deviser

(Mot repris de devisas)

1. deviser

v.i. [ du lat. dividere, diviser ]
Litt. S'entretenir familièrement ; converser : Les amis devisent dans un café bavarder

2. deviser

v.t.
En Suisse, établir un devis.

deviser


Participe passé: devisé
Gérondif: devisant

Indicatif présent
je devise
tu devises
il/elle devise
nous devisons
vous devisez
ils/elles devisent
Passé simple
je devisai
tu devisas
il/elle devisa
nous devisâmes
vous devisâtes
ils/elles devisèrent
Imparfait
je devisais
tu devisais
il/elle devisait
nous devisions
vous devisiez
ils/elles devisaient
Futur
je deviserai
tu deviseras
il/elle devisera
nous deviserons
vous deviserez
ils/elles deviseront
Conditionnel présent
je deviserais
tu deviserais
il/elle deviserait
nous deviserions
vous deviseriez
ils/elles deviseraient
Subjonctif imparfait
je devisasse
tu devisasses
il/elle devisât
nous devisassions
vous devisassiez
ils/elles devisassent
Subjonctif présent
je devise
tu devises
il/elle devise
nous devisions
vous devisiez
ils/elles devisent
Impératif
devise (tu)
devisons (nous)
devisez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais devisé
tu avais devisé
il/elle avait devisé
nous avions devisé
vous aviez devisé
ils/elles avaient devisé
Futur antérieur
j'aurai devisé
tu auras devisé
il/elle aura devisé
nous aurons devisé
vous aurez devisé
ils/elles auront devisé
Passé composé
j'ai devisé
tu as devisé
il/elle a devisé
nous avons devisé
vous avez devisé
ils/elles ont devisé
Conditionnel passé
j'aurais devisé
tu aurais devisé
il/elle aurait devisé
nous aurions devisé
vous auriez devisé
ils/elles auraient devisé
Passé antérieur
j'eus devisé
tu eus devisé
il/elle eut devisé
nous eûmes devisé
vous eûtes devisé
ils/elles eurent devisé
Subjonctif passé
j'aie devisé
tu aies devisé
il/elle ait devisé
nous ayons devisé
vous ayez devisé
ils/elles aient devisé
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse devisé
tu eusses devisé
il/elle eût devisé
nous eussions devisé
vous eussiez devisé
ils/elles eussent devisé

