douane

douane

n.f. [ anc. it. doana, de l'ar. ]
1. Administration chargée de percevoir les droits sur les marchandises importées ou exportées : Inspecteur de la douane.
2. Siège de cette administration : Il n'y a plus de douanes aux frontières des pays de l'Union européenne.
3. Droits de douane ; taxe : Payer la douane pour passer des produits dans un pays étranger.

DOUANE

(dou-a-n') s. f.
Taxe établie sur les marchandises à l'entrée et à la sortie d'un État. Les bagages des ambassadeurs sont exempts de douane.
Administration chargée de percevoir les droits à l'entrée et à la sortie des marchandises. Commis de la douane. Droits de douane.
Les commis de la douane remirent généreusement à Xantus le sou pour livre [LA FONT., Vie d'Ésope.]
Là où il y a du commerce, il y a des douanes ; l'objet du commerce est l'exportation et l'importation des marchandises en faveur de l'État ; et l'objet des douanes est un certain droit sur cette même exportation et importation, aussi en faveur de l'État [MONTESQ., Esp. XX, 13]
Fig.
Il me paraît que la douane des pensées est plus sévère que celle des fermiers généraux, et qu'il est plus aisé de faire passer des étoffes en contre-bande que de l'esprit et de la raison [VOLT., Lett. Damilaville, 16 avril 1765]
Bureaux de cette administration. Faire visiter des marchandises à la douane. Une ligne de douanes, une série de postes de la douane qui se donnent la main et ne permettent pas que rien passe sans être visité.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Durant ces jours-là il alla voir les douannes tant de marchandises qu'es autres douannes où l'on faisoit les galées et galiennes, nefs et navires, et où on forgeoit choses appartenant aux dites navires [ANDRÉ DE LA VIGNE, Voy. de Charles VIII à Naples, p. 140, dans LACURNE]
  • XVIe s.
    Nos fermes de la busche, pied-fourché, poisson de mer, vin vendu en gros, douanne et autres [, Arrêt du Conseil d'État, 27 oct. 1598]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenc. doana ; catal. duana, aduana ; espagn. et portug. aduana ; ital. dogana. Ménage le tire du grec signifiant lieu où l'on reçoit des marchandises ; très bonne étymologie, si elle rendait compte des formes espagnoles où a-duana paraît indiquer l'article arabe al ; dès lors le mot se rattacherait à l'arabe addiuan ( le 2nd a étant un a long) (al divan) (divan s'écrivant avec un a long), maison ou lieu où se réunissent les administrateurs des finances pour le recouvrement des droits (voy. DIVAN). Il est de fait que dans les textes du moyen âge on trouve souvent le mot duana rattaché aux Sarrasins ; Diez en cite plusieurs exemples. On a dit encore que dogana venait de doge et signifiait un impôt perçu au profit du doge sur les marchandises importées à Venise. Pour cette étymologie, comme au reste pour les autres ici rapportées, il faudrait savoir quelque chose sur les circonstances dans lesquelles le mot de douane s'est produit.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • DOUANE. - ÉTYM. Ajoutez : M. Dozy tranche la question en montrant que ad-diwân a eu en arabe la signification de bureau de douane.

douane

DOUANE. n. f. Administration chargée de percevoir à la frontière les droits imposés sur l'entrée et la sortie des marchandises et de veiller à ce que les importations ou les exportations prohibées n'aient pas lieu. Directeur général des douanes. Acquitter les droits de douane. La douane du Havre. Les préposés de la douane. Les bureaux, les magasins de la douane. Consigner en douane.

Il se dit également du Lieu, de l'édifice où une douane est établie. Aller à la douane. Les colis furent saisis à la douane.

Ligne de douanes, Ligne de bureaux de douane établis sur la frontière d'un pays. On dit aussi Chemin de douane.

Il se dit encore des Droits de douane. Payer la douane. Augmenter les douanes. En matière de douanes. Objets soumis à la douane, qui paient la douane.

douane


DOUANE, s. f. DOUANIER, s. masc. [Doua-ne, Doua-nié, en deux syllabes, et non pas dou-ane, dou-a-nié, comme on le marque dans le Dict. Gram. 2e e muet au 1er, é fer. au 2d.] La Douane est un lieu où l'on est obligé de porter les marchandises pour aquiter certains droits. "Aler à la Douane. — C'est aussi les droits qu'on aquite. "Payer la douane.
   DOUANIER est celui qui est préposé pour visiter les marchandises qu'on porte à la Douane, et pour recevoir les droits qu'il faut payer.

Traductions

douane

Zollamt, Zollgebühr, Zollgebühren, Zollverwaltung, Zollabfertigungcustomsdouane, in- en uitvoerrechtenבית-מכס (ז)duanatold, skikkedoganotollτελωνείοdoganaرُسُوم جُمْرُكِيَّةcelní úřadaduanatullicarina関税관세cłoalfândegaтаможняtullศุลกากรgümrükhải quan海关海關 (dwan)
nom féminin
1. endroit où l'on traverse une frontière passer la douane
2. police qui surveille les frontières se faire arrêter par la douane
3. taxes à payer pour les marchandises entrant ou sortant d'un pays

douane

[dwan] nf
(= poste, bureau) → customs pl
passer la douane → to go through customs
(= taxes) → duty, customs duty
en douane [marchandises, entrepôt] → bonded