domicilié, ée

DOMICILIÉ, ÉE

(do-mi-si-li-é, ée) part. passé.
Qui a une demeure fixe. Il est domicilié dans telle commune.
Si je me présentais pour voter à Paris où on me dit domicilié [P. L. COUR., Au conseil de préfect. à Tours]
Il était domicilié dans Rome [PATRU, Oraison pour Archias, dans RICHELET]
Par extension, en parlant des animaux.
Le renard sait se mettre en sûreté, en se pratiquant un asile où il s'établit, où il élève ses petits ; il n'est point animal vagabond, mais animal domicilié [BUFF., Renard.]
Les singes, habitants domiciliés de ces forêts, se jouent dans leurs sombres rameaux [BERN. DE S.-P., P. et Virg.]
Terme de pêche. Poissons domiciliés, poissons qui se trouvent toute l'année sur les mêmes côtes. S. m.Terme d'antiquité grecque. À Athènes, les domiciliés, étrangers établis dans la ville, sans en être citoyens.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    DOMICILIÉ, ÉE. Ajoutez :
    Terme de banque. Se dit d'un domicile choisi pour une acceptation. Traite domiciliée.