disquisition

DISQUISITION

(di-ski-zi-sion) s. f.
Recherche curieuse.
Que l'on regarde ce que vous avez fait depuis dix ans, vos disquisitions, vos dissertations, vos réflexions, vos considérations, vos observations, on n'y trouvera aucune chose, sinon que les propositions ne sont pas dans Jansénius, [RAC., 1re lettre à l'auteur des imaginaires]
De froides disquisitions sur les faits sont les charges et les servitudes de l'histoire [CHATEAUBR., dans le Dict. de POITEVIN.]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. disquisitionem, de disquisitum, supin de disquirere, rechercher, de dis.... préfixe, et quaerere, chercher (voy. QUERIR).

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • DISQUISITION. Ajoutez : - REM. Le passage de Chateaubriand cité d'après le Dictionnaire de Poitevin se trouve dans les Mém. d'outre-tombe éd. de Bruxelles, t. III, de Bonaparte.

disquisition

DISQUISITION. s. f. T. didactique. Examen, recherche exacte de quelque vérité dans les sciences. Se livrer à des disquisitions philosophiques, mathématiques, etc. Dans le langage ordinaire, on dit Recherche, et quelquefois Investigation.

disquisition


DISQUISITION, s. f. [Dis-kui-zi-cion, et non pas diskizicion.] Examen, recherche de quelque vérité dans les sciences. Disquisitions philosophiques, mathématiques, etc. Ce mot n'a jamais été d'usage que parmi les Savans, et ils ne le disent guère aujourd'hui. L'Acad. se contente de remarquer qu'on ne s'en sert que dans le didactique.