DEVISER

(de-vi-zé) v. n.
Anciennement, arranger, disposer en divisant, puis former un plan, un devis ; enfin exprimer, dire son plan, sa volonté. Aujourd'hui, en un sens plus restreint, et avec l'acception diminutive et familière que prennent souvent les termes archaïques, échanger avec quelqu'un de menus propos.
Pourquoi ne voulez-vous pas que sur le soir notre ami vienne deviser au logis ? [BALZ., liv. VI, lett. 5]
Tout en devisant, nous voici arrivés à la ville [D'ABLANCOURT, Lucien, t. II, dans RICHELET]
C'est, monsieur, une question qui vient à propos et que je vous fais tout en devisant [MARIVAUX, l'Heureux stratag. III, 1]
C'est ainsi, ô René, qu'un ignorant sauvage devisait avec les plus grands hommes de ta vieille patrie [CHATEAUB., Natch. VI, 246]
Il se conjugue avec l'auxiliaire avoir : Ils ont longtemps devisé.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    L'haste fu grosse, ne vous sai deviser [l'exprimer] [, Ronc. p. 125]
    Et Pinabaux jura quanque cil devisa [prononça] [, ib. p. 192]
    Sire, prenez en un [jugement] com m'orrez [ouïrez] deviser [, ib. p. 200]
    Tous tems m'est li cuers en joie, Quant je sa beauté devis, Sa cheveleüre bloie, Ses blans dois lons et traitis [, Couci, p. 120]
  • XIIIe s.
    Or a la bele Idoine quanque ses cuers devise [désire] [AUDEFR. LE BAST., Romancero. p. 19]
    Einsi comme il deviserent [décidèrent] fu fait [VILLEH., XLIX.]
    Et, se il te vuellent aidier, tu feras quanques il deviseront de bouche ; et espoir il leur en prendra pitié [ID., XLII]
    Et briement la matiere espondre et deviser [, Berte, III]
    Tout droit à celui tems que je ci vous devis [, ib. V]
    La traïson [ils] devisent entre eus trois à loisir [, ib. XII]
    Ainsi ont no ministre cest ordre [monastique] devisé [réglé] [, ib. XLV]
    [Je] Ne sauroie pas tout deviser tire à tire [, ib. LXIV]
    Puis qu'ainsi est la chose et venue et alée Et que ele meïsmes la vous a devisée [, ib. CXV]
    Les armes [blason] qu'il porterent, li rois les devisa [composa] [, ib. CXXXI]
    Ensi come il fu devis, et ensi fu fait [, Chr. de Rains, 85]
    Et li chevaliers en son testament ordena et devisa qu'on preïst le devis de son testament sor le bois [BEAUMANOIR, XXVII, 13]
    Encore pot on fere procureur, li quix n'ara povoir fors de ce qui sera fait en le [la] jornée, se le [la] procuration le devise en tele maniere [ID., ib. 78]
    Les seremens que les amiraus [émirs] devoient fere au roy furent devisez [rédigés] et furent tiex [tels].... [JOINV., 246]
    Se nous le faisons ainsinc, nostre sire nous donra plus de bien en cest siecle et en l'autre, que nous ne saurions deviser [ID., 196]
    De la bouche fu il si sobre, que onques jour de ma vie je ne li oy deviser [demander] nulles viandes [ID., 193]
  • XVe s.
    Celui [Artevelle] estoit entré en si grand fortune et en si grand grace à tous les Flamands, que c'estoit tout fait et bien fait quant qu'il vouloit deviser et commander par tout Flandre [FROISS., I, I, 65]
    Jean Pruniaux estoit hanni de Gand et de Flandre ; pour ce, estoit-il devisé [énoncé] en son bannissement, qu'il estoit allé prendre Audenarde sans le sçu de ceux de Gand [ID., II, II, 62]
    Ce temps pendant [Édouard à Amiens] eut mainte parolle et ordonnance faite et devisée [ID., I, I, 52]
    Et luy commanda aller taster aux gens dessusditz veoir s'ilz n'avoient point de brigandines soubz leurs robbes, et qu'il le fist comme en se devisant à eulx sans trop en faire de semblant [COMM., VI, 12]
    Et puis [Charles VIII] regarda longtemps les joueurs et devisoit à tout le monde [ID., VIII, 18]
    Boire et manger largement du souper de ceux qui, entre-temps, au lit se devisoient [causaient], à son grand prejudice [LOUIS XI, Nouv. I]
    Elle divisoit avec lui de cent mille besognes [ID., ib. XXIII]
    Et fut heure de souper et ne se rattelerent point au deviser, tant qu'ils furent au lit couchés [ID., ib. XXVI]
  • XVIe s.
    M. de Soissons est parti, qui a porté à Mme la mareschalle une bonne lettre du roy, que lui mesme a devisée [dictée] [MARG., Lett. 123]
    Tant que vous et madame avez esté icy, je prenois plus de plaisir à vous ouïr deviser de ce lieu que de le regarder [ID., ib. LIV]
    Ceux qui ayment le vin, deviseront [causeront] de boire [DU BELLAY, VI, 5, recto.]
    Bref il est si poltron, pour bien le deviser, Que depuis quatre mois, qu'en ma chambre il demeure, Son umbre seulement me fait poltronniser [ID., VI, 18, verso.]
    Je devisois si cette façon d'aller tout nud est l'originelle [MONT., I, 258]
    Une dame estrangere divisant avec elle luy dist [AMYOT, I yc. II, 6]
    Ces galeres avoient esté très bien faittes et devisées par Themistocles, tant pour cingler legerement, que pour tournoyer facilement [ID., Cimon, 19]

ÉTYMOLOGIE

  • Devis ou devise (dans le sens ancien) ; génev. et Berry, diviser ; provenç. et anc. espagn. devisar ; ital. divisare.

deviser

DEVISER. v. intr. S'entretenir familièrement. Ils devisaient gaiement. Nous fîmes toute la route en devisant.

deviser

Deviser, neutr. penac. Signifie ores parler ensemble, Conloqui, dont vient Devis, m. acut. Confabulatio. Si dit on, Deviser aussi ores qu'il n'y ait qu'un seul qui parle à une compagnie, comme, Il triomphe à deviser, Mirifice alloquitur, disserit, Facunde verba facit. Selon ce on dit, Il devise avec Paul, Cum Paulo sermonem habet. Ils devisent ensemble, Confabulantur. Et ores digerer par ordre, Designare ordine rem aliquam, comme, Il a proprement devisé le bastiment, AEdificij modum ac rationem probe descripsit, Architectatus est. B. Deviser une besongne, Arbitrari opus faciundum. Bud. ex Proculo. Et ores Ingenier et Inventer une Emprinse, selon laquelle celuy qui la met en avant, veut conformer et dresser ses actions et sa forme de vivre, ou donner à cognoistre par signes obscurs le train et le but de son desseing et pensée, dont vient ce mot Devise, prins pour Armes. Gaguin au traicté des Herauts: Et se fait à present aux Seigneurs en devises, nommées armes, que de present portent és batailles, et en faits d'armes les Rois, etc. Car toutes Armoiries, tous Renvers de medailles sont Devises et Emprinses enigmatiques.

deviser


*DEVISER, v. n. S'entretenir familièrement. Il est vieux: "Il devisoient ensemble: ils s'amusaient à deviser.

Synonymes et Contraires

deviser

verbe deviser
Littéraire. Parler avec quelqu'un.
Traductions

deviser

Devise

deviser

[dəvize] vi → to converse