diastole

diastole

n.f. [ gr. diastolê, dilatation ]
Période de décontraction du cœur (par opp. à systole).

DIASTOLE

(di-a-sto-l') s. f.
Terme de physiologie. Dilatation active du cœur qui fait pénétrer le sang dans les oreillettes et de là dans les ventricules.
Y étant poussé par la diastole, il passe dans les veines [DESC., Fœtus, 4]
Dilatation passive des artères au moment où le sang y entre, projeté par le cœur.
Terme de philologie. Sorte de virgule par laquelle les grammairiens grecs séparaient deux syllabes susceptibles de se confondre en un seul mot.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Diphtongue est une contraction de deux voyelles en une syllabe, comme en ceste diction naistre ; a et i ne sont qu'une syllabe, et a la diphtongue son contraire qui est diastole, car en deux voyelles elle retient deux syllabes, comme hais, ici a et i sont deux syllabes [, Poétique de Boissière, p. 232, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Terme grec signifiant distension, de par et tirer (voy. ÉTOLE).

diastole

DIASTOLE. n. f. T. de Physiologie. Mouvement de dilatation du coeur et des artères qui alterne avec le mouvement de contraction dit Systole. C'est par le mouvement de la diastole que le sang des veines entre dans le coeur.