destiner

(Mot repris de destinais)

destiner

v.t. [ lat. destinare, fixer ]
1. Fixer l'usage, l'emploi de qqch : Destiner une somme à l'achat d'une voiture affecter, réserver assigner
2. Attribuer, adresser qqch à qqn : Ce mél t'est destiné.
3. Litt. Déterminer à l'avance l'orientation de qqn : Il destine son fils à la finance vouer

se destiner

v.pr.
Envisager, choisir une orientation professionnelle : Il se destine à l'enseignement. Elle se destine à être infirmière.

destiner


Participe passé: destiné
Gérondif: destinant

Indicatif présent
je destine
tu destines
il/elle destine
nous destinons
vous destinez
ils/elles destinent
Passé simple
je destinai
tu destinas
il/elle destina
nous destinâmes
vous destinâtes
ils/elles destinèrent
Imparfait
je destinais
tu destinais
il/elle destinait
nous destinions
vous destiniez
ils/elles destinaient
Futur
je destinerai
tu destineras
il/elle destinera
nous destinerons
vous destinerez
ils/elles destineront
Conditionnel présent
je destinerais
tu destinerais
il/elle destinerait
nous destinerions
vous destineriez
ils/elles destineraient
Subjonctif imparfait
je destinasse
tu destinasses
il/elle destinât
nous destinassions
vous destinassiez
ils/elles destinassent
Subjonctif présent
je destine
tu destines
il/elle destine
nous destinions
vous destiniez
ils/elles destinent
Impératif
destine (tu)
destinons (nous)
destinez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais destiné
tu avais destiné
il/elle avait destiné
nous avions destiné
vous aviez destiné
ils/elles avaient destiné
Futur antérieur
j'aurai destiné
tu auras destiné
il/elle aura destiné
nous aurons destiné
vous aurez destiné
ils/elles auront destiné
Passé composé
j'ai destiné
tu as destiné
il/elle a destiné
nous avons destiné
vous avez destiné
ils/elles ont destiné
Conditionnel passé
j'aurais destiné
tu aurais destiné
il/elle aurait destiné
nous aurions destiné
vous auriez destiné
ils/elles auraient destiné
Passé antérieur
j'eus destiné
tu eus destiné
il/elle eut destiné
nous eûmes destiné
vous eûtes destiné
ils/elles eurent destiné
Subjonctif passé
j'aie destiné
tu aies destiné
il/elle ait destiné
nous ayons destiné
vous ayez destiné
ils/elles aient destiné
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse destiné
tu eusses destiné
il/elle eût destiné
nous eussions destiné
vous eussiez destiné
ils/elles eussent destiné

DESTINER

(dè-sti-né ; au XVIe siècle, selon Palsgrave, p. 62, on prononçait detiner) v. a.
Fixer par l'enchaînement des choses.
Dieu ne destine jamais la fin sans préparer les moyens [MASS., Car. Voc.]
Les récompenses que Dieu a destinées à ceux qu'il aime [BOSSUET, Hist. II, 6]
Par extension.
J'étais donc encore destiné à rendre ce devoir funèbre à très haute et très puissante princesse [ID., Duch. d'Orl.]
C'eût été un trop grand soulagement pour un homme qui était destiné à être malheureux [VOIT., Lett. 65]
Fixer, déterminer l'emploi, l'objet d'une personne. Destiner son fils au barreau.
La jurisprudence à laquelle on le destinait (car quel est le père qui aimât assez peu ses enfants pour les destiner aux mathématiques ?).... [FONTEN., Lagny.]
....Bien que leur naissance au trône les destine [CORN., Nicom. II, 1]
Fixer, déterminer l'emploi, l'objet d'une chose. Je destine cette somme à l'achat d'une terre.
Il se vit forcé de destiner sa place à un autre [BOSSUET, Polit.]
Hé bien ! filles d'enfer, vos mains sont-elles prêtes ?.... à qui destinez-vous l'appareil qui vous suit ? [RAC., Andr. V, 5]
Quoi ! ce prince aimable.... qui vous aime, Verra finir ses jours qu'il vous a destinés ? [ID., Baj. IV, 3]
Préparer, réserver. On lui destinait de grandes récompenses.
Je sais à son retour l'accueil qu'il me destine [RAC., Baj. I, 1]
Votre père à l'autel vous destine un époux [ID., Iphig. III, 4]
Destiner avec de et un infinitif, avoir la résolation de. J'ai destiné de faire cela.
Se destiner, v. réfl. Avoir pour vue, pour carrière. Il se destine à l'Église. Se destiner à quelqu'un, avoir le dessein de s'unir à lui par mariage.
Ce prince.... à qui même en secret je m'étais destinée [RAC., Andr. V, 1]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Je prenroie maintenant la crois, et iroie avec vos vivre ou mourir, lequel que Diex m'aura destiné [VILLEH., XXXIX]
  • XVe s.
    Prince, chascun doit en son josne aé [âge] Prandre le temps qui lui est destiné [E. DESCH., Profiter de la jeun.]
  • XVIe s.
    Pour une plus grande commodité de l'execution qu'il avoit destinée [MONT., I, 299]
    Ce doibt estre une action destinée et rassise [l'étude des saintes Écritures] [ID., I, 398]
    Nul vent faict pour celuy qui n'a point de port destiné [ID., II, 9]
    Les dieux ont fatalement destiné l'estat de Rome pour exemplaire de.... [ID., IV, 85]
    Dez l'heure que je vous eus veue, je vous destinai un de mes livres [ID., IV, 336]
    Quand je les destine [certains de mes membres] à certain poinct et heure de service, cette preordonnance les rebute [ID., III, 55]
    Numa dit qu'il falloit destiner la fonteinne qui sourdoit au lieu mesme, aux religieuses vestales [AMYOT, Numa, 23]
    Theatre ou auditoire de musique destiné à ouir les jeux des musiciens [ID., Péric. 29]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. et espagn. destinar ; ital. destinare ; du latin destinare, de la préposition de, et stinare, pour stanare, fixer, qui paraît une forme allongée de stare, être debout, ferme.

