diapré, ée

DIAPRÉ, ÉE

(di-a-pré, prée) part. passé.
Marqué de couleurs diverses.
Un pré Tout bordé de ruisseaux et de fleurs diapré [LA FONT., Fabl. IV, 12]
Quatre lutins à l'aile diaprée Sont les coursiers de son char nébuleux [MILLEV., Charlemagne à Pavie, ch. I]
Si quelque zéphyr se glisse dans la forêt diaprée, d'abord les plus frêles épis courbent leurs têtes [CHATEAUB., Mart. II, 109]
Souvent sa robe diaprée [de la demoiselle, insecte], Souvent son aile est déchirée Aux mille dards des buissons verts [V. HUGO, Odes, IV, 16]
Terme de blason. Se dit des pièces bigarrées de diverses couleurs. Prune diaprée, espèce de petite prune d'un noir violet qui est plus sucrée que la prune de monsieur.