dissimulateur, trice


Recherches associées à dissimulateur, trice: fourbe, perfide

DISSIMULATEUR, TRICE

(di-ssi-mu-la-teur, tris') s. m. et f.
Celui, celle qui dissimule.
Arsace et Valens, qui avaient fait plus d'une fois une fausse abjuration de l'arianisme, étaient de subtils dissimulateurs et féconds en expressions trompeuses [BOSSUET, Var. 2e instr. pastor. § III]
Le monde est plein de dissimulateurs de la vérité [MASS., Avent, Épiphan.]
Ainsi dans les mages elle [l'étoile d'Orient] forme des adorateurs ; dans les prêtres, des dissimulateurs ; dans Hérode, un persécuteur [ID., ib.]
Les gens de bien tout seuls vous excusent, vous justifient, sont les apologistes de vos vertus, ou les sages dissimulateurs de vos vices [ID., Car. Injust. du monde.]
Adj. Un silence dissimulateur.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Je vous prie dire que j'ay eu affaire aux plus grans dissimuleurs et gens où il se treuve aussy peu d'honneur qu'il est possible [MARG., Lett. 47]
    Dissimulatrice [COTGRAVE, ]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. dissimulatorem, de dissimulare, dissimuler.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • DISSIMULATEUR. - HIST. XVIe s. Ajoutez :
    Et lors ce dissimulateur [Henri III] feit contenance d'estre en une cholere telle... [, Particularités notables concernantes l'assassinat de monseigneur le duc de Guise, p. 14, Chalons, 1589]