difficulté

difficulté

n.f. [ lat. difficultas, obstacle ]
1. Caractère de ce qui est difficile : La difficulté d'une énigme complexité ; facilité, simplicité
2. Ce qui crée un empêchement, un obstacle ; embarras pour faire qqch : J'ai eu des difficultés à vous trouver j'ai eu du mal peine ; aisance
3. Désaccord entre des personnes ; opposition : Il a des difficultés avec ses enfants conflit, divergence
Faire des difficultés,
susciter des obstacles ; ne pas accepter facilement qqch : Ils ont fait des difficultés pour accepter.

DIFFICULTÉ

(di-fi-kul-té) s. f.
Qualité de ce qui est difficile. La difficulté des chemins. La difficulté d'un travail. La difficulté d'un problème.
On dira que je cède à la difficulté [MOL., l'Étour. III, 1]
J'avoue, en la commençant [l'histoire des malheurs d'Henriette], que je sens plus que jamais la difficulté de mon entreprise [BOSSUET, Reine d'Anglet.]
Télémaque trouva de grandes difficultés pour se ménager parmi tant de rois jaloux [FÉN., Tél. XVI]
Manque de facilité. Il ne parle qu'avec difficulté. Ce blessé éprouve de la difficulté à marcher.
Chose difficile.
Je crus donc qu'il [le cardinal de Richelieu] surmonterait toutes sortes de difficultés, et que celui qui avait pris la Rochelle malgré l'Océan, prendrait encore bien Corbie en dépit des pluies et de l'hiver [VOIT., Lett. 74]
... les difficultés sont le champ des vertus [ROTROU, Vencesl. II, 3]
Et les difficultés dont on est combattu Sont les dames d'atour qui parent la vertu [MOL., l'Étour. V, 11]
Obscurité d'un texte. Les difficultés de Thucydide. Passage difficile d'un morceau de musique. Les difficultés de cette sonate.
Traverse, opposition. Je n'y vois point de difficulté. Une grave difficulté. Cette affaire est pleine de difficultés. Apporter une difficulté. Il passa par-dessus la difficulté. Faire naître des difficultés.
Les hommes.... sont.... si hérissés de difficultés.... que je ne sais par où et comment se peuvent conclure les mariages, les contrats, les acquisitions, la paix, la trêve, les traités, les alliances [LA BRUY., XI]
Il y a de nouvelles difficultés sur la paix ; je la recommande à vos prières [MAINTENON, Lett. au card. de Noailles, 19 oct. 1697]
Cela peut souffrir, peut éprouver des difficultés, de grandes difficultés, c'est-à-dire il est possible que la chose dont il s'agit soit empêchée, ne réussisse pas. Dans le sens contraire, cela ne reçoit pas, ne souffre point de difficulté. Cela ne fait aucune difficulté, je n'y vois point de difficulté, il n'y a pas de difficulté, locutions qui s'emploient familièrement pour exprimer l'acquiescement.
Objection, chose embarrassante.
Les difficultés qui pouvaient m'être faites par les athées [DESC., Rép. II]
Mais avant que d'entrer en ces difficultés, Souffrez que je réponde à vos civilités [CORN., Sertor. III, 2]
J'ai besoin de conseil dans ces difficultés [ID., Héracl. II, 7]
Il me vient une difficulté dans l'esprit [PASC., Prov. 5]
Pour lever les plus grandes difficultés [ID., ib. 6]
Que cet éclaircissement était nécessaire et qu'il lève de difficultés ! [ID., ib. 18]
Nous avons résolu les deux premières difficultés [BOSSUET, Or. 8]
Ce qui tranche, en un mot, toute difficulté [ID., Hist. I, 7]
Dieu a tranché la difficulté [ID., ib. II, 4]
Une autre fois l'un du conseil des douze élève une difficulté ; et, comme on ne tombait pas d'accord, il propose de la consulter en Sorbonne [ANQUET., Ligue, III, 200]
Malgré toutes les difficultés que le mal répandu sur la terre fait naître dans mon esprit, je m'affermis pourtant dans l'idée qu'un Dieu préside à notre globe [VOLT., Dial. XXIX, 5]
Couvrez le reste de la toile, et cette figure ne vous montrera plus qu'un pharisien qui propose quelque difficulté à Jésus-Christ [DIDEROT, Salon de 1765, Œuvres, t. XIII, p. 22, dans POUGENS.]
L'éclaircissement d'une difficulté dépend souvent de la solution d'une autre, et celle-ci d'une précédente [BERN. DE ST-PIERRE, Chaumière ind.]
Faire de la difficulté, faire difficulté, être sujet à objection, en parlant des choses.
Je ne présume pas tant de moi que de croire pouvoir prévoir tout ce qui pourra faire de la difficulté à un chacun [DESC., Médit. Préf. 10]
Faire difficulté de quelque chose, élever des objections à l'encontre, y avoir de la répugnance ; éprouver du scrupule à s'en mêler.
Vous ne faites pas difficulté de permettre l'autre [PASC., Prov. 13]
M. Arnaud ne fera pas de difficulté de l'admettre [ID., ib. 16]
Les difficultés qu'ils ont faites de les recevoir [ID., ib.]
Vous n'en devez faire aucune difficulté [SÉV., 106]
Je ne fais nulle difficulté de vous parler des Rochers [ID., 225]
Le sénat ne fit point difficulté de leur déclarer [BOSSUET, Hist. III, 6]
.... Je ferais quelque difficulté D'abaisser jusque-là votre sévérité [RAC., Brit. III, 1]
On dit qu'un pape, pénétré de son incapacité, fit d'abord des difficultés infinies [MONTESQ., Espr. II, 5]
Différend, contestation. Avoir une difficulté avec quelqu'un.
Sans difficulté, loc. adv. Sans empêchement, sans faire d'objections.
.... Et je tiens, quant à moi, Que tous tels sorts sont recettes frivoles ; Frivoles sont, c'est sans difficulté [LA FONT., Or.]
Elle était, sans difficulté, la plus ancienne ville du monde [BOSSUET, Bonté, 2]
J'ai des amis, je les conserverai, puisqu'ils n'auront rien à me disputer ; je n'aurai jamais d'humeur avec eux ni eux avec moi, cela est sans difficulté [VOLT., Memnon.]

