dipsade

DIPSADE

(di-psa-d') s. f.
Serpent dont la piqûre produit une chaleur et une soif excessives.
Un désert vaste et affreux où il y avait des serpents qui brûlaient par leur souffle, des scorpions et des dipsades [SACI, Deutéron. VIII, 15]
Aulus, d'une dipsade ayant souffert l'atteinte, En sent peu de douleur et conçoit peu de crainte : Il ne peut pas d'abord comprendre le danger Ni croire le trépas dans un coup si léger ; Ce poison toutefois, qui s'insinue à peine, Se mêle enfin au sang et court de veine en veine ; Il allume partout un brasier indompté Qui dans tous les vaisseaux tarit l'humidité [BRÉBEUF, Phars. IX]

ÉTYMOLOGIE

  • Terme dérivé du mot grec signifiant soif.