divorce

divorce

n.m. [ lat. divortium, séparation ]
1. Jugement qui met fin à un mariage civil : Demander le divorce.
2. Fig. Opposition, divergence profonde : Le divorce entre la passion et la raison

DIVORCE

(di-vor-s') s. m.
Rupture légale du mariage du vivant des époux. Prononcer le divorce. Le divorce, autorisé par le Code Napoléon, fut aboli dans les premières années de la Restauration.
Il y a cette différence entre le divorce et la répudiation, que le divorce se fait par un consentement mutuel, à l'occasion d'une incompatibilité mutuelle ; au lieu que la répudiation se fait par la volonté et pour l'avantage d'une des deux parties, indépendamment de la volonté et de l'avantage de l'autre [MONTESQ., Espr. XVI, 15]
Le divorce aujourd'hui si commun aux Romains [CORN., Pomp. II, 1]
Régnez ; qui fait les lois peut bien faire un divorce [ID., Othon, I, 3]
.... Tite fit tôt après De Bérénice à Rome admirer les attraits ; Pour elle avec Martie il avait fait divorce [ID., Tite et Bérén. I, 1]
Le landgrave, sans faire divorce avec sa femme, en prit une autre [BOSSUET, Avert. 4]
Moïse fut le premier qui permit le divorce, à cause de la dureté de cœur des Juifs [LE MAÎTRE, Plaidoyer 8, dans RICHELET]
Trop heureux, si bientôt la faveur d'un divorce Me soulageait d'un joug qu'on m'imposa par force [RAC., Brit. II, 2]
Fig. Séparation.
Une vertu brutale Que son mérite aveugle et qu'un faux jour d'honneur Jette en un tel divorce avec le vrai bonheur [CORN., Nicom. III, 2]
Que le bon soit toujours camarade du beau.... Mais comme le divorce entre eux n'est pas nouveau [LA FONT., Fabl. VII, 2]
Ce divorce avec le monde a été plus de corps que d'esprit [BOURD., Pensées, t. II, p. 462]
L'état de chrétien sur la terre, un état de divorce avec les sens [MASS., Av. Disp.]
Ne devait-il pas exiger de vous un divorce entier et sans retour avec les objets de nos passions ? [ID., ib. Communion.]
Les paroles et les pensées N'étaient point en divorce encore [LA MOTTE, Fabl. II, 7]
Faire divorce avec, renoncer à. Il a fait divorce avec les plaisirs.
Et qu'il est malaisé de faire un plein divorce Avec la douce amorce Que chacun porte au cœur ! [CORN, Imit. I, 3]
Avec les faux Romains elle [Rome] a fait plein divorce [ID., Sertor. III, 2]
Il demeure à ces mots sans parole et sans force, Tous ses sens d'avec lui font un soudain divorce [ID., Attila, V, 6]
Rien n'échappe à sa vue, et le sommeil sans force Fait avec sa paupière un éternel divorce [ID., Tois. d'or, I, 4]
Nous y faisons divorce pour un moment avec nos passions [MASS., Car. Confess.]
Dissension entre parents, amis, etc. Il est en divorce avec tout le monde.
Ils ont assez longtemps joui de nos divorces [CORN., Hor. I, 4]
La ville calmée N'a plus à redouter le divorce intestin Du soldat insolent et du peuple mutin [ID., Pomp. IV, 3]
L'hymen où je prétends ne peut trouver d'amorces Au milieu d'une ville où règnent les divorces [ID., Sertor. IV, 2]
Tu mets dans tous mes sens le trouble et le divorce ; Je veux ne t'aimer plus, et n'en ai pas la force [ID., Tois. d'or, II, 2]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    On appelle heretiques et schismatiques ceux qui, en faisant un divorce en l'Eglise, rompent l'union d'icelle [CALV., Instit. 839]
    La felicité de ces freres apporta le divorce [désunion], fondé sur ce que Mahomet le cadet ne voulut point payer de tribut à Hamet son aisné [D'AUB., Hist. I, 35]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. divorsi ; espagn. divorcio ; ital. divorzio ; du latin divortium, de di.... préfixe, et vertere, tourner (voy. VERSION).

divorce

DIVORCE. n. m. Dissolution judiciaire du mariage. Demander le divorce. Instance en divorce. Prononcer le divorce. Divorce par consentement mutuel. Fig., Il ne faut pas qu'il y ait divorce entre le beau et le bien, entre les paroles et les pensées.

Faire divorce, Se séparer volontairement d'avec les choses auxquelles on était fort attaché.

divorce


DIVORCE, s. m. 1°. Ruptûre de mariage. "Le divorce n'est pas permis dans le Christianisme. — Divorce, répudiation (synon.) Le 1er se dit proprement de la séparation de deux époux; le 2d, du renvoi de l'un par l'autre. "Le divorce se fait par un consentement mutuel; la répudiation se fait par la volonté, et pour l'avantage d'une des deux parties, indépendamment de la volonté et de l'avantage de l'aûtre. Montesq. L'Abbé Roubaud. = 2°. Dissensions entre le mari et la femme. "Ils sont dans un continuel divorce. — On le dit même des amis: "Il est en divorce avec ses amis; mais il ne s'unit pas avec toute sorte de verbes. Racan dit, de Malherbe, qu'il avait été ami de Regnier, mais qu'il survint entre eux un divorce, dont il raconte la caûse. Ce mot ainsi employé est impropre. = 3°. Il régit les chôses avec la prép. avec. "Faire divorce avec les plaisirs, avec le monde, y renoncer. Il est beau dans ce sens figuré.

divorcé


*DIVORCÉ, ÉE, adj. Mot forgé par Voltaire. "Les deux époux sont réellement divorcés, et cependant ils ne peuvent pas se pourvoir ailleurs. C'est un vrai barbarisme.

Synonymes et Contraires

divorce

nom masculin divorce
2.  Dissolution du mariage.
Traductions

divorce

Scheidungdivorceechtscheiding, scheiding, breuk, kloofגט (ז), גירוש (ז), גירושין (ז״ר), התגרשות (נ), התרת נישואים (נ), כריתות (נ), פירוד (ז), גֵּט, גֵּרוּשִׁין, כְּרִיתוּתδιαζύγιοeksedziĝo離婚이혼divórcio離婚, 离婚divorzioطَلاقrozvodskilsmissedivorcioavioerorazvodskilsmisserozwódразводskilsmässaการหย่าboşanmasự ly dịразвод離婚 (divɔʀs)
nom masculin
rupture du mariage demander le divorce

divorce

[divɔʀs] nmdivorce