dispensateur, trice


Recherches associées à dispensateur, trice: dispenser

DISPENSATEUR, TRICE

(di-span-sa-teur, tri-s') s. m. et f.
Celui, celle qui dispense ou distribue. La justice est la dispensatrice des peines et des récompenses, [FURETIÈRE, ]
Ils sont les dispensateurs des trésors célestes, [PATRU, Plaidoyer 5, dans RICHELET]
Grand roi, de l'innocence auguste protecteur, Des peines et des prix juste dispensateur [ROTROU, Vencesl. IV, 6]
Les riches sont seulement dispensateurs de leur superflu [PASC., Prov. 12]
[Les juges] afin d'y agir [dans les condamnations à mort] comme les fidèles dispensateurs de cette puissance divine d'ôter la vie aux hommes [ID., ib. 14]
Le chancelier est le dispensateur des rémissions et des grâces du roi [LE MAÎTRE, Plaidoyer 2, dans RICHELET]
Sacrés dispensateurs de la parole évangélique [MASS., Or. fun. Villeroy.]
Sans remonter au souverain dispensateur des choses humaines [ID., Petit. car. Respect.]
Ce sont les dispensateurs ignorants et infidèles du sacrement de pénitence tout seuls qui ont changé la face du christianisme [ID., Confér. excell. du sacerdoce.]
Des vrais lauriers sages dispensatrices, Muses, jadis mes premières nourrices [J. B. ROUSS., Epîtr. I, 1]
Un grand ministre est celui qui est le sage dispensateur des revenus publics [MONTESQ., Esp. XIII, 15]
Prince, ne croyez pas que ces hommes vulgaires Soient les dispensateurs de l'immortalité [VOLT., Ép. 12]
Le hasard, des hauts rangs dispensateur suprême [GILB., Au prince de Salm.]

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    E tut cil qui laburent el champ nostre Seignur, Ne seient dechacié n'osté de lur tenur : Car serf Jesu-Crist sunt e si despensatur [, Th. le mart. 73]
  • XIVe s.
    Les dispensateurs et ordeneurs de la policie [ORESME, Thèse de MEUNIER.]
  • XVIe s.
    Les anges sont dispensateurs et ministres de la liberalité de Dieu envers nous [CALVIN, Instit. 106]
    Aussi n'en sommes nous que dispensateurs [de nos biens] [LANOUE, 175]
    Ayant à payer à tant de gents selon qu'ils ont deservy, un roy en doibt estre loyal et advisé dispensateur [MONT., IV, 9]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. despessaire, despensador, dispensador ; espagn. dispensador ; ital. dispensatore, du latin dispensatorem, de dispensare, dispenser. Dans le provençal, despessaire est le nominatif du latin dispensátor, avec l'accent sur sa ; despensador est le régime, de dispensatórem, avec l'accent sur to.