différence

différence

n.f. [ lat. differentia ]
1. Ce par quoi des êtres ou des choses ne sont pas semblables ; caractère qui distingue, oppose : La différence entre ces robes vient du tissu utilisé
disparité ; conformité : La différence des températuresLa différence entre un tableau et sa copie
écart ; analogie : La différence entre un tableau et sa copie
2. Résultat de la soustraction de deux nombres.
3. Fait de différer ; originalité : Ce mouvement prône le droit à la différence
À la différence de,
par opposition à ; contrairement à : Elle est très aimable, à la différence de son mari.
Faire la différence,
savoir reconnaître ce qui différencie plusieurs choses : Il fait la différence entre la viande de supermarché et la viande de son boucher ; créer un écart avec ses concurrents : Ce marathonien a fait très vite la différence.

DIFFÉRENCE

(di-fé-ran-s') s. f.
État de ce qui est différent, de ce qui est autre. La différence de ces deux objets.
Toutefois je pense Que nos deux intérêts ont quelque différence [CORN., Pomp. II, 3]
Seigneur, nous n'avons pas si grande ressemblance Qu'il faille de bons yeux pour y voir différence [ID., Nicom. IV, 3]
Voyant de plus près la différence qu'il y a de vous à elle, je vous aimerai toute ma vie [LE COMTE DE BUSSY, dans RICHELET]
Quelle différence y a-t-il donc entre eux et les jansénistes ? [PASC., Prov. I]
Cherchez, imaginez parmi les hommes les différences les plus remarquables, vous n'en trouverez pas de mieux marquée ni qui vous paraisse plus effective que celle qui relève le victorieux au-dessus des vaincus [BOSSUET, Duch. d'Orl.]
Du moment que des esprits sublimes, passant de bien loin les bornes communes, se distinguent, s'immortalisent par des chefs-d'œuvre, comme ceux de M. votre frère, quelque étrange inégalité que, durant leur vie, la fortune mette entre eux et les plus grands héros, après leur mort cette différence cesse [RAC., Disc. de réception de Th. Corneille.]
Entre le bon sens et le bon goût, il y a la différence de la cause à son effet [LA BRUY., XII]
Des dieux que nous servons connais la différence [VOLT., Alz. V, 7]
Les mortels sont égaux, ce n'est pas la naissance, C'est la seule vertu qui fait la différence [ID., Fan. I, 4]
Faire la différence, sentir la différence, mettre de la différence, connaître, apprécier, distinguer.
Les bons esprits.... Qui savent, avisés, avecque différence, Séparer le vrai bien du fond de l'apparence [RÉGNIER, Sat. v.]
Un monarque entre nous met quelque différence [CORN., Cid, I, 3]
Je refuse d'un cœur la vaste complaisance Qui ne fait du mérite aucune différence [MOL., Mis. I, 1]
Il est vrai, d'elle à vous je sais la différence [ID., Mélic. I, 5]
Peut-être que son cœur fera la différence Des froideurs de Titus à ma persévérance [RAC., Bérén. III, 2]
Il semble qu'on veut leur faire sentir avec ostentation [aux prêtres qui s'égarent] la différence qu'il y a d'eux à nous [MASS., Confér. Retraite pour des curés]
À la différence de, loc. prép. Faisant d'une manière différente, faisant autrement.
À la différence de ces philosophes qui disent qu'on ne jouit que du présent, il ne jouit que du passé [MONTESQ., Lett. pers. 48]
Terme de logique. Ce qui distingue entre elles les espèces d'un même genre. La définition est composée du genre et de la différence.
Terme de mathématique. Excès de grandeur, de longueur, de quantité, de poids d'une chose sur une autre. La différence entre deux quantités. Le résultat de la soustraction s'appelle reste, excès ou différence. Calcul des différences, calcul qui, considéré dans toute sa généralité, c'est-à-dire comme embrassant le calcul différentiel, a pour objet les lois de la variation des quantités. Calcul aux différences finies (voy. CALCUL). Terme de marine. Excédant du tirant d'eau de l'arrière sur celui de l'avant.
Terme de bourse. Dans les marchés des effets publics à terme, différence qui existe entre le prix d'achat et le prix de vente, ou entre le prix de vente et celui de rachat.

