disposé, ée


Recherches associées à disposé, ée: être disposé à

DISPOSÉ, ÉE

(di-spô-zé, zée) part. passé.
Arrangé. Les feuilles disposées autour de la tige. Toutes choses disposées en un ordre admirable.
Préparé pour, en parlant des choses. Une salle disposée pour un bal. Absolument.
Jamais sédition ne fut mieux disposée [ROTROU, Vencesl. V, 8]
Préparé à, en parlant des personnes. Les cœurs disposés par la parole du prédicateur à profiter d'une bonne doctrine.
Il est fort bien disposé pour sa conscience [SÉV., 412]
Absolument.
Je suis catholique aussi soumis qu'aucun autre aux décisions de l'Église, et tellement disposé que personne ne craint davantage de préférer son sentiment particulier au sentiment universel [BOSSUET, Var. Préface]
Porté à. Disposé à servir ses amis. Je me sens disposé au travail.
Est-elle enfin disposée à partir ? [RAC., Bérén. IV, 6]
Je vois qu'à m'obéir vous êtes disposée [ID., Mithr. III, 5]
Être bien ou mal disposé pour quelqu'un, être pour lui dans des dispositions favorables ou défavorables. Je vous assure qu'il est bien disposé.
Quelques-uns des principaux d'Étolie se plaignirent, mais d'un ton modeste, que les Romains, depuis la victoire, ne paraissaient pas aussi bien disposés pour leur nation qu'ils l'avaient été auparavant [ROLLIN, Hist. anc. Œuvres, t. VIII, p. 295, dans POUGENS]
Qui a une certaine disposition de corps ou d'esprit. Il est disposé à s'enrhumer. Il est disposé aux mathématiques.