divers, erse

DIVERS, ERSE

(di-vêr, vèr-s' ; l's se lie : di-verz ouvrages) adj.
Qui présente plusieurs faces, plusieurs côtés, plusieurs apparences. Un objet divers. On continua la campagne avec des succès divers.
Ah ! Dieu ! qu'un divers mal diversement me point ! [RÉGNIER, Dial.]
Selon l'objet divers le goût est différent [CORN., Othon, IV, 4]
On voit d'un œil divers des nœuds si différents [ID., Hor. III, 4]
Je sais leur divers ordre [des vertus], et de quelle nature Sont les devoirs d'un prince en cette conjoncture [ID., Cinna, IV, 4]
Où vous eûtes trois ans la fortune diverse [ID., Héracl. IV, 4]
Tout en tout est divers ; ôtez-vous de l'esprit Qu'aucun être ait été composé sur le vôtre [LA FONT., Fabl. IX, 12]
Du reste, en quoi répond au sort toujours divers Ce train toujours égal dont marche l'univers ? [ID., ib. II, 13]
Il se dit, dans le même sens, des personnes.
C'est ce qui m'oblige d'avouer, à la honte de la nature humaine, que l'homme est un animal bien divers et bien bigarré [BALZ., Socr. chrét. Disc. 10]
Ô combien l'homme est inconstant, divers, Faible, léger, tenant mal sa parole ! [LA FONT., Cloch.]
Différent. Les divers sens d'un mot. Mille astres divers. Les opinions diverses.
La fable offre à l'esprit mille agréments divers [BOILEAU, Art p. III]
De tant d'objets divers le bizarre assemblage Peut-être du hasard vous paraît un ouvrage [RAC., Athal. II, 5]
La nature féconde, ingénieuse et sage, Par ses dons partagés ornant cet univers, Parle à tous les humains, mais sur des tons divers [VOLT., Temple du goût.]
Au plur. Quelques, plusieurs. Il a parlé à diverses personnes.
Il envoie à diverses fois ses serviteurs [BOSSUET, Hist. II, 13]
La ville est partagée en diverses sociétés qui sont comme autant de petites républiques [LA BRUY., VII]

HISTORIQUE

  • XIe s.
    Et Hongre et Boulgre et tante gent diverse [, Ch. de Rol. CCVI]
  • XIIe s.
    Pierres i a de diverse color [, Ronc. p. 79]
  • XIIIe s.
    Mainte diverse gent leur convint trespasser [, Berte, III]
    Mout fu la fausse vieille et diverse [fourbe] et renoite [renégate] [, ib. CXXXVI]
    Se li tens fust un poi divers [mauvais] [, la Rose, 448]
    Virgiles meïsme tesmoigne Que jà fame n'iert tant estable Qu'el ne soit diverse et muable [, ib. 16531]
    Le Nil est divers de toutes autres rivieres [JOINV., 219]
    Seneschal, fist-elle, vraiement je le feroie volentiers ; mez le roy est si divers que, si il le savoit que je l'eusse promis sanz li, il ne me leroit jamez aler [ID., 284]
  • XIVe s.
    Estoit Fredegonde diverse et de grant cruauté [, Chron. de St-Denis, t. I, f° 58, dans LACURNE]
  • XVe s.
    Se une femme avoit mauvais mari, rude et divers, elle venoit au remede vers ce bon maistre [LOUIS XI, Nouv. LXXIX.]
  • XVIe s.
    Je crois ayséement d'un aultre des choses diverses à moy [MONT., I, 262]
    Nos ames sont souvent agitées de diverses passions [ID., I, 269]
    Certes c'est un subject merveilleusement vain, divers et ondoyant, que l'homme ; il est malaysé d'y fonder jugement constant et uniforme [ID., I, 4]
    Tousjours l'eau va dans l'eau et toujours est-ce Mesme ruisseau, et tousjours eau diverse [LA BOÉTIE, 480]
    Contemplant divers tableaux, diverses tapisseries, divers animaulx, poissons, oyseaulx, et autres marchandises qui estoient par les halles du port [RABEL., Pant. IV, 2]

ÉTYMOLOGIE

  • Bourguig. divars ; provenç. divers ; espagn. et portug. diverso ; du latin diversus, de di... préfixe, et versus, tourné (voy. VERSION).