discipline

discipline

n.f. [ lat. disciplina, action de s'instruire ]
1. Ensemble des règles, des obligations qui régissent certains organismes ou collectivités : La discipline militaire. La discipline d'un collège
2. Soumission à des règles ou à un règlement : Ce professeur fait régner la discipline
3. Règle de conduite que l'on s'impose : Il faut respecter une certaine discipline pour faire un régime efficace.
4. Matière d'enseignement : Le latin est une discipline facultative.

DISCIPLINE

(di-si-pli-n') s. f.
Instruction et direction morale.
Nous voulons que chacun soit sous la discipline, Qu'il souffre la correction, Et nous ne voulons point qu'aucun nous examine, Qu'aucun censure en nous une imperfection [CORN., Imit. I, 16]
Dompte sous une exacte et forte discipline Ces inséparables flatteurs Que l'amour de toi-même à te séduire obstine [ID., ib. I, 21]
Ce héros élevé sous une discipline sévère [BOSSUET, Hist. III, 4]
Sous la discipline du prince d'Orange, son oncle maternel, il [Turenne] apprit l'art de la guerre en qualité de simple soldat [FLÉCHIER, Turenne.]
Il se dit des relations de maître à disciple.
Philippe Mélanchthon qui se rangea sous sa discipline [de Luther] dès le commencement de ces disputes, et qui fut le plus capable aussi bien que le plus zélé de ses disciples [BOSSUET, Var. I, § 35]
Ils venaient faire pénitence sous sa discipline [de St Bernard] [ID., Bern. 2]
Démocrite, après avoir demeuré longtemps sous la discipline de Leucippe, résolut d'aller dans les pays étrangers [FÉN., Démocr.]
Par extension.
...Ce peuple barbare Sous notre discipline est devenu romain [CORN., Sertor. I, 1]
Mes peuples aguerris sous votre discipline [ID., ib. V, 1]
Les troupes de la discipline d'Épaminondas [BOSSUET, Hist. I, 8]
Règle de conduite commune à une multitude, aux membres d'un corps. Observer, maintenir la discipline.
On réglait la discipline ecclésiastique [BOSSUET, Hist. I, 11]
Par cette admirable discipline, un peuple sorti d'esclavage et tenu quarante ans dans un désert, arrive tout formé à la terre qu'il doit occuper [ID., ib. II, 3]
Dans la pensée qu'ils [les Novatiens] avaient que leur vie était plus pure que celle des autres, à cause de la sévérité de leur discipline [ID., Var. XI, § 22]
Je voudrais qu'un prédicateur expliquât les traditions, les disciplines, l'office et les cérémonies de l'Église [FÉN., t. XXI, p. 106]
Les uns ont fait valoir l'ancienne discipline de l'Église, qui, selon eux, permettait le mariage des prêtres [CHATEAUB., Génie, I, I, 8]
Par extension.
Quelle entreprise quand il faut renverser tous les préjugés de l'esprit et toute la discipline du cœur humain ! [FLÉCH., Panég. II, p. 360]
Les plaisirs ne troublèrent point la discipline de ses mœurs [ID., le Tellier.]
Pour rétablir la discipline des mœurs si défigurée parmi les chrétiens [MASS., Car. Jeûne.]
Les lois s'évanouissent et la discipline des mœurs périt [ID., ib. Avenir.]
Manière de se conduire suivant les règles d'une profession ; ensemble des règles et devoirs professionnels imposés aux membres d'un ordre, d'une corporation. Discipline judiciaire, celle qui a pour objet les devoirs des magistrats, des avocats ou des officiers ministériels envers leurs compagnies, les justiciables ou les magistrats. Conseil de discipline, conseil institué entre les avocats pour maintenir la discipline de l'ordre et veiller à l'observation des règles de la profession. Chambre de discipline, chambre chargée des mêmes fonctions parmi les avoués, les notaires et les huissiers, que le conseil de discipline parmi les avocats. On se sert aussi du mot de discipline pour exprimer la règle qui règne dans un collége, dans un établissement d'instruction.
Il ne parlait qu'avec enthousiasme des mœurs, de la discipline, des études de Sainte-Barbe [MARMONTEL, Mém. X]
En particulier, règle des armées, rapport du commandement et de l'obéissance. La discipline fait la force des armées.
La discipline est la dernière chose qui s'y [à Rome] est perdue [BOSSUET, Hist. III, 6]
Ayant eu soin de mettre une exacte discipline dans le camp [FÉN., Tél. XVIII]
C'est au temps à aguerrir les troupes, et à la discipline à les rendre invincibles [VOLT., Charles XII, 2]
La discipline, la subordination, l'expérience lui manquent [à la pospolite polonaise] ; mais l'amour de la liberté qui l'anime la rend toujours formidable [ID., ib. 2]
La discipline militaire donna l'empire aux Césars dont tu connais l'histoire ; la discipline monastique donne une autre espèce d'empire à ces vice-Dieu qu'on appelle papes [ID., Amabed, 15e lettre.]
Conseil de discipline, tribunal tiré des bataillons de la garde nationale où l'on juge les infractions à la discipline de ce corps. Compagnie de discipline, corps formé de militaires condamnés et soumis à un régime rigoureux ; ces soldats se nomment aussi pionniers ; on les applique aux travaux de terrassement.
Doctrine, science.
Claudius proposa ensuite quelque règlement touchant la science qui juge de l'avenir par les entrailles des animaux, pour empêcher qu'une discipline si ancienne dans l'Italie vînt à se perdre par négligence [PERROT, Tacite, 319]
Allez, vous êtes un impertinent, mon ami, un homme ignare de bonne discipline, bannissable de la république des lettres [MOL., Mar. forcé, 6]
Poétiquement.
Heureux qui, se livrant aux sages disciplines, Nourri du lait sacré des antiques doctrines, Ainsi que des talents a jadis hérité D'un bien modique et sûr qui fait la liberté ! [A. CHÉN., Poésies diverses, à M. de Pange.]
Instrument de flagellation, fouet fait de cordelettes ou de petites chaînes dont les religieux et aussi les personnes laïques se servent pour se mortifier ou pour châtier ceux qui sont sous leur conduite.
Laurent, serrez ma haire avec ma discipline [MOL., Tart. II, 2]
Recevoir à genoux.... De son prieur cloîtré vingt coups de discipline [VOLT., Disc. 1]
Coups de discipline. Donner la discipline.
Terme de botanique. Discipline de religieuse, amarante à queue.

