dominical, ale


Recherches associées à dominical, ale: dominicales

DOMINICAL, ALE

(do-mi-ni-kal, ka-l') adj.
Qui appartient au seigneur. Les jours dominicaux. L'oraison dominicale, le Pater.
Qu'est-ce que l'oraison dominicale ? c'est le précis de toutes les demandes que nous devons faire à Dieu [BOURDAL., Pensées, t. II, p. 54]
Lettre dominicale, ou, substantivement, la dominicale, lettre qui, pendant toute l'année, est le signe du jour du mois où tombe le dimanche. On désigne le premier jour de l'année par la lettre A, le second jour par B, le troisième jour par C, et ainsi de suite jusqu'au septième qui est désigné par G ; alors on recommence par la lettre A, qui s'applique au huitième jour ; puis on continue de la sorte jusqu'à la fin des années communes ; de cette manière, la même lettre convient à tous les mêmes jours de la semaine, et la lettre dominicale est celle qui tombe aux dimanches.
S. f. Sermon du dimanche, hors de l'avent et du carême. Les dominicales de Bourdaloue. Prêcher la dominicale dans une église, y prêcher tous les dimanches de l'année.
S. m. Linge sur lequel les femmes recevaient le corps du Seigneur, ne pouvant le recevoir sur les mains nues. Voile dont les femmes se couvraient la tête en allant communier.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    L'heritage vendu par decret ne peut estre dechargé de cens foncier et droit seigneurial deu sur iceluy, encore que le seigneur justicier ou foncier ne soit opposé par son devoir dominical [de seigneur] [, Nouv. coutum. génér. t. II, p. 882]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenc. et espagn. dominical ; ital. dominicale ; du latin dominicalis, de dominus (voy. DOM).