dit, dite


Recherches associées à dit, dite: faire

DIT, DITE1

(di, di-t') part. passé de dire
Ces paroles dites avec fermeté. Un discours bien dit. Cela dit, il partit.
Aujourd'hui ce qui ne vaut pas la peine d'être dit, on le chante [BEAUMARCHAIS, Barb. de Sév. I, 2]
Tout est dit, tout est expliqué, convenu. Tout est dit, signifie quelquefois tout est fini, terminé. Tout est dit, le pauvre malheureux a cessé de souffrir. Voilà qui est dit, voilà qui est arrêté. C'est une chose dite, c'est une chose résolue. C'est bien dit, s'emploie pour marquer approbation. Je ne veux pas qu'il soit dit que.... il ne sera pas dit que.... c'est-à-dire je ne veux pas que telle ou telle chose arrive. Se le tenir pour dit, ne plus oser revenir à la charge. Il se le tint pour dit, et n'en parla plus.
Son cousin ne se le tint pas pour dit [HAMILTON, Gramm. 9]
Se tenir pour dit, être assuré que....
Je saurai, de ma part, expliquer ce silence, Et me tiendrai pour dit tout le mal que j'en pense [MOL., Mis. V, 2]
Je me tins pour dit que je n'avais pas besoin de transpirer [SÉV., 363]
Il faut vous tenir une bonne fois pour dit que .... [BOSSUET, Lett. abb. 170]
Je me tiens pour dit qu'ils ne m'imiteront pas [J. J. ROUSS., Ém. IV]
À l'heure dite, à l'heure fixée.
À l'heure dite, il courut au logis De la cigogne son hôtesse [LA FONT., Fab. I, 18]
C'est bientôt dit, ce n'est pas aussi facile à faire qu'à dire. Mettons qu'il n'y ait rien de dit, je retire ma proposition, n'en parlons plus.
Surnommé. Charles V, dit le Sage.
Terme de pratique. Ledit sieur, ladite maison, audit lieu, mondit seigneur, locutions employées pour rappeler qu'il a été déjà question de ces personnes, de ces choses. On remarquera que, dans ces façons techniques de parler, on a pris l'habitude, sans motif grammatical, peut-être par imitation de monsieur, madame, etc. d'écrire sans les séparer dit et l'article ou les pronoms possessifs auxquels ce mot est joint : ledit, ladite, lesdits, audit, auxdits, mondit, sondit, nosdits, vosdits, sesdits. On dit dans le même sens : susdit, ci-dessus dit, ci-devant lit, ci-après dit. Ces locutions ont vieilli, sauf susdit, qui s'écrit en un seul mot.