distillé, ée

DISTILLÉ, ÉE

(di-sti-lé, lée) part. passé.
Soumis à la distillation. De l'eau distillée.
Qui est filtré goutte à goutte.
Ton sang qui chaque jour à longs flots distillés S'échappe vers ton frère et six rois immolés [CORN., Attila, V, 3]
Fig. Qui est raffiné comme si la distillation y avait passé.
Si la Marans et l'abbé Testu ne vous avaient accoutumée aux choses fines et distillées [SÉV., 247]
S'emploie aussi très familièrement dans quelques jeux. Voilà un carambolage distillé.