diminuer

(Mot repris de diminuerait)

diminuer

v.t. [ lat. diminuere, de minus, moins ]
1. Rendre moins grand, moins important : Diminuer la longueur d'une jupe raccourcir ; agrandir baisser, réduire ; augmenter, relever atténuer, émousser, modérer ; attiser, stimuler
2. Faire perdre à qqn son prestige, le déconsidérer : Elle diminue ses collègues dénigrer, rabaisser déprécier, dévaloriser ; valoriser
v.i.
1. Devenir moins grand, moins intense, moins coûteux : Le nombre d'acheteurs de téléphones portables diminue décliner, décroître ; croître baisser, descendre ; augmenter, monter s'amenuiser ; s'accroître, augmenter
2. Effectuer une diminution, en tricot.

diminuer


Participe passé: diminué
Gérondif: diminuant

Indicatif présent
je diminue
tu diminues
il/elle diminue
nous diminuons
vous diminuez
ils/elles diminuent
Passé simple
je diminuai
tu diminuas
il/elle diminua
nous diminuâmes
vous diminuâtes
ils/elles diminuèrent
Imparfait
je diminuais
tu diminuais
il/elle diminuait
nous diminuions
vous diminuiez
ils/elles diminuaient
Futur
je diminuerai
tu diminueras
il/elle diminuera
nous diminuerons
vous diminuerez
ils/elles diminueront
Conditionnel présent
je diminuerais
tu diminuerais
il/elle diminuerait
nous diminuerions
vous diminueriez
ils/elles diminueraient
Subjonctif imparfait
je diminuasse
tu diminuasses
il/elle diminuât
nous diminuassions
vous diminuassiez
ils/elles diminuassent
Subjonctif présent
je diminue
tu diminues
il/elle diminue
nous diminuions
vous diminuiez
ils/elles diminuent
Impératif
diminue (tu)
diminuons (nous)
diminuez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais diminué
tu avais diminué
il/elle avait diminué
nous avions diminué
vous aviez diminué
ils/elles avaient diminué
Futur antérieur
j'aurai diminué
tu auras diminué
il/elle aura diminué
nous aurons diminué
vous aurez diminué
ils/elles auront diminué
Passé composé
j'ai diminué
tu as diminué
il/elle a diminué
nous avons diminué
vous avez diminué
ils/elles ont diminué
Conditionnel passé
j'aurais diminué
tu aurais diminué
il/elle aurait diminué
nous aurions diminué
vous auriez diminué
ils/elles auraient diminué
Passé antérieur
j'eus diminué
tu eus diminué
il/elle eut diminué
nous eûmes diminué
vous eûtes diminué
ils/elles eurent diminué
Subjonctif passé
j'aie diminué
tu aies diminué
il/elle ait diminué
nous ayons diminué
vous ayez diminué
ils/elles aient diminué
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse diminué
tu eusses diminué
il/elle eût diminué
nous eussions diminué
vous eussiez diminué
ils/elles eussent diminué

DIMINUER

(di-mi-nu-é)
V. a. Rendre moindre. Diminuer la portion de quelqu'un. Diminuer l'épaisseur d'une planche, la hauteur d'un bâtiment, la longueur d'une robe. Diminuer sa dépense. Diminuer le prix d'une marchandise.
Ma part de votre ennui diminuera la vôtre [ROTROU, Vencesl. III, 2]
Vous-même n'allez point.... Et de votre grand nom diminuer le bruit [RAC., Mithr. III, 1]
Mais soit que cet enfant devant elle amené Eût d'un songe effrayant diminué l'alarme.... [ID., Athal. III, 3]
Le dirai-je ! mais pourquoi craindre que la gloire d'un si grand homme puisse être diminuée par cet aveu ? [BOSSUET, Louis de Bourbon.]
V. n. Devenir moindre, se réduire, baisser, s'affaiblir. La rivière diminue. La fièvre a diminué. Sa santé diminue tous les jours.
Quand sur moi je jette les yeux, Mon cœur de frayeur diminue [RÉGNIER, Stances rel.]
Mon esprit diminue, au lieu qu'à chaque instant On aperçoit le vôtre aller en augmentant [LA FONT., Fabl. XII, 1]
Je m'en vais, je suis emporté par une force inévitable ; tout diminue, tout fuit, tout disparaît à mes yeux [BOSSUET, Anne de Gonz.]
Ne crois pas que pour lui ma haine diminue [RAC., Théb. IV, 1]
Je suis toujours très languissant, mon âge avance, ma force diminue, mais mon attachement pour vous ne diminuera jamais [VOLT., Lett. d'Argence, 21 mars 1767]
Ils se sentent diminuer dans l'estime du peuple [MASS., Myst. Pass.]
Maigrir. Cet enfant diminue tous les jours. Terme de marine. Diminuer de voiles, serrer les voiles qui sont dehors, afin d'affaiblir le sillage du vaisseau.
Se diminuer, v. réfl. Devenir moindre.
La vie humaine, qui se poussait jusques à près de mille ans, se diminua peu à peu [BOSSUET, Hist. II, 1]