PROVERBE

    Cet homme est le père des difficultés, c'est-à-dire il fait naître sans cesse des difficultés, on ne peut rien conclure, terminer avec lui.

SYNONYME

  • DIFFICULTÉ, OBSTACLE. La difficulté implique qu'une chose est difficile à faire. L'obstacle n'implique pas cette idée et signifie qu'une chose est debout devant nous et s'oppose.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Pour avoir repos, et leur fille, qu'on faisoit difficulté de leur rendre [COMM., VII, 3]
  • XVIe s.
    Le regret et difficulté que feit Grandgousier d'entreprendre guerre [RABEL., Garg. I, 28]

ÉTYMOLOGIE

  • Berry, diffigulté ; provenç. difficultat, defecultat ; espagn. dificultad ; portug. difficuldade ; ital. difficultà ; du latin difficultatem, de difficilis (voy. DIFFICILE et FACULTÉ).

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    DIFFICULTÉ. Ajoutez :
    Terme de turf. Être en difficulté, se dit d'un cheval qui a de la peine à garder son avance.
    Au dernier tournant, Gladius était en difficulté pour conserver son rang à côté de Bivouac, qui prenait le dessus dans la ligne droite et gagnait de deux longueurs [, Journ. offic. 14 mai 1872, p. 3235, 3e col.]

    REMARQUE

    • Difficulté se dit avec de et un verbe à l'infinitif : La difficulté de pénétrer en cette contrée.
      Je sentirais bientôt les difficultés de concilier tout cela [J. J. ROUSS., Lettre au Prince de Wirtemberg, 10 nov. 1763]

difficulté

DIFFICULTÉ. n. f. Ce qui rend une chose difficile. La difficulté d'une opération. La difficulté des chemins, des passages. Ce travail est pour lui sans difficulté.

Il se dit aussi du Manque de facilité pour quelque action que ce soit. Difficulté de parler, de respirer. Il ne s'exprime qu'avec beaucoup de difficulté, qu'avec une extrême difficulté. Éprouver de la difficulté à marcher. Avoir de la difficulté, trouver de la difficulté à faire une chose. Je l'ai fait sans aucune difficulté. Vous trouverez peut-être de la difficulté à réussir.

Il signifie encore Ce qu'il y a de difficile en quelque chose, obstacle, empêchement, traverse, opposition. Légère difficulté. De graves difficultés. Cette affaire est pleine, est hérissée de difficultés. Surmonter toutes sortes de difficultés. Vaincre les difficultés. Faire naître des difficultés. Examiner, lever, résoudre une difficulté. On dit aussi absolument Faire des difficultés. Elle ne se décida qu'après avoir fait beaucoup de difficultés, ou, simplement, qu'après beaucoup de difficultés. Passer par- dessus une difficulté. Le noeud de la difficulté. Cela peut rencontrer, souffrir quelque difficulté, de grandes difficultés. On dit souvent dans le sens contraire Cela ne souffre point, ne reçoit point, ne peut point souffrir de difficulté. Cela ne fait aucune difficulté. Je n'y vois point de difficulté. Il n'y a pas de difficulté. Ces trois dernières phrases s'emploient fréquemment pour marquer Adhésion, consentement.