SYNONYME

  • 1° DIFFÉRENCE, DIVERSITÉ. Étymologiquement, la différence est ce qui est écarté, séparé ; la diversité est ce qui est tourné de plusieurs côtés. De là résulte que la différence est relative à des objets que l'on compare, tandis que la diversité peut être relative à un seul et même objet. Deux hommes offrent des différences ; un même homme offre de la diversité. L'homme est divers, dit Montaigne ; si on avait voulu exprimer la même idée avec différent, il aurait fallu y donner un complément et dire : différent de lui-même.
  • 2° DIFFÉRENCE, DISPARITÉ., La disparité se dit d'objets qui ne sont pas pareils, qui n'offrent point de parité. Ce mot est donc plus fort que différence, qui se borne à indiquer qu'il y a des points où ces objets diffèrent. La différence de ces deux propositions est légère. La disparité de ces deux propositions est complète.
  • 3° DIFFÉRENCE, VARIÉTÉ., La variété est ce qui varie, ce qui présente un ensemble de formes non semblables. La variété des visages humains se caractérise par certaines différences.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Mais entre aus [eux] a grant diferance [, Ren. 21255]
    Et grant deference a entre ces deus poursuites [BEAUMANOIR, LXVII, 12]
    Ne set qu'est maus [mal], qui ainc [onque] bien ne senti ; La difference à conoistre l'aprent [MÄTZNER, p. 83]
  • XVe s.
    Ils ne font point grande difference au pays d'Italie d'un enfant bastard à un legitime [COMM., VII, 2]
    .... Qu'ils lui conteroient toute la maniere de ladite difference [différend] et noise entre ledit Jean Stotton et Themas Brampton [LOUIS XI, Nouv. LXII]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. differentia (voy. DIFFÉRER).

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • DIFFÉRENCE. - HIST. Ajoutez : XIIe s.
    Entr'els difference n'avoit De cors, de forme, fors d'aage [BENOÎT, Roman de Troie, V. 5364]

différence

DIFFÉRENCE. n. f. Ce qui fait qu'une ou plusieurs choses, un ou plusieurs êtres ne sont pas semblables ou ne sont pas égaux. Différence notable, considérable, essentielle. Différence très sensible. Légère différence. Il y a grande différence entre l'un et l'autre, de l'un à l'autre, de l'un avec l'autre. Différence de longueur, de largeur. Différence de personnes, de sexe, d'âge. Différence de rang, d'origine. Cela établit, met entre eux une grande différence. La différence qui est, qui existe entre nous. La différence n'est pas bien marquée. Voilà quelle est la différence de vous à moi.

Faire la différence, sentir la différence, Saisir, connaître, apprécier, voir ce qui rend une personne ou une chose distincte d'une autre. Je connais les personnes en question, j'en sais faire la différence. Ce mot a deux acceptions très distinctes; en sentez-vous la différence?

Il se dit, en termes de Logique, de la Qualité essentielle qui distingue entre elles les espèces de même genre. Une définition est composée de genre et de différence. Dans cette définition, L'âme est une substance incorporelle, Substance est le genre, et Incorporelle est la différence qui distingue l'âme des substances corporelles. On dit plutôt Différence spécifique.

En termes de Mathématiques, il se dit de l'Excès d'une quantité sur une autre. La différence de 6 et de 4 est 2.

En termes de Bourse, il se dit absolument, pour signifier Écart qui existe entre le prix d'achat et le prix de vente, ou entre le prix de vente et celui de rachat. Payer la différence. Régler ses différences. Faire de grosses différences.

À LA DIFFÉRENCE DE, loc. prép. Différemment de, autrement que.

difference

Difference, Delectus, Discrimen, Differentia, Diuersitas, Distantia, Discerniculum.

Difference ou desaccordance, Discrepantia.

La plus grande difference qui soit entre l'homme et la beste, c'est que, etc. Inter hominem et belluam hoc maxime interest, etc.

Quelle difference y a il, etc. Quid interest vtrum Praetor, etc.

Faire difference, Discrimen facere.

Les fueilles font la difference, Differentias faciunt folia.

Sans faire difference de l'un à l'autre, Indiscriminatim, Nullo discrimine, Promiscue.

Ne faire aucune difference entre les choses divines et humaines, Diuina atque humana habere promiscua.

