doublement

1. doublement

adv.
De deux manières ; à un double titre : Tu l'as doublement déçu.

2. doublement

n.m.
Action de doubler ; fait de devenir double : Le doublement des effectifs doublage, multiplication ; diminution

doublement

(dubləmɑ̃)
nom masculin
fait de multiplier par deux Il a demandé le doublement des effectifs.

doublement

(dubləmɑ̃)
adverbe
pour deux raisons, de deux façons être doublement puni

DOUBLEMENT1

(dou-ble-man) adv.
De deux manières, à un degré double. Je vous suis doublement obligé.
Quand on connaît la faute, on manque doublement [CORN., Médée, II, 6]
Les accusateurs d'Ésope furent punis doublement, pour leur gourmandise et leur méchanceté [LA FONT., Vie d'Ésope.]
Malheureux et doublement malheureux Idoménée ! [FÉN., Tél. X]
Et donner à propos c'est donner doublement [C. DELAV., Une famille au temps de Luther, sc. 4]

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Si comme ceulx qui font mal et sont ivres, il doivent doublement estre blamez et punis [ORESME, Eth. 72]
  • XVIe s.
    Et les larrons sont doublement punis qu'ailleurs [MONT., I, 114]

ÉTYMOLOGIE

  • Double, et le suffixe ment ; provenç. doblamen ; catal. dobladament ; espagn. dobladamente ; portug. dobradamente ; ital. doppiamente. Le catalan, l'espagnol et le portugais représentent doubléement.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    1. DOUBLEMENT, adv. - HIST. Ajoutez : XIIIe s.
    Et çou leur greva doblement [PHILIPPE MOUSKES, Chronique, 26397]

DOUBLEMENT2

(dou-ble-man) s. m.
Action de doubler. Doublement des consonnes.
Terme de guerre. Mouvement par lequel un rang de soldats est mis sur deux.
Histoire des anciennes assemblées politiques. Doublement du tiers, disposition par laquelle le tiers état avait un nombre de députés égal à celui des députés des deux autres ordres réunis.
Terme de musique. Doublement des notes d'un accord, emploi simultané, en harmonie, du même son par deux ou plusieurs parties différentes.
Terme de manége. Tout changement de direction.
Terme de marine. Renfort que l'on procure aux deux pièces ou parties d'un écart. Peu usité.
Terme d'eaux et forêts. Surenchère qui augmente le prix seulement de moitié.
Autrefois, dernière enchère qui se faisait dans la huitaine, après l'adjudication des fermes et domaines du roi. Cette enchère était le double du tiercement, et devait contenir neuf fois l'enchère courante.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Mieulx le faisoient les mariez, mesmes les dames en gaboient les pucelles, et disoient que les amans par amours n'aymoient plus si loyaument qu'ilz souloient faire, et que tous estoient aneantis par leurs doublemenz [duplicité] [, Perceforest, t. VI, f° 74]
  • XVIe s.
    J'ai entreprins une chose impossible et qui peut, au lieu d'augmenter mon contentement, estre doublement de mon malheur [MARG., Nouv. IV]
    Se mettent les dits tiercement et doublement sur la premiere mise, c'est à dire que, si la premiere mise est de dix livres, le tiercement sera de cent sols, et le doublement de dix livres [, Cout. génér. t. I, p. 888]

ÉTYMOLOGIE

  • Doubler.

doublement

DOUBLEMENT. adv. D'une manière double. Il est doublement coupable. Il en est doublement puni. Doublement obligé.

doublement

DOUBLEMENT. n. m. Action de doubler. Doublement des consonnes.

En termes militaires, il se dit de l'Action de doubler les rangs des soldats. Doublement des files.

doublement

Doublement, Dupliciter.

Un amoureux perit doublement, Bis perit amator, ab re, atque animo.

Doublement, Geminatio.

Doublement d'escriture, Exscriptio, Descriptio.

Traductions

doublement

tweevoudig

doublement

dobladament

doublement

Doppelung, Dopplung

doublement

doubling, doubly, passing

doublement

dobladamente

doublement

doppiamente

doublement

dobradamente

doublement

удвояване

doublement

zdvojnásobení

doublement

fordobling

doublement

kaksinkertaistaminen

doublement

fördubbling

doublement

[dubləmɑ̃]
nmdoubling
un doublement du budget sur quatre ans → a doubling of the budget in four years
adv (= pour deux raisons) → in two ways, on two counts