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Et à celui qui est povre ou diminué en pecunes pour la communité, l'en li fet dons utiles [ORESME, Eth. 257]
  • XVe s.
    De jour en jour va en diminuant De ce monde la revolucion ; Et les estas vont en continuant De mal en pis à leur destrucion [E. DESCH., Poésies mss. f° 122, dans LACURNE]
    Nous sommes diminués d'aage, et la vie des hommes n'est si longue comme elle le souloit [COMM., II, 6]
  • XVIe s.
    Fay seulement ce que je te commande, sans y adjouster ne diminuer [CALV., Instit. 274]
    La mort de Selym estant arrivée, la crainte des princes se diminua, et par consequent le desir d'entreprendre [LANOUE, 416]
    Escrivant en un siecle auquel la creance des prodiges commenceoit à diminuer [MONT., IV, 64]

ÉTYMOLOGIE

  • Berry, diminuiser, déminuer ; provenç. diminuar, diminuir, demenir ; catal. disminuir ; espagn. diminuir ; ital. diminuire ; du latin diminuere, de di.... préfixe, et minuere, rendre moindre (voy. MENU). Avant le XIVe siècle on trouve demenuiser : XIIe s.
    Noz despiezons et demenuisons [ces choses] [, Job, 448]

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    DIMINUER. Ajoutez :
    Dans le tricot, dans la bonneterie, faire des diminutions.
    Ce sont des métiers qui diminuent, c'est-à-dire qui font les diminutions [, Enquête, Traité de comm. avec l'Angl. t. III, p. 718]
    Diminuer de, rendre moindre en.
    Ses voyages sur mer et les fortunes qu'il avait courues avaient beaucoup diminué de sa vigueur [MALH., Lexique, éd. L. Lalanne.]
    Diminué de sang et de force [ID., ib.]
    Ce serait me diminuer de la bonne opinion que vous me voulez donner de vous [ID., ib.]
  • V. réfl. Se diminuer de.
    Tout ce que nous voyons se promener sur nos têtes, et ce que nous foulons sous nos pieds, se diminue chaque jour de quelque chose [ID., ib.]

diminuer

DIMINUER. v. tr. Réduire quelque chose en retranchant une partie. Il s'applique tant aux choses physiques qu'aux choses morales. Diminuer l'épaisseur d'une planche. Diminuer la hauteur d'un bâtiment. Diminuer la portion, la part de quelqu'un. Diminuer le prix d'une marchandise. Diminuer sa dépense. Sa grande dépense a diminué son bien. Cela diminue un peu ses souffrances, son chagrin. Sa mauvaise conduite a diminué son autorité, son crédit. Rien ne peut diminuer sa gloire.

Employé intransitivement, il signifie Devenir moindre par la perte d'une de ses parties. Ce fruit a beaucoup diminué de grosseur en séchant. La rivière est moins haute, les eaux diminuent beaucoup. Ce bouillon a bien diminué. Sa fièvre commence à diminuer. Sa vue diminue. Ses forces diminuent. La chaleur a diminué. Les jours diminuent. Cette denrée diminue de prix. Ses ressources diminuent.

Il signifie particulièrement Maigrir. Cet enfant dépérit, il diminue à vue d'oeil.

Le participe passé DIMINUÉ, ÉE, se dit adjectivement, en termes de Musique, d'un Intervalle mineur dont on retranche un demi- ton par un dièse à la note inférieure, ou par un bémol à la note supérieure. Seconde diminuée. Septième diminuée.

diminuer

Diminuer, Minuere, Diminuere, Imminuere, Extenuare.

Diminuer la magnificence d'aucun, Derogare de magnificentia alicuius.

Diminuer l'outrage et cruauté de quelque cas, Leuare atrocitatem alicuius facti, Crimen extenuare.

Diminuer du profit d'autruy, Limare commoda alicuius.

L'habillement se diminuë et dechet, Dilabitur vestis condita situ, et corrumpitur.

Les ans et le temps deminuent et appetissent la matiere, Decoquunt anni materiam.

Qui voit diminuer et abbaisser son honneur, Superstes gloriae suae.

Debatre et diminuer une taxation de despens, Certare in minuenda impendiorum summa, inducendisque nominibus multis et expungendis.

Le ventre est diminué, Recessit venter.

Qui est diminué par cuire ou boullir, Decoctus.

