein.
       Fr. Én.
Auparavant Éthéocle avait dit à Polinice:
  J'accepte ton dessein, et l'accepte avec joie.
Cette expression est également impropre. On accepte une proposition, mais on n'accepte~ pas un dessein. Tout cela ne peut se dire que par des figûres hardies, qui ne sont que de la haûte Poésie. — Gresset a dit comme Racine: achever un dessein.
   Parmi ces énemis j'ai conduit mon dessein;
   Et prête â l'achever, je puis t'instruire enfin.
       Edouard.
  À~ DESSEIN, adv. Tout exprès. "Il l'a fait à dessein. — Il régit de, et l'infinitif, ou que, avec le subjonctif; le 1er, quand le verbe régi se raporte au sujet de la phrâse, le 2d, quand il ne s'y raporte pas. "Il a dit cela à dessein de vous tromper; à dessein que vous en trompiez d' autres en le redisant. — On dit aussi, de dessein prémédité; et, comme à dessein, il ne s'unit qu'~ à~ des verbes actifs ou neutres: on en voit aisément la raison. Bossuet dit, de dessein, tout seul, et l'associe à un verbe passif. "Il avoit été jeté dans ces troubles, plutôt par hazard, que de dessein. — On dit bien, cela a été fait à dessein, ou de dessein prémédité; mais dans cette phrâse et autres semblables, le passif peut se réduire en actif; celui qui a fait cela, l'a fait à dessein; mais il n'en est pas de même de la phrâse de Bossuet. Si l'on disait, en changeant le passif en actif: on l'avait jeté dans ces troubles plutôt par hazard, que de dessein; c'est sur ceux qui l'auraient jeté que tomberait cet adverbe, et non pas sur lui, qui aurait été jeté; ce qui fait un sens~ contraire à celui que Bossuet avait dans l'esprit.
   À~ BON DESSEIN, adv. "Cela peut avoir été fait à bon dessein. Voit. L' Acad. dit, à mauvais dessein. Par analogie, on peut dire, à bon dessein.
   I. DESSEIN, BUT, VûE (synon.) Voy. BUT
   II. DESSEIN, Représentation, plan, ouvrage de Dessinateur. Depuis quelque temps on écrit dessin. Cette ortographe s'acrédite tous les jours, et elle est utile pour distinguer dessein (projet) de dessin (art de dessiner, ou ouvrage de celui qui dessine.) Mais des Auteurs, ou Imprimeurs, portent cette innovation trop loin, en suprimant l'e, même dans le 1er sens. "Il avoûe qu'il avait formé un dessin condamnable, mais qu'il est devenu coupable par excès d'amitié. Mercûre. — Le Rich. Port. met dessin ou dessein, dans le 2d sens. L'Acad. a conservé l' anciène manière, et ne met que dessein dans les deux sens.

Synonymes et Contraires

dessein

nom masculin dessein
Traductions

dessein

bedoeling, doel, oogmerk, plan

dessein

blanc, fi, finalitat, objectiu

dessein

cíl

dessein

formål, hensigt, mål

dessein

celo, intenco

dessein

aikomus, maali, päämäärä

dessein

cél

dessein

mål

dessein

cel

dessein

scop

dessein

amaç, hedef

dessein

設計

dessein

디자인

dessein

Design

dessein

ออกแบบ

dessein

[desɛ̃] nmintention, design
dans le dessein de → with the intention of
à dessein → intentionally, deliberately