doublage

(Mot repris de doublages)

doublage

n.m.
1. Garnissage par une doublure ; renforcement par un revêtement : Le doublage d'une robe transparente. Le doublage de la coque d'un navire.
2. Remplacement d'un comédien par sa doublure.
3. Enregistrement des dialogues d'un film dans une autre langue que celle d'origine.
4. Multiplication par deux : Le doublage des bénéfices doublement

DOUBLAGE

(dou-bla-j') s. m.
Terme de droit féodal. Double redevance exigée en certaines occasions.
Terme de manufacture. Action de joindre deux fils simples.
Terme de typographie. Répétition de mots ou de lettres.
Terme de marine. Bande de toile qui sert de renfort dans certaines parties de la face d'une voile. Revêtement de la carène d'un navire en feuilles de cuivre.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Loyaux aides sont presque ordinairement le doublage [le double] des devoirs [LOYSEL, 607]

ÉTYMOLOGIE

  • Doubler.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    DOUBLAGE. Ajoutez :
    Terme de filature.
    Enroulement d'un fil de soie avec un autre qui s'est rompu, dans le dévidage [, Enquête, Traité de comm. avec l'Anglet. t. IV, p. 335]
    De ces 310 ouvriers 160 sont employés au bobinage, au doublage, au retordage, au gazage de l'écru [, ib. p. 328]

doublage

DOUBLAGE. n. m. T. de Marine. Revêtement de feuilles de cuivre, ou de planches, qu'on applique aux bâtiments destinés à des voyages de long cours.

Il se dit aussi, en termes d'Arts, de l'Action de doubler. Le doublage des fils dans un tissage.

Il se dit encore de l'Action de pourvoir d'une doublure. Le doublage d'un vêtement.

doublage


DOUBLAGE, s. m. Terme de Marine. Second bordage ou revêtement de planches qu'on met par dehors, aux vaisseaux destinés à des voyages de long cours.

Traductions

doublage

dubbing(het) invallen [acteur], (ver)dubbeling, nasynchronisatie, stoffering, voeringdoppiaggio, doppiaturaDabingדיבוב더빙dubbningдубляж (dublaʒ)
nom masculin
cinéma paroles d'un film dans une autre langue

doublage

[dublaʒ] nm (CINÉMA)dubbing