diminuer


DIMINUER, v. a. DIMINUTIF, IVE, adj. DIMINUTION, s. f. [Diminu-é, nutif, tive, nu-cion; 4e lon. au 3e: devant l'e muet l'u est long, il diminûe; au futur et au conditionel l'e est tout-à-fait muet, il diminuera, diminuerait: pron. diminûra, diminûrè, en 4 syll. l'u est long.] Diminuer, rendre moindre, retrancher, amoindrir. Diminuer la portion, la dépense, etc. Diminuer le crédit, l'autorité, etc. — V. n. Devenir moindre. La fièvre diminûe, ses forces diminûent, cet enfant diminûe (maigrit) à vûe d'oeil.
   Rem. 1°. Quand diminuer est actif, il n'a que le régime absolu. Vertot lui done pour 2d régime l'ablat. (la prép. de.) "Les jeunes Sénateurs croyoient qu'on diminuoit du Sénat tout ce qu'on proposoit pour le soulagement du peuple. Rév. Rom. Quand on veut employer deux régimes, on se sert de retrancher, avec le datif pour 2d régime. "Qu'on retranchoit au Sénat tout ce que, etc. — Le neutre régit quelquefois la prép. de. "Il diminûe de prix tous les jours.
   2°. Diminuer, neutre, est plus usité que se diminuer, réciproque. "La vie humaine se diminue peu-à-peu. Boss. Il vaut mieux dire, diminûe, en retranchant le pron. se. — Les Gascons disent: l'eau de la rivière se diminûe. Il faut dire, diminûe. Desgrouais.
   3°. L'Abé Prévôt (Hist. des Voy.) dit, être diminué, pour être réduit à. "Leur nombre étoit diminué à 800. Cette Traduction est pleine d'anglicismes. — Diminué, régit la prép. de du nombre qu'on retranche, et réduit la prép. à du nombre qui reste. "Ils sont diminués des trois quarts, et réduits à un quart.
   DIMINUTIF, adj. est un terme de Gramaire. Il se dit des mots qui diminuent ou adoucissent la force des mots d'où ils dérivent. Fillette, femmelette, amourette, sont des termes diminutifs, des locutions diminutives. — Ce mot s'emploie d'ordinaire substantivement. "Vieillot et doucet sont des diminutifs de vieux et de doux.
   DIMINUTIF, se dit aussi d'une chôse, qui est en petit, ce qu'une autre est en grand. "Ce jardin est un diminutif de celui de, etc.
   REM. Les diminutifs ne sont pas du goût présent de la Langue. * Autrefois ils étaient fort à la mode: le gai rossignolet, un langage mignardelet, les cheveux brunelets; les deux yeux noirelets. Que de diminutifs dans un petit nombre de vers de Guy de Tours! — On peut se servir des diminutifs admis par l'usage: il n'est point permis d'en forger de nouveaux, du moins dans le style sérieux.
   DIMINUTION, Retranchement de la quantité, ou d'une partie de la chôse, ou son afaiblissement. Trév. Amoindrissement, rabais, retranchement d'une partie de quelque chôse. Acad. "Diminution de taxe, de prix; diminution de crédit, d'autorité.
   REM. L'Ac. dit, Faire, demander, prétendre diminution, sans article. "Ce Fermier demande diminution, de la diminution. "Cette Paroïsse prétend diminution de la tâille, prétend de la diminution. Hors de ces phrâses, on doit dire, de la diminution, et celui-ci est toujours plus sûr.

Synonymes et Contraires

diminuer


diminuer

Traductions

diminuer

(diminɥe)
verbe transitif
1. rendre plus petit diminuer sa vitesse diminuer ses dépenses
2. rendre plus faible diminuer la douleur

diminuer

decrease, diminish, abate, lessen, dwindle, abridge, decline, wane, fall away, let up, tail off, go down, lower, shrinkverminderen, afnemen, kleineren, dalen, inkorten, kleinermaken, kleinerworden, verkleinen, beperken, verlagen, vernederen, afslanken, slinken, wegebbenגרע (פ'), דילל (פיעל), הוריד (הפעיל), הידרדר (התפעל), המעיט (הפעיל), הפחית (הפעיל), הקטין (הפעיל), התמעט (התפעל), התקטן (התפעל), חסר (פ'), ירד (פ'), מיעט (פיעל), פחת (פ'), קטן (פ'), קל (פ'), הִמְעִיט, הִתְמַעֵט, גָּרַע, פָּחַת, קָטַן, קַל, חָסַר, הוֹרִיד, יָרַד, הִקְטִיןdisminuir, restar, achicarmengecil, mengurangiabnehmen, erniedrigen, vermindern (sich), verringernελαττώνω, λιγοστεύω, μειώνομαι, μειώνω, μικραίνωуменьшаться, уменьшатьdiminuire, assottigliarsi, depotenziare, falcidiare, stremare, calareيَتَنَاقَصُ, يُقَلِّلُsnížit, zmenšit seaftage, formindskevähentyäsmanjiti減らす, 減少する감소하다, 줄이다minske, svekkezmniejszyćdiminuirminskaทำให้ลดลง, ลดลงazalmakgiảm bớt减少減少
verbe intransitif
devenir plus petit, plus faible Le niveau de l'eau diminue. Ses forces diminuent.

diminuer

[diminɥe]
vt
[+ niveau, nombre, coût, prix, dépense, effectif, production, risque] → to reduce; [+ pression] → to reduce; [+ taux] → to reduce, to lower; [+ crédits] → to reduce, to cut
[+ ardeur, intérêt] → to lessen
[+ personne] (physiquement) → to weaken
(= dénigrer) → to belittle
vi [pression] → to decrease; [prix, nombre, effectifs] → to go down; [impôts, volume, fréquence, risques] → to decrease; [température] → to go down, to fall