doliman

(Mot repris de dolimans)

DOLIMAN

(do-li-man) s. m.
Nom d'un habit turc, sorte de longue robe de dessus, avec des manches étroites, boutonnées au poignet.
Fidèle ou musulman, Vêtu d'un justaucorps ou bien d'un doliman [VOLT., Loi nat. 2]
Se dit quelquefois pour dolman.
Il [le vrai soldat] porte un doliman percé dans les mêlées [V. HUGO, Orient. 15]

REMARQUE

  • On a dit dolomon au XVIIe siècle :
    Leurs habits [des seigneurs polonais] étaient pour la plupart de toile d'or persique à fleurs ou de velous plein de diverses couleurs les plus rares du Levant, doublés de fourrures d'un prix inestimable ; car elles étaient de pointes de zibelines ou de peaux de pieds de panthères, qui sont autant ou plus chères que les martres, selon la quantité des mouchetures qui s'y rencontrent ; sous ces vestes ou dolomons ils avoient de riches tuniques, [LE LABOUREUR, Voy. de la reine de Pologne, p. 143, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Turc, thoulamet ( qui s'écrit avec un a long), vêtement que les Turcs portent sous la pelisse.

doliman

DOLIMAN. s. m. Robe longue, ouverte par devant, qui se met par-dessus les autres vêtements, et qui est en usage chez les Turcs.