disparition

disparition

n.f.
1. Fait de disparaître, de ne plus être visible : La disparition des fresques d'une église. La disparition des nuages dissipation ; apparition
2. Fait de ne plus exister : La disparition d'un dialecte extinction ; naissance
3. Mort : Sa disparition a été un choc pour tout le monde décès
Espèce en voie de disparition,
menacée d'extinction.

DISPARITION

(di-spa-ri-sion ; en vers, de cinq syllabes) s. f.
Action de disparaître. La disparition d'une comète. Absence subite d'une personne ou d'une chose. Il n'a pas été trouvé à son domicile ; cette disparition excite les plus étranges rumeurs. La disparition d'une somme d'argent considérable.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Disparition [AMYOT, Rom. 44]

ÉTYMOLOGIE

  • Voy. DISPARAÎTRE. Génev. disparution.

disparition

DISPARITION. n. f. Action de disparaître. La disparition d'une comète. La disparition subite de ce jeune homme est une énigme.

disparition


DISPARITION, s. f. *DISPARAISSANT, ANTE, adj. DISPARAîTRE, v. n. [Dispari-cion, rê-san, sante, rêtre: 3e lon. au 3e, 4e lon. au 2d et 3e.] Disparition est l'action de disparaitre. Plusieurs Écrivains ont dit disparution. "Hermione, fille d'Hélène, s' apercevant de la disparution de sa mère. Guys: Voy. Litt. de la Grèce. "De tous ceux, que sa disparution (de Voltaire) a semblé affliger, les Philosophes ont été le plus promptement consolés. Linguet. On troûve encôre disparution dans l'Ann. Litt. et âilleurs. — Le plus grand nombre emploie disparition. "Mémoire sur la caûse des courtes aparitions & des longues disparitions des Satellites de Vénus. Mairan. "Sa disparition subite après l'Arrêt, répand un nouveau jour sur ce mystère d' iniquité. Fréron. "Il écrit à son ami, pour le plaisanter sur sa disparition subite. Grosier. On troûve aussi disparition dans le Mercûre, dans le Dict. de Phys. du P. Paulian et dans beaucoup d'aûtres ouvrages. Tous les Dictionaires le mettent, et ne font pas mention de disparution. Celui-ci n'a d'analogie qu'avec comparution, terme de Palais. Aussi les Avocats l'emploient de préférence. Disparition est au contraire analogue pour l'ortographe à aparition, dont il est l'oposé. Pour toutes ces raisons, il est préférable.
   *DISPARAISSANT, qui disparait. Il n'est point dans les Dictionaires, et peu d'Auteurs s'en sont servis adjectivement. Je ne l'ai remarqué que dans une phrâse de Fléchier, où il fait fort bien. "Il (David) regarde la vie... comme l'ombre, qui s'étend, se retrécit, se dissipe: sombre, vide et disparaissante figûre.
   DISPARAITRE, est 1°. Cesser de paraitre. "L'Ange disparut après lui avoir parlé. "Ce météôre a disparu. = 2°. Se retirer promptement, se cacher: "Il a fait banqueroute, il a disparu. = 3°. Figurément, on le dit des chôses qu'on ne troûve pas. Je cherche en vain mes gants, ce livre; ils ont disparu.
   Rem. 1°. Le torrent des Auteurs done à ce verbe l'auxil. avoir; il a disparu, ils ont disparu. Plusieurs l'ont employé avec l'auxil. être. "vous êtes disparu. Mol.
   Quoi de quelque côté que je jette la vûe,
   La foi de tous les coeurs est pour moi disparûe.
       Racine.
S'il n'y avoit que cet exemple, on pourrait croire que la rime aurait ocasioné cette irrégularité, aussi bien que dans Racine le Fils.
   Mèdes, Assyriens, vous êtes disparus.
   Parthes, Carthaginois, Romains, vous n' êtes plus.
Mais on le troûve aussi chez des Prosateurs, qui ne sont génés ni par la mesûre du vers, ni par la rime. "Comme si tout danger fût disparu. Rollin. "Tout le bois et les parties grossières de la tige sont disparûes. Pluche. "Les grands Auteurs étoient disparus depuis long-temps. l'Ab. du Bos. "C'est ainsi que la modestie naturelle au sexe est peu à peu disparûe. J. J. Rouss. "Ils ne s'aperçurent pas que nous étions disparus. Voyageur Français. — M. de Wailly met ce verbe au nombre de ceux, qui prènent indiféremment le v. avoir ou le v. être pour auxiliaire. L'Acad. met plusieurs exemples du 1er, et un seul où elle les met tous deux, a disparu, est disparu.
   2°. DISPARAITRE, se dit d'ordinaire absolument & sans régime, du moins de la persone. On dit, il disparut et non pas, il nous disparut, comme l'a dit Rousseau. Que si l'on dit: il disparut à nos yeux; ou c'est un régime unique, qui ne fait pas loi pour d'autres mots, ou l'on peut dire qu' à nos yeux est employé là adverbialement. — Quelquefois pourtant disparaître régit la prép. de du lieu d'où l'on disparaît. "Il disparut de l'assemblée. Dict. Gram.

Synonymes et Contraires

disparition

nom féminin disparition
2.  Action de disparaître.
3.  Mort de quelqu'un.
décès, extinction, fin, mort, perte -littéraire: trépas.
Traductions

disparition

Abgang, Abreise, Abzug, Untergang, Verderbnis, Verschwindendisappearance, departure, extinction, destruction, doom, downfall, fall, perdition, ruin, sailing, wreckverdwijning, ondergang, verderf, vertrek, uittocht, (het) verdwijnen, dood, vergaanאסיפה (נ), הסתלקות (נ), התאפסות (נ), התחפפות (נ), הִתְפּוֹגְגוּת, הִסְתַּלְּקוּתvertrekafgang, forsvindelse, forsvindenforiro, malapero, pereoscomparsa, sparizioneavgang, avreise, forsvinningdesaparecimento, partidaplecareεξαφάνισηاِخْتِفَاءzmizenídesapariciónkatoaminennestanak見えなくなること사라짐zniknięcieисчезновениеförsvinnandeการหายไปgözden kaybolmasự biến mất消失изчезване (dispaʀisjɔ̃)
nom féminin
1. fait d'être absent, de ne plus être visible constater la disparition de son portefeuille
2. fait de ne plus exister la disparition d'une coutume
3. mort annoncer la disparition de qqn

disparition

[dispaʀisjɔ̃] nf
[personne portée disparue] → disappearance
(à la vue, lors d'un tour de magie)disappearance
[objets manquants ou volés] → disappearance
[traditions] → dying out, disappearance; [espèces animales] → disappearance
une espèce en voie de disparition → an endangered species
(= décès) → death