destitué, ée

DESTITUÉ, ÉE

(dè-sti-tu-é, ée) part. passé.
À qui on a ôté une place, un emploi. Un employé destitué pour malversation.
Je n'ai point d'emploi ; je ne cours aucun risque en ne souscrivant pas [à l'achat de Chambord] d'être destitué [P. L. COUR., II, 20]
Dépourvu, dénué de. Destitué de bon sens, de raison.
être destitué de tout secours [PATRU, Plaidoyer 11, dans RICHELET]
Les barbares, destitués de chefs, se dispersèrent çà et là, selon que la peur ou l'espérance les guidait [ROLLIN, Hist. anc. Œuvres, t. VI, p. 391, dans POUGENS]
Son collègue qui savait que la témérité, outre qu'elle est destituée de raison, avait toujours été jusque là très malheureuse.... [ID., Traité des Ét. 3e part. ch. 1]