HISTORIQUE

  • XIe s.
    Des Sarazins [il] verrat tel discipline [destruction, carnage] [, Ch. de Rol. CXLI]
  • XIIe s.
    E la tue discipline castiat [châtia] mei, e la tue discipline mei enseignerat [, Liber psalm. p. 20]
  • XIIIe s.
    [Elle] Ne briseroit son veu pour soufrir discepline [, Berte, LVI]
    Iluec passent li Turc (que li cors Dieu maldie !) ; De no crestienté font moult grant desceplie [carnage] [, Ch. d'Ant. IV, 325]
    Encor viendra tout à tens l'eure, Que li maufé [diables], noir comme meure, Les tendront [tiendront] en lor desciplines [RUTEB., 109]
    Pour recevoir la descipline De componcion enterine [ID., II, 212]
  • XIVe s.
    La paour des anemis et la discipline de chevalerie et le labour des armes [BERCHEURE, f° 13]
    Et sont les vertus plus permanens et plus durables que ne sont les disciplines ou sciences [ORESME, Eth. 24]
    Elle ordonne devant toutes quelles disciplines et ars doivent estre aux cités [ID., ib. 111]
  • XVIe s.
    Ils jeunent et prennent de très grandes disciplines [MARG., Nouv. XXX]
    Crassus lui feit donner le fouet, estimant l'interest de la discipline plus que.... [MONT., I, 60]
    La façon de leur discipline, c'estoit de leur faire des questions sur le jugement des hommes et de leurs actions [ID., I, 151]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. espagn. et ital. disciplina ; du latin disciplina (voy. DISCIPLE).

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    DISCIPLINE.
    En un autre sens, conseil de discipline, conseil nommé dans les corps pour opiner sur l'opportunité de l'envoi d'un soldat dans une compagnie de discipline.

discipline

DISCIPLINE. n. f. Méthode d'instruction et d'éducation. Vous êtes sous la discipline d'un maître éprouvé. Élevé sous une bonne discipline. La discipline de l'esprit. Il a vieilli dans ce sens. Toutefois, au pluriel, ce mot s'emploie souvent encore pour désigner Tel ou tel régime d'instruction et d'éducation. C'est un grave problème que de choisir les disciplines qui conviennent le mieux pour la formation de la jeunesse.

Il signifie le plus souvent Ensemble de règles de conduite commune à tous ceux qui font partie d'un corps, d'un ordre, etc. La discipline ecclésiastique. La discipline militaire. La discipline fait la force des armées. Ces troupes sont braves, mais elles manquent de discipline. Rigoureuse, exacte discipline. Rétablir, maintenir la rigueur de l'ancienne discipline. Se conformer à la discipline de son parti. Cette compagnie garde, observe scrupuleusement sa discipline. Conseil de discipline.

Compagnie de discipline, Compagnie formée de soldats condamnés et soumis à un régime rigoureux.

Il se dit, par extension, d'un Fouet de cordelettes ou de petites chaînes dont se servent quelquefois encore certains dévots, et surtout des religieux, pour se mortifier, ou pour châtier ceux qui sont sous leur conduite. Des coups de discipline.

Il se dit également des Coups de discipline. Donner la discipline. Se donner une sévère discipline.

discipline

Sçavoir une discipline et un art, Disciplinam tenere.

Discipline militaire, Militaris disciplina.

Les disciplines liberales, Musae.

Synonymes et Contraires

discipline

nom féminin discipline
1.  Branche de la connaissance.
3.  Soumission à des règles.
Traductions

discipline

Disziplin, Lehrfach, Ordnung, Sondergebiet, Teilgebiet, Unterrichtsfach, Wissenschaftszweig, Zucht, Fach, Sportartdiscipline, subjectdiscipline, tucht, vak, studierichtingמשמעת (נ), נושא (ז), מִשְׁמַעַת, נוֹשֵׂאdissiplinedisciplinadisciplindisciplinodisciplinakuridisciplinadisciplinπειθαρχίαdisciplinaتَأْدِيبdisciplínadisciplina規律규율disiplindyscyplinaподдержание порядкаข้อบังคับdisiplinkỷ luật纪律дисциплина紀律 (disiplin)
nom féminin
1. fait de respecter des règles une discipline sévère
2. domaine de connaissance les disciplines scientifiques

discipline

[disiplin] nfdiscipline