dosseret

DOSSERET

(do-se-rè) s. m.
Terme d'architecture. Nom d'un petit pilastre saillant, qui sert quelquefois à soutenir une voûte. Petit jambage dans l'épaisseur d'un mur, pour former le pied-droit d'une porte ou d'une croisée.
Pièce de fer que l'on adapte au dos d'une scie pour la rendre plus solide. Plaques de fer réunies qui renferment et soutiennent une lime fort mince.
Terme de menuiserie. Espace qui reste entre l'angle d'une pièce et l'arête de la baie d'une croisée ou d'une porte. Terme de maçon. Nom donné au petit exhaussement du mur de pignon ou face avec ailes pour retenir une souche de cheminée. On dit aussi dossier.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    La chaire du roy Louis XI estoit couverte d'un veloux bleu, semé de fleurs de lys en lances d'or, et y avoit ciel et dosseret de mesme [DU TILLET, Rec. des rois de France, p. 413, dans LACURNE]
    Un dousselet à mettre sur la teste d'un roy ou d'un duc estant à table, de veloux blanc [DU CANGE, dorsale.]

ÉTYMOLOGIE

  • Dossel, dousselet, diminutif de dos ; le changement est facile entre l'r et l'l.

dosseret

DOSSERET. s.m. Terme d'Architecture. Petit pilastre saillant.

dôsseret


DôSSERET, s. m. [Dôcerè; 1re lon. 2e e muet, 3e è moyen.] Terme d'Architectûre. Petit pilastre saillant.