Mettre difference, Delectum adhibere.

Mettre difference entre celuy qui est sçavant, et celuy qui ne sçait rien, Distinguere artificem ab inscio.

Mettre difference entre le fol et le sage, Stultum a sapiente discernere.

Qui ne met point de difference entre une chose et autre, Homo indifferens.

Voila la difference qu'il y a entre le pere et le maistre, Hoc pater ac dominus interest.

Garder difference des choses, Delectum rerum tenere.

Il y a tant soit peu de difference, Paruulum differt.

Il y a grande difference, Plurimum refert.

Il y a bien grande difference en quel corps il soit situé, Magni refert quali in corpore locatus sit animus.

Il y a grande difference à sçavoir si, etc. Permultum inter est vtrum, et caetera.

Il y a si grande difference, etc. Tantum interest, etc.

O qu'il y a grande difference entre un fol et un sage, Stulto intelligens quid interest.

différence


DIFFÉRENCE, ou DIFÉRENCE, s. fém. DIFFÉRENCIER, v. a. [Diférance, diféran-ci-é; 1re é fer. 2e lon.] Distinction, diversité, dissemblance. Distinguer, mettre de la diférence. "Faire la diférence de; mettre de la diférence entre, ou de. "Je sais faire la diférence de ces deux persones, de ces deux ouvrages: "Je sais en faire la diférence. "Quoi! vous ne mettez pas de la diférence entre l'un et l'autre! de l'un à l'aûtre, ou avec l'autre. "Il y a pourtant une grande diférence, etc.
   DIFÉRENCIER. "Cela sert à les diférencier; à en marquer la diférence. — Un Auteur moderne le fait neutre, et lui done un sens passif. "Ces discours étourdis ne différencioient, dans la bouche du Vieillard et du Robin, que par une haleine plus renouvelée. Anon. Cette manière d'employer ce verbe est un vrai barbarisme. Il falait dire, n'étaient diférentes. — Un aûtre le fait réciproque. "Dans ces trois ouvrages, il y des morceaux entiers qui ne se différencient que par quelques mots et quelques tournures. Tart. Epist. Il falait encôre dans cette phrâse, qui ne sont différenciés, etc.
   Rem. 1°. Diférence, inégalité, distinction. (synon.) Le 1er est le genre, dont les deux aûtres sont des espèces. Le 2d semble marquer la différence en qualité, et le 3e en quantité. Encycl. Beauzée.
   2°. DIFÉRENCE, régit le génitif et le datif (de et à.) "La puissance législative réside dans une seule persone, ou elle apartient à plusieurs: de-là la diférence des Monarchies aux Républiques. — On dit, avec ces deux régimes, la diférence du plus au moins. Mallebranche dit toujours, différence du plus et du moins; c'est contre l'usage.
   3°. En termes de Logique, diférence, est la qualité essentielle qui distingue les diverses espèces du même genre. Dans cette définition, "L'âme est une substance incorporelle: substance est le genre, incorporelle est la diférence.

Traductions

différence

Unterschied, Differenz, Andersartigkeit, Anderssein, Verschiedenheit, Diskrepanzdifference, dissimilarityverschil, onderscheid, ongelijkheidהבדל (ז), הפרש (ז), הפרשיות (נ), נבדלות (נ), פער (ז), שוני (ז), נִבְדָּלוּת, שֹׁנִי, הֶפְרֵשׁ, הֶפְרֵשִׁיּוּת, הֶבְדֵּל, פַּעַרverskilforskelalieco, diferenco, differenco, malsameco, malsimilecodiferenciaerotus, erobeda, perbedaanmunurforskjell, skilnadróżnicadiferençaskillnad, olikhetfark, farklılık, 差别διαφοράразница, отличиеdifferenza, diseguaglianza, diversitàاِخْتِلَافrozdílrazlika違い차이점ความแตกต่างsự khác nhau差異 (difeʀɑ̃s)
nom féminin
ce qui fait que des êtres ou des choses ne sont pas identiques Il y a une grande différence entre ces deux produits. une différence de forme
sentir, reconnaître ce qui distingue des choses

différence

[difeʀɑ̃s] nfdifference
la différence d'âge → the age difference
à la différence de → unlike