dessiller

(Mot repris de dessillai)

dessiller

[ desije] v.t. [ de l'anc. fr. ciller, coudre les paupières d'un oiseau de proie ]
Dessiller les yeux de ou à qqn,
Litt. l'amener à voir ce qu'il ignorait ou voulait ignorer : Ce documentaire nous a dessillé les yeux.

dessiller


Participe passé: dessillé
Gérondif: dessillant

Indicatif présent
je dessille
tu dessilles
il/elle dessille
nous dessillons
vous dessillez
ils/elles dessillent
Passé simple
je dessillai
tu dessillas
il/elle dessilla
nous dessillâmes
vous dessillâtes
ils/elles dessillèrent
Imparfait
je dessillais
tu dessillais
il/elle dessillait
nous dessillions
vous dessilliez
ils/elles dessillaient
Futur
je dessillerai
tu dessilleras
il/elle dessillera
nous dessillerons
vous dessillerez
ils/elles dessilleront
Conditionnel présent
je dessillerais
tu dessillerais
il/elle dessillerait
nous dessillerions
vous dessilleriez
ils/elles dessilleraient
Subjonctif imparfait
je dessillasse
tu dessillasses
il/elle dessillât
nous dessillassions
vous dessillassiez
ils/elles dessillassent
Subjonctif présent
je dessille
tu dessilles
il/elle dessille
nous dessillions
vous dessilliez
ils/elles dessillent
Impératif
dessille (tu)
dessillons (nous)
dessillez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais dessillé
tu avais dessillé
il/elle avait dessillé
nous avions dessillé
vous aviez dessillé
ils/elles avaient dessillé
Futur antérieur
j'aurai dessillé
tu auras dessillé
il/elle aura dessillé
nous aurons dessillé
vous aurez dessillé
ils/elles auront dessillé
Passé composé
j'ai dessillé
tu as dessillé
il/elle a dessillé
nous avons dessillé
vous avez dessillé
ils/elles ont dessillé
Conditionnel passé
j'aurais dessillé
tu aurais dessillé
il/elle aurait dessillé
nous aurions dessillé
vous auriez dessillé
ils/elles auraient dessillé
Passé antérieur
j'eus dessillé
tu eus dessillé
il/elle eut dessillé
nous eûmes dessillé
vous eûtes dessillé
ils/elles eurent dessillé
Subjonctif passé
j'aie dessillé
tu aies dessillé
il/elle ait dessillé
nous ayons dessillé
vous ayez dessillé
ils/elles aient dessillé
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse dessillé
tu eusses dessillé
il/elle eût dessillé
nous eussions dessillé
vous eussiez dessillé
ils/elles eussent dessillé

DESSILLER

(dè-si-llé, ll mouillées, et non dèsi-yé) v. a.
Séparer les paupières qui étaient jointes.
Fig. Dessiller les yeux de quelqu'un ou à quelqu'un, le désaveugler, lui faire voir la vérité.
Le temps dessillera les yeux [PATRU, Plaidoyer 16, dans RICHELET]
....Purgeant notre âme et dessillant nos yeux [CORN., Polyeucte, I, 1]
[Son sang] M'a dessillé les yeux et me les vient d'ouvrir [ID., ib. V, 5]
Il me semble que tu m'as dessillé les yeux, et je vois clairement la vanité des choses [D'ABLANCOURT, Lucien, t. I, dans RICHELET]
Sitôt que le respect m'a dessillé la vue.... [ROTROU, Vencesl. II, 2]
Il [le ciel] a touché mon âme et dessillé mes yeux [MOL., Fest. de P. V, 1]
Hélas ! que ferait-il si quelque audacieux Allait pour son malheur lui dessiller les yeux ? [BOILEAU, Sat. IV]
La banqueroute, causée et fondée en principes et en droit par l'exposé de l'édit, dessille tous les yeux [SAINT-SIMON, 395, 123]
L'on commença à dessiller les yeux du peuple sur les superstitions [VOLT., Louis XIV, 25]
Se dessiller, v. réfl. S'ouvrir à la lumière. Mes yeux se dessillèrent, et je reconnus mon erreur.
À ce signe d'abord leurs yeux se dessillèrent [LA FONT., Phil. et Bauc.]

REMARQUE

  • Dessiller est une mauvaise orthographe, puisque le mot vient de cil. L'Académie l'a préférée à la bonne (déciller), qu'elle consigne pourtant à son rang alphabétique et qu'elle abandonne pour suivre une vicieuse tradition.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Et luy soit coupé [au faucon de chasse] le fil de quoy il est chillé, et soit deschillé de tous poins [, Modus, f° LXXIX, verso]
    Dès la deuxieme fois que l'esprevier sera peü, le convient dessillier [découdre les paupières] [, Ménagier, III, 2]
  • XVIe s.
    Alors, Forget, alors ceste erreur ancienne, Qui n'avoit bien cogneu ta princesse et la mienne, La venant à revoir, se dessilla les yeux [DU BELLAY, VI, 48, recto.]
    Dessillez-moy l'ame assopie Et ce gros fardeau vicieux [RONS., 365]
    Se reveillant, tu t'esveilles joyeux, Et pour le voir tu dessilles tes yeux [ID., 958]

ÉTYMOLOGIE

  • Dès.... préfixe, et cil (du moins la plus ancienne orthographe dans l'historique est des-chiller ; mais on pourrait aussi avoir dé-ciller) ; mot tiré de l'usage où l'on était, dans la fauconnerie, de ciller ou coudre les paupières de l'oiseau de proie, pour le dompter et dresser.

dessiller

DESSILLER. v. tr. Il ne s'emploie que dans cette expression, Dessiller les yeux, Amener quelqu'un à voir ce qu'il ignorait ou voulait ignorer.

dessiller

Dessiller les yeux, voyez Siller les yeux.

dessiller


DESSILLER, v. a. [Décilé: on ne mouille point les ll. Dans le Dict. Gram. on avertit de les mouiller. C'est l'usage du plus grand nombre, mais ce n'est pas le bon usage.] Quelques-uns écrivent déciller, et cette manière d'écrire parait plus conforme à l' étymologie de cil, mais l'usage est pour dessiller. Voy. Déciller à sa place. — Ce verbe ne se dit qu' en parlant des yeux et des paupières. "Il étoit si endormi qu'il ne pouvoit dessiller les yeux, dessiller les paupières. — Figurément, Dessiller les yeux à quelqu'un, le détromper, le désabuser.

Traductions

dessiller

[desije] vt (fig) dessiller les yeux à qn → to open sb's eyes