Il signifie spécialement Obscurité d'un texte, passage difficile à comprendre. Ce morceau est hérissé de difficultés.

Il se dit encore de Morceaux de musique d'une exécution difficile. Les difficultés d'une sonate.

Il signifie également Objection, raison alléguée contre. Soulever, élever une difficulté. Cette proposition ne souffre point de difficulté.

Les difficultés que soulève une question, Les problèmes embarrassants qui naissent autour d'une question.

Faire difficulté de quelque chose, Y avoir de la répugnance, en faire scrupule. Il y a des gens qui ne font difficulté de rien. Il fait difficulté de se charger de l'affaire. Il vieillit.

Il signifie aussi Différend, contestation. Les deux frères ont eu entre eux quelques difficultés. Ce sens est familier.

difficulté

Difficulté, Obscuritas, Difficultas, Scrupulus.

Toute maniere de difficulté, Nodus.

Difficulté de chagrin, Scrupulositas.

Difficulté de bailler audience, Difficultas in audiendo.

Difficulté d'uriner, quand on ne pisse point à son aise, Stranguria, Dysuria.

Difficulté d'haleine, quand on ne peut avoir son haleine, Dispnoea.

Celuy qui a telle difficulté d'haleine, Dyspnoicus.

Difficulté de digestion, Dyspesia.

Il tombe en ces difficultez, Dilabitur in eas difficultates.

Tomber en difficulté, In difficultatem incurrere.

Il y avoit si grande difficulté de, etc. Tantae molis erat Romanam condere gentem.

Il n'y avoit point de difficulté qu'ils ne dissent vray, Controuersia non erat quin verum dicerent.

Faire difficulté d'une part et d'autre, Mouere calculos in vtraque parte.

Faire difficulté où il n'y en a point, Nodum in scyrpo quaerere.

¶ Proposer quelque difficulté à aucun, Alicui quaestionem ponere, Mouere controuersiam.

Sans difficulté, Explanate.

Sans peine ou difficulté, Nullo negotio.

Le proces est en grande difficulté de droict, De iure ambiguo ac difficili iudicium constitutum est, Controuersia est iuris parum certi inter peritos. Bud.

Où il n'y à point de difficulté, Absoluta causa.

Avec difficulté et chagrin, Curieusement, Scrupulose.

Souldre une difficulté, Aperire aenigma.

Vuider quelque difficulté en chose de grande importance, Decernere.

Plein de doubtes et difficultez, Scrupulosus.

