disertement

DISERTEMENT

(di-zèr-te-man) adv.
D'une manière diserte.
Il peut arriver qu'un pervers écrive et parle aussi disertement de la vertu qu'un homme vertueux [DIDER., Essai sur Claude.]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    J'avois assez disertement publié au monde mon insuffisance en tels maniements publicques [MONT., IV, 176]
    Ceste epistre tesmoigne disertement [clairement] qu'il [Plutarque] a esté precepteur de Trajan [AMYOT, Préf. XXIII, 50]
    Il avoit le langage à main et propre pour deduire disertement un plaidoyer [ID., Lucull. 2]

ÉTYMOLOGIE

  • Diserte, et le suffixe ment.