destiner

DESTINER. v. tr. Affecter une personne ou une chose à tel ou tel emploi, à tel ou tel usage. Savons-nous à quoi le ciel nous destine? Il se destine au barreau, à l'armée. Il destine cet argent à l'achat d'une maison. Cet édifice est destiné au culte. Ce bassin est destiné à recevoir le trop-plein des eaux.

Il signifie aussi Préparer, réserver. Je sais l'accueil qu'il me destine. Le prix qui vous est destiné.

Il signifiait anciennement Fixer d'avance dans l'ordre des événements en parlant du Destin. C'est dans cette acception que l'on dit encore quelquefois : Un homme destiné à une grande fortune. Il était destiné à périr de cette manière.

destiner

Destiner choses en soymesme et proposer, Destinare.

Estre destiné à la mort, Destinari ad mortem.

Destinez à estre en degast et ruine, Addicta vastitati.

Une année destinée et fée pour la destruction de la ville, Fatalis annus ad interitum vrbis.

destiner


DESTINER, v. a. et n. [Dèstiné, 1re è moy. dern. é fer.] 1°. Disposer de quelque chôse dans son esprit. 2°. Projeter, se proposer de faire quelque chôse. Actif, il a pour 2d régime la prép. à: Destiner un enfant à l'Église: Il a destiné cet argent aux paûvres, ou, pour les paûvres. "Il est destiné à succéder au commandement. — Neutre dans le 2d sens, il régit la prép. de: "J' ai destiné de faire cela. Acad. "Son Altesse Royale ayant destiné de voir les Galeres de France. Anon. "Domicile, est le lieu où un pere de famille habite, et où il a destiné d'établir le siege de sa fortune, et de sa demeure fixe et permanente. Ferrière. — On dit qu' un homme était destiné à une chôse, pour dire, que son destin l'y portait. "Il étoit destiné à mourir d'une mort violente.
   DESTINÉ, participe et adjectif, régit aussi la prép. à. "Lieu destiné (consacré) à la promenade; destiné aux jeux et aux divertissemens. Homme destiné au Barreau, au Commerce, etc.

Synonymes et Contraires

destiner

verbe destiner
1.  Fixer à l'avance.
2.  Réserver quelque chose à.
Traductions

destiner

ausersehen, bestimmen, festsetzen, vorausbestimmen, vorherbestimmendestine, earmark, ordain, assign, consign, designate, dispose, intendbestemmen, uittrekkenהועיד (הפעיל), הקדיש (הפעיל), ייחד (פיעל), ייעד (פיעל), יעד (פ'), הִקְדִּישׁ, הוֹעִיד, יִחֵד, יִעֵד, יָעַדdestinarbestemmedestinidestinardestinareprzeznaczyćaprazar, destinar, reservar (dɛstine)
verbe transitif
1. fixer l'avenir de qqn Sa formation ne le destinait pas à cette carrière.
2. décider de l'emploi de qqch Je destine cet argent à nos vacances.
3. donner, réserver qqch à qqn Ce paquet t'est destiné.

destiner

[dɛstine] vt
(= prévoir) destiner qn à [+ poste, sort]
Ils destinaient leur fils à une carrière de diplomate → They wished their son to have a career as a diplomat.
(= prédestiner) destiner qn à → to mark sb out for
destiner qch à → to mark sth out for
(= envisager d'affecter) destiner qch à qch → to intend to use sth as sth
destiner qch à faire qch → to intend sth to do sth
Nous avions destiné la cave à un labo photo → We had intended to use the cellar as a photographic lab.
L'abri était destiné à l'accueil des passagers par mauvais temps → The shelter was intended for the use of passengers in bad weather.
Cet ingénieux système était destiné à faire des économies d'énergie → This ingenious system was intended to save energy.
(= envisager de donner) destiner qch à qn → to intend sb to have sth
Il m'avait destiné son vieux solex → He had intended me to have his old solex.
(= adresser) destiner qch à qn → to address sth to sb
Il n'avait pas compris que la remarque lui était destinée → He hadn't realized the remark was addressed to him. [dɛstine] vpr/vi
se destiner à l'enseignement → to intend to become a teacher