difficulté


DIFFICULTÉ, ou DIFICULTÉ, s. f. DIFFICULTUEUX, EûSE, adj. [Difikulté, tu-eû, tu-eû-ze; 5e lon. aux 2 dern.] 1°. Difficulté, dans son idée la plus générale, est ce qui rend une chôse dificile, ce qu'il y a de dificile en quelque chôse. "Cette afaire est pleine de difficultés. Dificulté de parler, d'entendre. La dificulté des chemins, des passages. = 2°. Obstacle, empêchement; faire naître des dificultés; surmonter toutes les dificultés. = 3°. Objection, doutes, question. Former, proposer une dificulté. "Il y a bien des dificultés dans cet Auteur, dans ces passages; bien des chôses dificiles à comprendre, à expliquer, à concilier, etc. "Examiner, lever, résoudre une dificulté. = 4°. Contestation, démélé. "Il y a entre eux quelque dificulté. — Voy. EMPêCHEMENT.
   Rem. 1°. On dit, dans le style médiocre, trancher la dificulté (n°. 3°.) Boss. dit, dans le style relevé, retrancher la dificulté: double sujet de critique. "Dieu a retranché la dificulté par une décision qui ne soufre point de réplique.
   2°. Faire dificulté, régit la prép. de et l'infinitif des verbes. "Ils ne font pas dificulté de risquer leur vie, pour vivre à leur liberté. Miss. du Lev. Il est mieux, dans cette ocasion, quand le sens est négatif, de ne point mettre la prép. de devant dificulté. "Le jeune Comte de Sales ne fit pas de dificulté de le leur avouer. Marsolier. Il valait mieux dire, ne fit pas dificulté. "Nos meilleurs Poètes ne font pas de dificulté de s'en servir. Ménage. Retranchez de.
   3°. Quelques Auteurs ont dit, ne faire aucune dificulté, pour ne faire aucun doute, ne douter pas. "Le P. Petau ne fait aucune dificulté que l'Éclipse marquée par Phlegon ne doive s'entendre des ténèbres de la Passion. Le Gendre. "Ils ne firent aucune dificulté que le Cardinal n'usât de mauvaise foi. Mars. — Ce tour est un peu particulier: j'en ai trouvé peu d'exemples. Je n'ôse ni le condamner, ni l'aprouver.
   On dit, proverbialement, qu'un homme est le père des dificultés, pour dire, qu'il allègue des dificultés sur tout.
   Sans dificulté, adv. Indubitablement, sans doute. "Vous serez, sans dificulté, le premier placé. Rich. Port. Il peut se mettre à la tête de la phrâse. "Sans dificulté, vous serez le plus fort. Acad.
   DIFFICULTUEUX, qui se rend dificile sur tout; qui allègue ou fait sur tout des dificultés. "C' est un homme fort dificultueux; un esprit dificulteux.
   Rem. Ce mot n'a pas cent ans d'ancièneté dans la Langue. Le P. Bouhours, dans ses Remarques nouvelles, dit qu'il n'était pas encore pâssé dans les Livres, et il ajoutait qu'il y avait aparence que cela arriverait. L'Acad. ne le dit que des persones. Le P. Bouhours dit au contraire qu' il peut se dire quelquefois des choses, et il cite pour exemple, manières dificultueûses: mais ce sont là des chôses qui ont tant de raport avec la persone, qu'elles se disent pour la persone même. — Des Auteurs l'ont dit des chôses proprement dites, et alors il dit plus que dificile. Celui-ci n'anonce que de la dificulté d'une manière vague et générale; dificultueux, anonce une dificulté plus grande, ou un plus grand nombre de dificultés. "Entreprise, non moins dificultueûse que longue et hardie, dit M. l'Abé Grosier, parlant de l'Hist. Univ. composée depuis peu par quelques savans Anglois.
   En parlant des persones, dificultueux, est diférent de dificile. L'un se dit de celui qui trouve des dificultés à tout, qui fait des dificultés sur tout; l'autre de celui, ou avec qui on a peine à vivre, ou qui, par ocasion, ne se laisse pas aisément persuader. Le 1er est une afaire de caractère, et exprime ordinairement une habitude; l'aûtre tient aux circonstances, et n'exprime le plus souvent qu'un acte passager, du moins dans le 2d sens. "Le Comte de Charolois reçut, quelques jours après l'acomodement, un renfort... ce qui l'auroit rendu peut-être plus dificultueux. Duclos, Histoire de Louis XI. — Il me semble que dans cet endroit, dificile était le terme propre, ce qui l'aurait rendu peut-être plus dificile (à consentir à l'acomodement).

Synonymes et Contraires

difficulté

nom féminin difficulté
2.  Obstacle à surmonter.
3.  Embarras éprouvé par quelqu'un.
gêne, mal, peine -littéraire: incommodité.
Traductions

difficulté

moeilijkheid, lastigheid, bezwaardifficulty, arduousness, trickiness, toughnessאגוז קשה לפיצוח (ז), בעיה (נ), מכשול (ז), מצוקה (נ), סרבול (ז), פרובלמה (נ) [בעיה], קושי (ז), תלאה (נ), בְּעָיָה, מְצוּקָה, סִרְבּוּלSchwierigkeitmalfacilecodificultad, broncavaikeusdificuldadesvårighetdifficoltà, busillis, intoppo, stentatezzaصُعُوبَةobtížnostvanskelighedδυσκολίαteškoća困難어려움vanskelighettrudnośćсложностьความยากลำบากgüçlüksự khó khăn困难困難 (difikylte)
nom féminin
1. fait d'être difficile la difficulté d'un exercice
2. problème rencontrer des difficultés
3. peine à faire qqch marcher avec difficulté avoir de la difficulté à lire les petits caractères
facilement faire qqch sans difficulté

difficulté

[difikylte] nfdifficulty
avoir de la difficulté à faire → to have difficulty doing, to have difficulty in doing
avec difficulté → with difficulty
en difficulté [bateau, alpiniste] → in trouble, in difficulties; [entreprise] → in difficulties; [élève] → struggling