dormant

dormant, e

adj.
1. Qui reste immobile : L'eau dormante d'un étang calme, stagnant, tranquille ; courant
2. Se dit d'un agent secret, d'un terroriste, agissant seuls ou en réseau, qui restent inactifs en attendant qu'on les appelle pour des opérations.

dormant

n.m.
Panneau vitré placé au-dessus d'une porte, d'une fenêtre, afin de donner plus de jour imposte

dormant

(dɔʀmɑ̃)

dormante

(dɔʀmɑ̃t)
adjectif
qui n'a aucun mouvement les eaux dormantes d'un étang

dormant

DORMANT, ANTE. adj. Qui dort. Il s'emploie surtout au figuré et se dit des Choses qui sont de nature à se mouvoir, à être mues, et qui cependant restent arrêtées ou fixées en quelque endroit. Eau dormante, Eau qui ne coule point, comme celle des fossés, des marais, des étangs; Fenêtre dormante, châssis dormant, Fenêtre, châssis qui ne s'ouvre point; Pont dormant, Pont qui ne se lève point; Pêne dormant, Pêne qui ne peut s'ouvrir ni se fermer qu'avec la clef; Ligne dormante, Ligne qui demeure fixée dans l'eau, sans que le pêcheur la tienne; Manoeuvres dormantes, Manoeuvres d'un navire qui ne sont jamais dérangées, telles que les haubans.

Il se dit, comme nom masculin, du Châssis fixe et immobile auquel tient et dans lequel vient s'emboîter une porte ou le châssis mobile d'une croisée. Un dormant de croisée. Poser, sceller un dormant.

dormant


DORMANT, ANTE, adj. DORMIR, v. neut. [2e lon. aux deux premiers.] I. L'adjectif ne se dit qu'au figuré (st. famil.) Eau dormante, qui ne coule point. Verre dormant, châssis dormant, qui ne s'oûvre point. Pêne dormant, qui ne peut s'ouvrir ni se fermer qu'avec la clef. Pont dormant, qui ne se lève point, par oposition au pont-levis. — Il aime à suivre le substantif. En vers le féminin peut précéder.
   Tantôt son bras actif desséchant les marais,
   De leurs dormantes eaux délivre les guérets.
       De Lille.
  DORMANT ne se dit point au propre. On ne dit point un homme dormant, on doit dire, un homme qui dort. "Tel qu'un homme dormant, qui, dans un songe afreux, ouvre la bouche et fait des éforts pour parler. Télém.
   II. DORMIR, je dors, nous dormons, je dormais, je dormis, je dormirai, dormirois ou dormirais; dors, que je dorme, je dormisse, etc. — Reposer, être dans le sommeil. Dormir le jour, la nuit, d'un profond sommeil, profondément. — Et proverbialement, dormir comme une souche, comme un sabot. Dormir en lièvre, les yeux ouverts. Dormir à bâtons rompus, mal dormir. Dormir tout debout, être acablé de sommeil. Dormir d'un bon somme, ou un bon somme, d'un sommeil tranquille, et long-temps. Dormir la grasse matinée, ne se lever que fort tard.
   Les Poètes font dormir les chôses inanimées. M. Roucher, en particulier, aime fort cette métaphôre. Il fait dormir les vents, et les fait dormir en silence.
   De sa chute prochaine, un calme précurseur
   S'est emparé des airs: ils dorment en silence.
"Les airs dorment est une expression dure, et dorment en silence, une expression ridicule, dit-on dans l'Ann. Lit. Que signifie dormir en silence? M. Roucher entend-il par-là que les airs ne ronflent pas? L'Auteur est tellement engoué de cette locution, qu'il la répète en d'autres endroits.
   Et ses brâs énervés
   Dorment silencieux sur la rame inutile.
Et ailleurs:
   Le vent se tait, il dort dans un calme trompeur.
   Ces teintes dans les fleurs dorment-elles cachées, etc.
Racine a fait aussi dormir les vents.
   Mais tout dort, et l'armée, et les vents et Neptune.
Mais avec quelle adresse ce grand Poète a mis les vents entre l'Armée et Neptune, afin d'adoucir l'un par l'autre. La Fontaine a dit pareillement:
   Guillot dormoit profondément,
   Son chien dormoit aussi, comme aussi sa musette.
Quelle délicatesse, quel art d'avoir sous entendu le mot dormoit en cet endroit, et d'avoir mis seulement, comme aussi sa musette. Voilà de quelle manière on doit tempérer l'audace de quelques figûres, qui, sans rien perdre de leur force, deviènent plus naturelles et plus grâcieûses. Ann. Litt.
   Dans le style simple ou médiocre, et dans le familier et le proverbial, dormir est fort usité au figuré. Laisser dormir un ouvrage, le garder pendant quelque temps pour l'examiner à loisir. Laisser dormir une afaire, ne la réveiller pas, ne la poursuivre pas. Cet homme ne dort pas, ne s'endort pas, (le 2d est le plus en usage) il cherche à se prévaloir de toutes les ocasions dont il peut profiter. — Laisser dormir noblesse, se dit, en certaines Provinces, d'un Gentilhomme qui veut faire comerce, et qui, pour ne pas perdre sa noblesse, déclare qu'il ne veut comercer que pendant quelque temps. — Dormir se dit des eaux dont le mouvement est imperceptible: "Il fait bon pêcher à l'endroit où l'eau dort. Et le Proverbe dit: qu'il n'y a point de pire eau que celle qui dort, qu'il n'y a point d'hommes plus dangereux que ceux qui paraissent doux et tranquilles, ce qui est quelquefois vrai.
   On apèle des contes puériles ou ennuyeux, des contes à dormir debout. "J'aime mieux le Tasse et les Contes à dormir debout de l'Arioste. Volt. "Voilà ce qui s'apèle des contes à dormir debout: mais cela vient au bout de la plume, quand on est en Bretagne. Sév. "Je vais à deux ou trois pièces nouvelles qu'on m'assûre être des chefs-d'oeuvre. Je trouve que ce sont des pièces à dormir debout, aussi fais-je. Ann. Litt.
   On dit aussi, en style proverbial, qu'il ne faut pas réveiller le chat (ou le chien) qui dort, c. à. d. réveiller la haine d'un énemi qui se tient en repôs. Et d'un homme à qui quelque bonne fortune arrive dans le temps qu'il y pense le moins; que les biens lui viènent en dormant. Voyez DINER et DIABLE.
   DORMIR, s. m. "Il a perdu le dormir. La Fontaine dit que le Financier se plaignait que les soins de la Providence
   N'eussent pas au marché fait vendre le dormir,
   comme le manger et le boire.
Ce substantif ne s'unit point à des adjectifs, et n'a point de pluriel. On ne dit point, un grand dormir, de petits dormirs. Wailly.

Synonymes et Contraires

dormant

adjectif dormant
1.  Littéraire. Qui ne s'est pas encore manifesté.
2.  Qui ne bouge pas.
agité, courant -littéraire: tumultueux.
Traductions

dormant

slapend

dormant

dormant

dormant

[dɔʀmɑ̃, ɑ̃t] adj
eau dormante → still water